Maxime Costilhes : « il est important d’initier les jeunes à l’Europe parce que c’est leur avenir »

, par Dumitru Drumea

Maxime Costilhes : « il est important d'initier les jeunes à l'Europe parce que c'est leur avenir »

Alors que nous sommes dans les dernières semaines des cours au collège, le Taurillon se penche sur les initiatives qui tentent de faire rentrer l’Europe à l’école. Dans ce cadre, notre magazine donne la parole à Maxime Costilhes, membre du Parlement Européen des Jeunes depuis 2004 et actuellement Délégué général du Parlement Européen des Jeunes - France.

Taurillon : Maxime, pouvez vous nous présentez votre programme de simulation du Parlement européen ?

Maxime Costilhes : En général, le Parlement Européen des Jeunes n’organise jamais simplement des simulations. Nous avons un programme plus large de sessions parlementaires ce qui est un peu différent. Ces sessions se déroulent en trois temps, le Teambuilding, le Travail en Commission et finalement la simulation que l’on appelle Assemblée Plénière. Le Teambuilding est tout à fait indispensable, il permet à chaque participant de s’intégrer pleinement à l’événement et à une équipe composé de jeunes qu’il ne connait pas. Il s’agit d’oublier ses préjugés et ses origines pour former un vrai groupe que l’on appelle une commission (sur le modèle du Parlement Européen). Le second temps, est celui du Travail en Commission où les groupes débattent sur les sujets d’actualités qu’ils ont choisi. Ils doivent à la fin de ces débats en commission arriver à rédiger une résolution dans laquelle ne peut apparaitre que les propositions qui ont fait consensus.

Enfin, nous avons la simulation en elle-même qui permet un débat entre les différentes commissions. Toutes les résolutions sont ensuite débattues puis votées.

Taurillon : Quelle est la réaction des jeunes qui participent à ce programme, quels sont les retours que vous avez de leur part ?

Maxime Costilhes : Les jeunes qui ont de 15 à 25 ans selon les simulations sont tout d’abord heureux de rencontrer d’autres jeunes issus de différents pays, de différents milieux sociaux et culturels. Ces simulations sont de vrais moments d’échange et c’est ce qui attire les jeunes. Ensuite, la seconde composante, c’est qu’enfin quelqu’un donne la parole aux jeunes pour qu’ils puissent exprimer leurs opinions sans peur du jugement de l’autre. Ils se sentent d’autant plus écoutés que lors de chaque simulation des élus européens ou des membres des institutions européennes sont présents et reçoivent officiellement leurs résolutions.

Taurillon : Pourquoi à votre avis, est-il important d’initier les Jeunes dès le plus bas age à l’Europe généralement et au fonctionnement du Parlement européen ?

Maxime Costilhes : Je pense qu’il est important d’initier les jeunes à l’Europe parce que c’est leur avenir et qu’il faut que non seulement ils en prennent conscience mais qu’en plus ils s’approprient le projet. Le Parlement Européen des Jeunes veut que les jeunes en débattant des questions européennes se fassent une opinion sur l’Europe et s’impliquent dans le débat européen.

Le ressenti de l’Union européenne aujourd’hui c’est un projet qui va dans une voie unique et que quoi qu’il se passe cette voie ne changera pas. Il ne faut pas servir des opinions ou des visions toute faite de l’Union aux jeunes européens. Il faut plutôt leur permettre de comprendre le monde qui les entoure et les aider à ce qu’ils en ait leur propre visions.

Le Parlement Européen des Jeunes à travers ses simulations permet aux jeunes d’appréhender la réalité européenne du consensus et des différences culturelles mais il a aussi pour mission de dire à ces jeunes qu’ils ne sont pas que le futur, ils sont surtout le présent et que c’est en agissant et en s’engageant qu’on change le présent.

Taurillon : Quelles autres activités organisez vous pour initier les jeunes à l’Europe ?

Maxime Costilhes : Nous organisons tout le long de l’année dans les lycées et dans les universités des événements locaux pour montrer la présence au quotidien de l’Europe dans la vie des jeunes. Bien entendu, nous organisons les éternels café-débats et la méconnue fête de l’Europe mais nous essayons aussi d’encourager la mobilité des jeunes à travers notre fonds de mobilité, nous facilitons la mixité sociale dans tous nos événements et à travers le projet du service civique que nous défendons. Et puis, bien entendu, nous favorisons toute forme d’expression de la citoyenneté européenne que ce soit par l’intégration de l’Europe dans des événements locaux, par la sensibilisation au vote aux élections européennes, par des consultations ou encore par le pavoisement des lycées.

Illustrations :

1. Logo Parlement Européen des Jeunes

2. Photo de Maximes Costilhes

Commenter cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom