Accueil > Associations > Les prises de position des Jeunes Européens-France > Manifestation contre les nouvelles restrictions prévues par les accords de (...)

Manifestation contre les nouvelles restrictions prévues par les accords de Schengen

, par JEF Deutschland, Les Jeunes Européens France

Le 22 juillet, les Jeunes Européens Fédéralistes– France ont organisé aux côtés des Jeunes Européens Fédéralistes-Allemagne des actions de rue pour manifester contre les nouvelles restrictions prévues par les accords de Schengen et le contournement du Parlement européen.

Manifestation des Jeunes Européens Fédéralistes-Allemagne à Offenburg – auteur : JEF Baden-Württemberg

Auteurs

Mots-clés

Le dimanche 22 juillet, les Jeunes Européens Fédéralistes– France (JEF-France) ont organisé aux côtés des Jeunes Européens Fédéralistes Allemagne (JEF-Allemagne) des manifestations contre les nouvelles restrictions prévues par les accords de Schengen. Les actions ont eu lieu sur la place du Hackescher Markt à Berlin ainsi qu’à Offenburg. Le 7 juin dernier, le Conseil des ministres de l’Intérieur de l’Union européenne avait décidé de réformer les exceptions d’application de libre circulation des accords Schengen. Les États membres pourront maintenant décider selon un processus simplifié et de manière unilatérale de réinstaller des contrôles à leurs frontières. Cette décision pourra être prise sans l’implication du Parlement européen.

Constatant qu’un autre État membre n’est pas en mesure de gérer l’immigration illégale à ses frontières sur une période significative, les États membres pourraient à l’avenir décider selon une procédure beaucoup plus facile et sans implication du Parlement européen de réinstaller des contrôles à leurs frontières. L’objectif ? Augmenter le niveau de sécurité au sein de l’espace Schengen.

En tant qu’organisation européenne de jeunes, les Jeunes Européens Fédéralistes défendent une Europe ouverte, libre et sans frontières internes. Nous refusons catégoriquement de nous voir privés des acquis de l’intégration européenne. C’est pourquoi, le 22 juillet 2012, nos associations ont organisé des manifestations contre ces nouvelles restrictions à Berlin et à Offenburg. Les manifestations ont pris la forme de clôtures d’espaces publics par des banderoles ainsi que des contrôles d’identité symboliques. « Les Jeunes Européens Fédéralistes affichent de manière résolue leur désaccord avec la réintroduction de frontières et la restriction de la libre circulation en Europe ainsi que leur opposition vis-à-vis du comportement arbitraire du Conseil » a déclaré Lars Becker, président des JEF Allemagne pour justifier cette manifestation.

La décision du Conseil des ministres de l’Intérieur de l’Union européenne datant du 7 juin 2012 a été prise sans l’implication du Parlement européen, pourtant co-législateur en la matière. Elle ne prévoit aucun rôle pour le Parlement dans la prise de décision d’application des exceptions prévues aux accords Schengen. Ce dernier s’est alors mis en grève pour manifester son opposition en refusant toute discussion avec le Conseil sur cinq dossiers du ressort des affaires de justice et de l’intérieur. Martin Schulz, président du Parlement européen est allé jusqu’à qualifier l’exclusion du Parlement européen de la prise de décision de « gifle pour la démocratie ».

Les accords de Schengen permettent depuis plus de 15 ans la libre circulation des personnes sans contrôles aux frontières entre les États européens signataires. Aujourd’hui, 400 millions de personnes profitent de ce droit à voyager sans être contrôlées dans une Europe libre. Cette liberté fondamentale de l’Europe unie est aujourd’hui mise en danger. Un acquis fondamental de l’intégration européenne est en jeu. Jo Leinen, eurodéputé et président du Mouvement européen International, ajoute sur le sujet que « le droit de libre circulation est un des droits fondamentaux des citoyens en Europe. J’alerte contre toute nouvelle tentative de contourner les accords de Schengen ». Il poursuit ; « les contrôles aux frontières sont un moyen inefficace de lutter contre la criminalité et l’immigration illégale ». Ska Keller, eurodéputée des Verts ajoute que les décisions des ministres de l’intérieur « font tout, sauf prévenir les abus populistes contre les accords de Schengen. [Les ministres] envisagent de mettre en place des barrières contre les migrants et prennent des décisions unilatérales sur les contrôles aux frontières. Ceci est une attaque contre les droits fondamentaux européens ».

Nous considérons cette décision du Conseil comme une menace pour l’Union et condamnons avec la plus grande fermeté toute restriction potentielle aux accords de Schengen qui équivaudrait à une grave régression des libertés en Europe.

Partagez cet article

P.-S.

— - Les Jeunes Européens Fédéralistes-Allemagne e.V. font partie d’un mouvement européen de jeunes indépendant de partis politiques qui s’engage depuis 1946 pour une Europe de la paix, juste, proche du citoyen, démocratique et en toute responsabilité envers les générations à venir. Des sections JEF existent dans plus de 30 pays européens. En Allemagne, les JEF ont 15 sections régionales et environ 3000 adhérents entre 14 et 35 ans.

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom