Accueil > Actualité > Andris Piebalgs veut profiter de la coupe du monde

Andris Piebalgs veut profiter de la coupe du monde

, par Sport et citoyenneté

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Le think tank européen Sport et Citoyenneté a interviewé le Commissaire européen au développement, le letton Andris Piebalgs, quelques jours avant le début de la Coupe du monde de football en Afrique du Sud.

Auteurs

  • Sport et Citoyenneté est le premier « think tank » européen créé dans le domaine du sport. C’est un lieu de réflexion et de mise en réseau auprès des pouvoirs publics, du secteur économique et des acteurs associatifs afin de promouvoir les valeurs du sport et de militer pour leur meilleure implantation dans notre société.

Sport et Citoyenneté : L’Afrique du Sud accueille la Coupe du Monde de la FIFA, l’un des plus grands évènements sportifs au monde. Selon vous, ce tournoi sera-t-il un atout pour le continent africain, en particulier lorsque l’on pense aux questions de développement ?

Andris Piebalgs : Certainement. Je crois sincèrement aux vertus du sport, non seulement pour vous ou moi, mais aussi au niveau collectif. Les gens autour de vous diront combien j’aime le sport. Je suis de près les résultats de toutes les compétitions, des Jeux Olympiques aux Coupes du monde de football, en passant par le ski ou le curling ! Et je ne peux pas être accusé de patriotisme dans la mesure où mon pays, la Lettonie, n’est pas représenté systématiquement ! Je pense que le sport est l’un des très rares domaines qui permettent de rassembler des gens de cultures et de milieux différents.

La Coupe du Monde de football représente un de ces moments uniques permettant de déclencher un sentiment collectif de passion, de joie et d’émotion. Elle peut créer un lien social et un sentiment de cohésion qui marque profondément la mémoire collective. Tout le monde se souvient de certains matches tels qu’Argentine-Angleterre en 1986 ou Brésil-France en 1998 ! Néanmoins je déplore le genre d’événements auxquels nous sommes confrontés en Europe ou en Afrique lorsque les matchs de football génèrent de la violence. Ceci est dû principalement à des groupes minoritaires, mais il porte atteinte à la « raison d’être » du sport. Nous devons à tout prix lutter contre de telles réactions.

La prochaine Coupe du Monde, qui se déroulera en Afrique du Sud, représente un symbole politique fort. Je suis persuadé qu’elle jouera un rôle dans le renforcement de l’identité du pays. Il est remarquable que l’Afrique soit l’hôte d’un des grands événements sportifs dans le monde. Dans tous les cas, la Coupe du monde mettra pendant un mois le continent africain sous le feu des projecteurs. En tant que Commissaire européen au Développement, s’efforçant de mieux faire entendre la voix et la réalité des pays africains, je ne peux que soutenir vivement un tel évènement.

Sport et Citoyenneté : Selon vous le sport a-t-il un rôle à jouer dans la mise en œuvre de la coopération internationale et dans la promotion du développement ?

Andris Piebalgs : Il a un rôle à jouer et c’est un thème émergent dans le domaine de la coopération au développement. Il est considéré comme un domaine complémentaire à notre politique, qui vise principalement à sortir de la pauvreté les pays en développement et les aider à créer des économies durables et créatrices d’emplois. Il peut même être considéré comme un outil à impact élevé pour la transmission de valeurs importantes sur le développement humain et social.

Grâce à des activités sportives et à des projets, nous pouvons transmettre différents messages sur l’éducation, la mixité, la santé, mais aussi sur la paix et la compréhension entre les peuples. Nous savons tous que les sportives et sportifs célèbres peuvent constituer d’excellents modèles, notamment pour les jeunes issus de milieux défavorisés qui sont difficiles à atteindre par les canaux traditionnels.

Sport et Citoyenneté : La FIFA a lancé le programme « Gagner en Afrique avec l’Afrique », que l’Union européenne a rejoint le 9 juillet 2006. Pourriez-vous nous donner d’autres exemples de projets financés par l’UE utilisant le sport comme un vecteur de paix et de développement ?

Andris Piebalgs : Il existe en effet quelques projets exemplaires. Nous travaillons en général en partenariat avec d’autres organisations pour assurer une bonne sensibilisation de la population ciblée et une bonne mise en œuvre des projets. En ce qui concerne la Coupe du Monde en Afrique du Sud, nous avons lancé un projet de formation des journalistes et des photographes africains en vue d’assurer une bonne couverture de l’événement. Il est co-financé par la Commission, la Fondation de l’Agence France Presse et de la FIFA. Deux cents participants ont déjà été formés dans toute l’Afrique.

Un autre programme beaucoup plus vaste, lancé en mars par l’Allemagne et la Commission européenne, est en cours en Afrique du Sud. Il vise à responsabiliser les jeunes défavorisés en Afrique du Sud et dans d’autres pays africains à travers la culture, les arts et les activités sportives. Les jeunes sont impliqués dans l’organisation de la vie communautaire et sont encourager à apporter une contribution positive au développement local. Les activités sportives incluent le soutien au Programme de Participation Massive au Sport Scolaire, le développement de matériels didactiques, la formation des animateurs sportifs, les essais et la diffusion des ligues de football scolaire et l’organisation d’événements "football pour le développement" avant et après la Coupe du Monde 2010 de la FIFA. Ce projet comprend aussi dans une deuxième étape, le financement, par le ministère allemand, des infrastructures sportives nécessaires dans les communautés défavorisées.

J’attends maintenant de profiter de la Coupe du monde. Vous voulez savoir quelle équipe je vais supporter ? Je suis bien habituellement un fervent supporteur européen... mais cette fois, je souhaite qu’une équipe africaine gagne la Coupe du Monde !

Voir en ligne : Le site internet de Sport et Citoyenneté

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :

P.-S.

Illustration : Portrait d’Andris Piebalgs

Source : Page du Commissaire européen Andris Piebalgs sur le site de la Commission européenne

Vos commentaires

  • Le 21 juin 2010 à 16:36, par david En réponse à : Andris Piebalgs veut profiter de la coupe du monde

    très intéressant article. Sinon, il y a aussi une crise économique, une attaque en règle contre la monnaie européenne, des propositions visant transformer la nature de l’Union, des projets français, allemand, communautaire de réforme institutionnel... enfin, c’est juste des idées de thèmes qui me paraissent pouvoir intéresser les lecteurs du taurillon au même titre que les contributions de think tanks sportifs. david

  • Le 25 juin 2010 à 17:44, par Jo En réponse à : Andris Piebalgs veut profiter de la coupe du monde

    Commentaire pertinent, mais ne confondons pas tout. Apparemment cet article n’a pas vocation à être un article de réflexion mais il soulève des points politiquement intéressants importants, au-delà de l’anecdote. En plus le titre n’est pas vraiment le reflet du message. C’est clair que grâce à la coupe du Monde, les médias du monde entier parlent de l’Afrique, les succès mais aussi les gros problèmes qui y règnent encore. C’est une force de frappe inestimable avec laquelle aucun homme politique ne peut rivaliser ! Donc incontournable pour un Commissaire au développement... Maintenant, si vous voulez voir ce que fait le Commissaire Piebalgs et la Commission sur les thèmes que vous soulevez, cf http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_en.htm ....

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom