Accueil > Opinions > L’Europe au quotidien : des avantages trop souvent méconnus !

L’Europe au quotidien : des avantages trop souvent méconnus !

, par Marie Molinié

Depuis l’origine de la construction européenne, les chefs d’États et de gouvernement des différents États-membres (de droite comme de gauche ...) ont injustement fait de l’Europe la responsable « honnie » de toutes les réformes, souvent impopulaires, qu’ils ont dû entreprendre ...

Auteurs

  • Vice-présidente des « Jeunes Européens France »

En revanche, rares sont ceux - parmi eux - à avoir un jour posé le débat européen en termes d’avantages et en termes de progrès économiques et sociaux (avantages et progrès concrets que chacun d’entre nous peut - pourtant - vivre au quotidien).

Certes, il est fréquent d’entendre que la France a besoin d’Europe, qu’une Europe forte a besoin d’une France impliquée, etc.

Mais, au-delà de toutes ces belles phrases, se cachent effectivement des progrès économiques et sociaux réels : tous rendus possibles par la construction européenne.

Nous allons donc tenter, à travers ces quelques lignes, de vous montrer tout ce que, concrètement, l’appartenance à l’Union européenne a apporté de positif à notre pays : la France.

Les avantages de la Construction européenne se situent à différents niveaux :

1) LA LIBRE CIRCULATION

Cet argument est celui que vous entendez peut-être le plus souvent.

Certes, de tous les arguments « pro-européens » que vous pouvez entendre, il est - peut-être - celui qui vous semble le plus« rabaché » de tous. Mais juste souligner qu’il n’en reste pas moins d’actualité.

- I - En effet, grâce à l’Europe, vous pouvez ainsi (sauf cas spécifiques de l’Irlande et du Royaume-Uni) passer toutes les frontières des Etats membres de l’Union (NB : dans les 13 Pays de l’espace « Schengen ») sans subir le moindre contrôle ou, au pire, en présentant une seule simple carte d’identité.

- II - Et, ainsi, vous n’avez plus besoin de présenter de passeport ou de visa aux frontières internes de l’Union, et pour aller chez nos voisins (britanniques, italiens ou espagnols, par exemple).

2) AU NIVEAU ÉCONOMIQUE

Vous ne cessez d’entendre que l’Euro est responsable de la hausse des prix. Et il est vrai que les prix ont effectivement augmentés depuis 2002. Mais a t-on jamais souligné les nombreux aspects positifs de la Monnaie unique ?

- I - Ainsi, il faut souligner que l’Euro est la monnaie unique de plus de 300 millions d’Européens qui peuvent ainsi voyager, sans frais de change, dans les 12 Etats de la « zone Euro » (soit tous les pays de l’Europe des quinze, Suède, Irlande, Royaume-Uni exceptés).

- II - De même, les entreprises de nos Pays ont beaucoup gagné avec l’Euro :

Elles ont ainsi tout d’abord bénéficié de la création du « marché unique », qui - depuis 1986 - a instauré une libre circulation des marchandises.

En effet, grâce à ce marché unique, les produits français peuvent ainsi être commercialisés dans tous les Etats de l’UE sans être taxés lors du passage des frontières (et ils sont ainsi moins chers et, par conséquent, plus abordables pour tous les citoyens de ces pays (qui sont autant de Consommateurs potentiels pour les produits français !).

Ainsi, grâce à l’Euro, les échanges commerciaux entre les Etats européens (soit 80 % des échanges commerciaux des pays de l’UE) se font beaucoup plus facilement et sont, aussi, moins coûteux.

En effet, disposant ainsi d’une même monnaie, les entreprises des divers Etats-membres de la zone euro n’ont plus à faire supporter à leurs clients (dans le prix de vente final de leurs produits) les coûts relatifs à la conversion de leurs « prix et tarifs » dans de différentes monnaies nationales.

- III - Par ailleurs, la mise en place de l’Euro a (enfin !) mis fin aux désastreuses dévaluations compétitives.

Avant la Monnaie unique, en effet, les Etats européens dévaluaient leurs monnaies nationales dans le seul but de rendre leurs marchandises plus compétitives.

Ils pratiquaient ainsi une concurrence déloyale nuisible à la santé économique de leurs voisins (et à la bonne santé économique de leurs propre société).

Mais, désormais, avec une monnaie unique, cette pratique est devenue impossible.

- IV - La Commission européenne est enfin très attachée au principe de la libre concurrence.

En effet, on constatera que le renforcement de la libre concurrence au sein des économies nationales a ainsi permis à des petites structures locales (de type « PME-PMI ») de mieux « tenir le choc » face à de grosses entités économiques qui, pendant trop longtemps, ont abusé de leur poids financier et de leur force économique.

Ainsi, la Commission européenne a par exemple obtenu gain de cause face au géant Microsoft qui, jusque là, avait empêché l’émergence de concurrents.

Les résultats concrets de la libre concurrence sont les suivants : s’il y a davantage de concurrents, il y a forcément une plus grande gamme de produits disponibles sur le marché ; et ce à des prix plus bas et, souvent, de meilleure qualité (car les divers entreprises concurrentes sont ainsi contraintes d’innover s’ils veulent se maintenir sur le marché).

Et tout cela se fait donc à l’avantage du consommateur !

=> Simple exemple concret : pensez encore à « France Telecom » ! En effet, c’est grâce à l’ouverture de cet ancien monopole public à la concurrence que vous pouvez aujourd’hui vous abonner auprès d’autres opérateurs téléphoniques (et, ainsi, alléger vos factures).

En effet, s’il n’y avait qu’un opérateur, celui-ci pourrait fixer des prix élevés comme il l’entend. L’intérêt d’avoir plusieurs opérateurs réside donc, au contraire, dans la nécessité - pour chacun d’entre eux - d’innover et de baisser les prix.

- V- Enfin, concernant l’emploi, vous entendez souvent dire que l’UE responsable des suppressions d’emplois dues aux nombreuses délocalisations qui touchent aujourd’hui les entreprises du secteur économique « secondaire ».

Alors, juste souligner que : Premièrement, ce n’est pas l’UE qui « impose » à quelque entreprise française de délocaliser sa production en Pologne, en Chine (ou ailleurs) et, deuxièmement, juste souligner que l’UE crée aussi des emplois.

a) Ainsi, il ne faut pas négliger l’action du « Fond social européen » qui - dans la période « 2000-2004 » - a financé et coordonné les programmes de formation professionnelle (d’aide à l’emploi et à l’insertion) qui ont bénéficié à près de 03 millions de Français !

b) De même, il ne faut pas non plus oublier que l’Union européenne coordonne - à l’échelle du continent - une politique d’aide au développement régional (et de redistribution des richesses à cette échelle).

Et ce, en menant des actions en faveur de l’emploi, de l’éducation et de la formation dans les régions défavorisées ou déshéritées (NB : des actions qui concernent, aujourd’hui, près de 20 millions de Français).

Et on pourrait - ainsi - citer bien d’autres initiatives en la matière, par lesquelles l’Union européenne contribue à la défense de l’emploi (et _

3) LA RECHERCHE

- I - L’UE encourage les Etats membres à accroître les crédits alloués à la recherche et au développement.

En effet, il existe une directive émanant des autorités de l’UE à direction des Etats-membres, directive qui précise que les Etats devront désormais consacrer, d’ici à 2010, au moins 03% de leur PIB à la recherche.

Cela vous paraît peut-être insuffisant, mais admettez tout de même que c’est toujours mieux que les malheureux 0,7 % que la France a accordé en 2004 à la recherche !!

- II - De plus : les financements européens accordés aux laboratoires français comblent la réduction des efforts consentis par les Etats. (Et c’est cela qui explique - entre autres choses - comment l’UE a récemment joué un rôle déterminant dans le règlement du conflit qui a opposé, au printemps 2004, les chercheurs à l’Etat).

- III - Pareillement, l’UE encourage la collaboration entre les Chercheurs de tous les Pays membres dans le but de créer à terme, ainsi, un véritable espace européen de la recherche : source de croissance et d’emplois.

- IV- De même, il faut que vous sachiez que l’UE aide les jeunes Chercheurs dans la réalisation de leurs projets grâce à l’octroi de bourses telles que la bourse « Marie Curie ».

A seul titre d’exemple, sachez que les contrats de recherche conclus dans le cadre du CNRS, sont ainsi financés (à hauteur de plus de 25 % !) par des fonds d’origine européenne.

4) LES RÉGIONS

Pour mesurer l’impact positif de l’aide européenne à nos régions, il vous suffit de comparer les villes des années 1970’s et les communautés de communes d’aujourd’hui.

Aux villages autrefois concentrés autour d’une seule boucherie et d’une modeste petite boulangerie, ont succédé des villes désormais dotées de centre-villes piétonniers rénovés, de parcs d’activités, de salles omnisports, de maisons de la culture.

Tout cela, vous le devez aux fameux Fonds Européens de Développement Régional (les fameux FEDER) et à la volonté explicite de la Commission européenne de vouloir réduire les inégalités entre régions : en permettant aux sites les moins favorisés de se développer.

Ainsi on constatera que les fonds européens de développement régionaux contribuent assez largement à la composition des budgets propres de nos collectivités locales (et - parfois même - d’autres structures : associations, universités, etc).

Et ce, de façon indirecte (dans le cadre, surtout, de co-financements de projets précis).

Et ce, pour des régions françaises (comme la Haute-Normandie) ou pour des départements (comme la Seine maritime) dans des proportions variables (allant d’environ un tiers à près de la moitiée des budgets considérés !).

Et juste noter que ces aides régionales (accompagnées des aides agricoles) ont, afin de lutter efficacement contre les disparités économiques, pendant longtemps absorbé plus de 80% du budget de l’UE !

Ainsi juste noter que, pour la période 2000-2006, le montant des seuls « fonds structurels pour la cohésion des régions d’Europe » s’élève à près de 200 milliards d’euros. (La France en ayant déjà obtenu plus de 15 milliards !).

5) L’ÉDUCATION

L’UE encourage et développe la mobilité étudiante.

Dans un contexte de mondialisation, l’internationalisation de l’enseignement et du savoir constitue une chance pour les étudiants et une aubaine pour les entreprises friandes de profils internationaux.

Il est ainsi impossible de nier qu’aujourd’hui la connaissance de plusieurs langues (et de différentes cultures) est un atout considérable pour un jeune diplômé !!!

- I - Ainsi, juste préciser que le fameux Programme européen « Erasmus » d’échanges inter-univerisitaire, mis en place dans l’enseignement supérieur, aura ainsi permis - en dix ans - à plus d’un million d’étudiants européens de bénéficier d’un soutien financier (et de vivre, ainsi, une expérience humaine enrichissante dans un autre pays que le leur).

- II - De même, en 2002, le nombre de projets financés par l’UE pour favoriser la mobilité des jeunes en formation professionnelle, a augmenté de près de 30 %.

(Ce qui constitue un budget total de près de 02 milliards d’Euros en faveur de la seule mobilité étudiante !).

- III - Enfin, si vous souhaitez effectuer un stage dans l’un des Etats membres de l’UE, vous avez droit de postuler à la bourse « Leonardo ». (Décernée indépendemment de tous critères sociaux, cette bourse « Léonardo da Vinci » représente un sacré « coup de pousse » financier et vous permet ainsi de profiter d’une expérience enrichissante à l’étranger !).

(Et juste préciser que, chaque année, elles sont ainsi près de 50 000 personnes à bénéficier des avantages et financements liés à cette fameuse bourse « Léonardo da Vinci » mise en place pour parfaire leur formation professionnelle dans un autre Pays).

6) L’ENVIRONNEMENT ET L’AGRICULTURE

- I - Il faut tout d’abord savoir que la France a longtemps été (même si elle l’est un petit peu moins depuis le dernier élargissement), la plus grande bénéficiaire des aides agricoles et régionales.

De même, l’UE est souvent critiquée sur le terrain de la Politique Agricole Commune (PAC). Ainsi, on l’accuse de ruiner les agriculteurs français.

- II - Mais savez-vous que l’UE participe à la promotion commerciale des produits agricoles de nos régions ?

Ainsi, en 2004, l’UE a contribué - à hauteur de près de 25 millions d’Euros - à cette promotion dans tous les pays de l’UE. (Nb : Les produits ainsi promus sont - entre autre choses - l’huile d’olive, les fromages, le lait, les viandes, les fruits et légumes, etc).

- III - De même, l’UE finance l’organisation de manifestations d’information sur les qualités des produits agricoles européens (sécurité, hygiène, qualité nutritive, étiquetage, bien-être animal et respect de l’environnement).

Cette démarche de « qualité-produit » se fait également à destination d’Etats-tiers extra-communautaires tels que les Etats-Unis, le Canada, la Norvège ou la Chine. Au total, ce sont ainsi dix pays non membres de l’Union européenne dans lesquels les citoyens peuvent être informés de la qualité des produits agricoles européens.

- IV - Pareillement, en termes de protection de l’environnement, l’UE a mis en place le réseau NATURA 2000.

Ce programme établit une liste de sites et d’espèces animales ou végétales protégés. Les Etats membres de l’Union sont contraints de respecter ces sites, de mettre tous les moyens en oeuvre afin d’éviter la disparition des espèces protégées.

Ceci en faveur d’un environnement sain et pour préserver la si riche biodiversité européenne.

- V - Enfin, détail apparemment plus « anodin », c’est à la demande (et sous l’impulsion) de l’UE que chaque commune a du s’équiper d’un système de tout-à-l’égout et que les Eleveurs ont du investir dans des fosses à lisier, permettant ainsi une protection plus efficace des fragiles écosystèmes ruraux.

Et, si vous êtes préoccupés par le respect de l’environnement : n’oubliez pas que lorque le premier ministère français de l’environnement a été créé (en 1976), ce le fut alors sous l’impulsion des autorités de l’Europe communautaire !!!


Bref : Vous vivez l’Europe au jour le jour sans vous en rendre compte. Pourtant, n’oubliez pas la chance que vous avez d’être Européen.

- Vous pouvez circuler librement : pour faire du tourisme ou pour étudier.

- Vous vivez dans un environnement sain : sur le continent le moins pollué et le plus sûr.

- Vous pouvez vous enrichir au contact d’autres cultures

Alors dites « OUI » à l’Europe ! Votez « OUI » à la Constitution européenne !!!

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :

Vos commentaires

  • Le 15 décembre 2013 à 15:49, par siwek En réponse à : L’Europe au quotidien : des avantages trop souvent méconnus !

    je suis tres heureux que l’UE s’elargisse

  • Le 10 avril 2014 à 17:18, par Bal En réponse à : L’Europe au quotidien : des avantages trop souvent méconnus !

    Je pense qu’il y a des avantages encore plus considérables à dire OUI à l’Europe. Le tout premier est que nous avons 70 ans de paix entre nous, et au vu de ce qui se passe entre l’Ukraine et la Russie en ce moment, et entre la Serbie , la Bosnie, le Kosovo et la Croatie auparavant, il faut bien être conscient que la paix n’est pas un acquis et que l’Europe est la meilleure garantie qu’il ne se passera rien de ce genre entres pays membres. De plus, les pays riches de l’Europe aident au développement des infrastructures des pays pauvres ce qui génère un accroissement de la richesse commune, même si cela ne se voit pas au sein des comptabilités nationales car cela s’inscrit dans des profits privés d’une façon considérable, bien au delà du déficit des 7 milliards d’Euros de la France pour ne prendre que son exemple.

  • Le 17 avril 2014 à 13:48, par Antoine En réponse à : L’Europe au quotidien : des avantages trop souvent méconnus !

    C’est vraie l’europe donne quelques avantage,mais ces avantages ils sont financés par qui ? 16% du budget européen est financé par la france ,5 % du budget européen et reversé au français par tout les plan évoqué precedemment .Chaque année l’europe nous vole 14 milliards ,nous en donne 6,9(qui appartienne aux împot des français )avec un joli drapeau aux étoiles d’or,tout du moins quand il y a un vol aussi flagrant,on met un drapeau français pas européen. Parmi les 14 milliard : 5 milliard sont consacrés au fonctionnement de l’UE. (Passons sur le fait que les parlementaires gagne 360000 euro par an,qu’il sont exempté d’împots ,et que dans les traités leurs droits sont communément appelé privilége) 5,4 milliard sont consacré aux trois Pillier PAC pour aider les pays de l’est à ameliorer leur agriculture,alos même que 1 agriculteur français se suicide chaque jour,et que le salaire moyen d’un agriculteur français est de 800 euro soit en dessous du seuil de pauvreté européen éstimé par le BIT à 904,4 euro par mois. 800 millions d’euro sont consacrés au battlegroup(armé de mercenaires pour opération exterieurs localisé en angleterre ) et eurocorp (localisé à milan n’intervient qu’en cas d’insurection nationale). Le reste est consacré essentiellement à la politique étrangére de l’europe ,comme l’armement des rebelle lybiens ,syrien,ukrainien.... Il est bon de savoir ou passe l’argent des français.

  • Le 18 mai 2014 à 12:33, par berlecr En réponse à : L’Europe au quotidien : des avantages trop souvent méconnus !

    Il est vrai que l’Europe ne fonctionne pas bien du tout. Mais nos élus de carrière qui ne pensent qu’à leur réélection, font tout pour la rendre impopulaire.

  • Le 1er mars 2015 à 17:13, par lol En réponse à : L’Europe au quotidien : des avantages trop souvent méconnus !

    exactement

  • Le 15 juin à 15:59, par filthy frank En réponse à : L’Europe au quotidien : des avantages trop souvent méconnus !

    u wot matey

  • Le 16 juin à 11:44, par mystere En réponse à : L’Europe au quotidien : des avantages trop souvent méconnus !

    Ca dépend de quel pays vous faites parti... Pas forcément bénéfique pour tout le monde. Dans le cas de la confédération helvétique, elle perderait sa neutralité, sa démocratie directe et bien d’autres choses...

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom