Les Jeunes Européens de Rennes et Nantes condamnent l’arrestation d’une étudiante nantaise à Istanbul

, par Jérôme Quéré

Les Jeunes Européens de Rennes et Nantes condamnent l'arrestation d'une étudiante nantaise à Istanbul
Photographie du Consulat français - Source : Patricia Ruelleux

Une étudiante Erasmus en journalisme vient d’être arrêtée en Turquie. Réaction des groupes locaux des Jeunes Européens à Rennes et Nantes.

Les Jeunes Européens de Rennes et Nantes condamnent l’arrestation et la détention d’une étudiante nantaise à Istanbul, à l’occasion des manifestations de la place Taksim.

Pour Jérôme Quéré et Léa Brunelle, présidents des deux associations, « la mise en détention d’une étudiante en journalisme, présente dans le cadre du programme Erasmus, est un signe extrêmement négatif envoyé par l’Etat turc ».

Indépendamment des opinions politiques et des appartenances religieuses ou sociales, les manifestants protestent contre le pouvoir de plus en plus autoritaire du premier ministre Erdogan. Le réseau des Jeunes européens à l’échelle du continent, la JEF Europe, a déjà fortement condamné l’usage excessif de la force à l’encontre de manifestations pacifiques, à Istanbul et dans toute la Turquie.

« Nous exprimons notre solidarité avec les manifestants pacifiques et condamnons toute réaction violente des forces de police. La JEF Europe continuera à défendre une société ouverte basée sur le respect des droits fondamentaux et politiques, en Europe et dans le monde » indique Pauline Gessant, présidente de la JEF Europe.

Mots-clés

Commenter cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom