Accueil > Associations > Renouveler la relation franco-allemande

Renouveler la relation franco-allemande

, par Jean-Marie Cavada, Rainer WEND

Logo des 50 ans du traité de l'Elysée

Auteurs

  • Président du Mouvement européen-France. Eurodéputé

  • Président du Mouvement Européen-Allemagne, Vice-Président Exécutif de la Deutsche Post DHL

La coopération, donc l’amitié franco-allemande est essentielle pour le renforcement de la construction européenne. Elle conserve une valeur d’exemple historique en apportant la preuve au reste du monde que les ennemis les plus acharnés peuvent, non seulement se réconcilier, mais, mieux encore, construire ensemble une destinée commune, dans la paix, pour l’ensemble de leur continent. Ce qui a été accompli depuis cinquante ans mérite donc d’être célébré. Mais la commémoration du Traité de l’Elysée doit surtout être l’occasion de se tourner ensemble vers l’avenir. Pour sortir de la très grave crise économique et financière que traverse l’Europe, pour clarifier enfin ses institutions, l’Union a plus que jamais, besoin d’une dynamique franco-allemande renouvelée.

Cela implique que nos dirigeants, au sommet du pouvoir, établissent entre eux des relations de confiance telles qu’elles permettent de discuter sereinement des divergences de point de vue, sans compromettre la solidité du lien afin de permettre de garder à l’esprit la promotion du bien commun européen. Nous sommes aussi convaincus que les relations au sommet ne suffisent pas. Les célébrations du cinquantenaire du Traité de l’Elysée ont lieu pendant l’Année européenne des citoyens. Cela leur donne un sens tout particulier. Elles doivent être l’occasion de promouvoir les relations de toute nature entre les organisations de la société civile et les citoyens de nos deux pays. Car le succès de l’intégration européenne dépend en grande partie de la force créative de la société civile valorisant le rôle des femmes, des hommes, des jeunes, des initiatives associatives, ou celles des villes des deux côtés du Rhin.

La relation franco-allemande ne saurait cependant être exclusive. Elle est centrale comme moteur mais doit veiller à la qualité des relations avec les autres États de l’Union européenne, surtout quand il s’agit de la question de l’avenir du projet européen. Le groupe de réflexion sur l’avenir de l’Union des onze ministres des Affaires Etrangères avec la participation des ministres français et allemand, en est un bon exemple. Ce dont nous avons besoin maintenant, c’est d’un débat public sur l’avenir de l’Europe, qui s’étende sur une durée efficace.

Nos deux Mouvements Européens, en France et en Allemagne, sont décidés plus que jamais à poursuivre leur action dans ce sens - pour démarrer le moteur franco-allemand vers un débat intensif sur le projet européen.

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom