Accueil > Opinions > Agnieszka Lucya vit « l’Amour des trois pays »

Agnieszka Lucya vit « l’Amour des trois pays »

, par Fabien Cazenave

Toutes les versions de cet article : [Deutsch] [français]

A l’occasion de l’exposition « L’Amour des trois pays – Liebe zu den drei Ländern – Milosc do trzech krajow », le Taurillon interroge l’artiste germano-polonaise Agnieszka Lucya.

Auteurs

Cette exposition se déroulera le jeudi 22 janvier 2009 à la Maison de l’Europe de Paris en partenariat avec l’OFAJ.

Le Taurillon : Votre exposition s’appelle « L’Amour des trois pays ». Parce que vous n’arrivez pas à choisir ou parce que vous vous sentez européenne ?

Agnieszka Lucya : Je me sens européenne et je trouve très dommage qu’il n’y ait pas encore de passeport européen. Je serais la première a le demander. Il est vrai aussi que je suis chez moi dans les trois pays : la Pologne où je suis née, l’Allemagne où j’ai grandi et la France où j’habite maintenant.

Mais je n’ai pas encore décidé où sera ma demeure définitive.

Le Taurillon : En ayant vécu dans trois pays, avez-vous une vision européenne des évènements autour de vous ?

Logo de l'OfajAgnieszka Lucya : Je suis ravie de voir que ma génération est en train de changer la face de l’Europe. En Pologne, un gouvernement pro-européen a été élu, après des années de doutes. En Allemagne, les gens de ma génération font beaucoup pour rapprocher les anciens ennemis. Les étudiants français partent de plus en plus pour des échanges entre des universités, comme Erasmus. Tout ça me fait espérer dans un meilleur avenir.

Le Taurillon : Y a-t-il une culture européenne ou une somme de cultures différentes qui font une culture européenne ?

Agnieszka Lucya : La richesse des cultures différentes en Europe est un trésor. A mon avis, il faudrait encourager l’échange entre les cultures et la tolérance de la différence au lieu d’ « égaliser » les peuples et leurs cultures. Le passé nous a montré que les peuples veulent être indépendants et ils sont capables de se battre pour ça. Alors pourquoi tout « européiser » si on peut rester une Europe unie dans la différence ?

Vernissage du 22 janvier 2009

Voir en ligne : le programme de la Maison de l’Europe de Paris au mois de janvier

Partagez cet article

P.-S.

Illustration : photographie d’Agnieszka Lucya.

Journée Franco-Allemande à la Maison de l’Europe de Paris

Jeudi 22 janvier, 14h00 – 17h00

22 janvier à 14h00, Exposition et projection photographique « L’Amour des trois pays – Liebe zu den drei Ländern – Milosc do trzech krajow ».

L’artiste germano-polonaise Agnieszka LUCYA a vécu dans trois pays, elle est née en Pologne, a grandi en Allemagne et vit depuis huit ans en France, à Paris. Depuis deux ans, elle s’intéresse à la photographie. Son appareil l’accompagne dans tous ses voyages. Ces trois pays et surtout les gens, avec leurs vies différentes, sont désormais très présents dans ces photographies.

Venez partagez ses impressions sur les trois pays dans l’exposition "L’amour des trois pays, Liebe zu den drei Ländern, Milosc do trzech krajow", qui se déroulera à la Maison de l’Europe de Paris. En partenariat avec l’OFAJ.

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom