Accueil > Opinions > Réformes pour les élections de 2014 > Le Parlement européen doit faire sa révolution

Le Parlement européen doit faire sa révolution

, par Arnaud Huc

Mercredi 13 mars a certainement été un grand jour pour les députés européens. Ils ont, par 506 voix contre 161 exprimés leur rejet total du budget européen négocié par les Etats et présenté devant le Parlement. Les membres du Parlement ont été très violent vis à vis de ce budget, considérant que le Conseil avait manqué de « transparence » et avait marchandé le budget pour obtenir l’acceptation de certains Etats membres. M. Lamassoure a considéré que le vote du parlement contre le projet de budget pluriannuel était « l’épreuve du feu », et rajoutait que « le Parlement est toujours debout ». Ce vote du Parlement a par ailleurs obligé les Etats à revoir leur copie et donc à renégocier le budget prévisionnel 2014-2020. Plus que cela, on peut considérer que ce vote est le premier acte d’un Parlement essayant de reprendre le leadership de la construction européenne.

Le Parlement européen (Strasbourg) – Auteur Gerry Balding

Auteurs

  • Étudiant en Science Politique à l’Université de Montpellier.

2014, une année capitale pour le Parlement européen

La construction européenne est depuis bien trop longtemps la chose des Etats européens et le peuple n’a que peu eu son mot à dire face à celle ci. On sait pourtant combien les européens seraient favorables à une Europe plus solidaire, plus sociale, plus transparente, pourtant la voix du peuple ne semble jamais être entendue. La faute est certainement due à une construction opaque qui a voulu allier intergouvernementalisme par le biais de la création d’un conseil des ministres et d’un conseil européen et fédéralisme par le biais d’un Parlement. La réalité est la, les européens doivent avoir un contrôle direct sur la construction européenne et cela passe par le Parlement européen. Les députés européens sont les seuls personnes au sein de l’Union européenne directement élues par les européens et pourtant le pouvoir de ce parlement est ridicule à côté de celui des parlements nationaux classiques.

2014 va constituer une année cruciale pour l’Europe, ce sera l’année ou tout peut basculer. L’Union européenne pourra soit continuer sa construction laborieuse, sans objectif, et par à coup, et pour sur aller dans le mur tant cette façon de construire l’Europe détourne les citoyens de l’Union européenne ; ou alors, la construction pourra être guidée par des objectifs clairs et n’ayant pas peur de le dire la volonté d’arriver à terme à une fédération européenne. L’Allemagne aura en 2014 son nouveau chancelier et pourra donc cesser de tenir des discours électoralistes, le Parlement européen aura quant à lui grâce aux élections une légitimité renouvelée. Vu que les Etats ne semblent pas prêt à prendre les mesures nécessaires à la refondation de l’Union européenne basé sur la solidarité et la transparence, ce sera au Parlement européen, fort de sa légitimité, de taper du poing sur la table et prendre le leadership de la construction européenne.

Le fait est qu’aujourd’hui, les instruments juridiques issus des traités européens ont complètement muselés le Parlement européen, les Etats ne sont pas fous, ils ne veulent pas que l’Union européenne se construise par en bas. Le Parlement ne dispose même pas de l’initiative législative pourtant indispensable pour proposer des directives ou soyons fous des éventuelles futures « lois européennes ».

Les députés européens, si ils veulent sauver l’Europe devront certainement sortir de la légalité, ils devront certainement conduire un bras de fer avec les Etats européens qui ne font l’Europe qu’au regard d’intérêts nationaux. Certainement que le Parlement devra s’inspirer de ce qu’ont fait les Etats généraux en 1789 ou le parlement de Francfort en 1848, l’un avec succès, l’autre non.

Les clés de cette « révolution » parlementaire, une forte légitimité

Quand on demande au Parlement de faire sa révolution, c’est à dire de devenir acteur de la construction plutôt que spectateur encore faut-il encore qu’il ait une légitimité absolue à le faire. Certes les élections qui auront lieu en 2014 renforceront cette légitimité, mais cette dernière ne sera pas absolue tant que la participation sera faible. Un parlement européen qui serait élu avec 40% d’inscrits ne pourrait être capable de porter la voix du peuple et de redémarrer la construction européenne.

On l’aura compris, quand on demande une révolution du Parlement européen, on demande en réalité une révolution de la part des européens. Il faut qu’en 2014 chaque citoyen en âge de voter aille le faire et donne sa voix aux candidats qui sont le plus en accord avec ses idées. Seule une participation massive permettra au Parlement européen de relever le défi de la refondation de la construction européenne.

En 2014, pour refonder l’Europe, votez !

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :

Vos commentaires

  • Le 9 avril 2013 à 14:11, par giraud jean-guy En réponse à : Le Parlement européen doit faire sa révolution

    Chers amis,

    le PE dispose déjà d’un droit (indirect) d’initiative en matière législative : voir article 225 TFUE. Surtout, il dispose d’un droit d’initiative (direct) en matière constitutionnelle (cad de révision des Traités) : voir article 48 TUE. Il se sert rarement du premier et n’a jamais utilisé le second. La plupart des parlementaires l’ignorent eux-mêmes. C’est le rôle de nos associations de faire pression pour que le PE utilise ces droits : voir ci-dessous

    http://www.taurillon.org/La-voie-ouverte-vers-la-revision-du-Traite

    Amitiés JGGIRAUD

  • Le 9 avril 2013 à 14:40, par Viviane Boussier En réponse à : Le Parlement européen doit faire sa révolution

    Tout est dit ! Appel à renouveler à la veille des élections ! « ce sera au Parlement européen, fort de sa légitimité, de taper du poing sur la table et prendre le leadership de la construction européenne » .. mais, comme il est noté, il lui faut la légitimité, donc des votants !

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom