Action « Rendez-nous notre drapeau »

Tenons la place que les Eurodéputés attendent de nous !

Le Parlement européen est prêt à répondre à l’appel de la société civile

, par Marie Paret

Tenons la place que les Eurodéputés attendent de nous !

Jeudi 13 décembre dernier, les motifs de mobilisation pour les fédéralistes ne manquaient pas : la signature du traité de Lisbonne, l’action pan-européenne de la JEF-Europe mais surtout l’attitude indigne d’environ 80 eurodéputés au moment de la proclamation de la Charte des droits fondamentaux au Parlement européen. La société civile manifeste son attachement aux symboles contrairement à certains eurodéputés.

De l’idée de prendre en photos quelques parlementaires avec le drapeau, a finalement résulté une véritable action spontanée, qui nous a permis de photographier des parlementaires en compagnie du drapeau qu’ils partagent avec plus de 493 millions de concitoyens !

L’attitude de 80 eurodéputés qui ont hué l’hymne à la joie et la proclamation de la Charte des droits fondamentaux mercredi ont en effet causé une vive émotion chez les parlementaires désireux de montrer leur attachement à l’Europe et à ses symboles ! L’attitude très positive des députés qui ont soutenu notre action s’entendait comme la volonté de se démarquer clairement de leurs collègues d’extrême-droite, d’extrême-gauche mais aussi de certains membres du PPE si irrévencieux envers la Charte des droits fondamentaux.

Des eurodéputés décident de rejoindre l’action des JE-Strasbourg

A partir de ce moment là, le cadre proposé par la JEF pour son action pan-européenne et son positionnement transpartisan était plus que favorable à une convergence autour de notre action. La proposition faite aux eurodéputés par des membres des JE-Strasbourg de rejoindre notre action a été fortement bien accueillie.

Il est indispensable de souligner que les députés rassemblés étaient de presque toutes les tendances politiques. L’un des meilleurs soutiens de cette action a en effet été Christopher Beazley (un conservateur britannique !), qui m’a permis de faire une interview avec ITV, et qui tenait à montrer que l’on peut être britannique et conservateur tout en étant attaché aux symboles européens !

Les députés de l’intergroupe fédéraliste ont eux aussi répondu présents avec notamment Jo Leinen et Nathalie Griesbeck. A noter également de nombreuses autres personnalités : Alain Lipietz (Verts), Carlos Carnero (PSE), Jean-Marie Cavada (ALDE).....

Ne laissons plus l’espace médiatique aux eurosceptiques !

Cette action a montré que les députés européens attendent indéniablement des mobilisations de la part de groupes tels que le nôtre et sont prêts à nous apporter leur soutien. Le fait que des eurosceptiques arrivent à couvrir par leurs huées l’hymne à la joie et à gâcher la cérémonie de proclamation de la Charte des droits fondamentaux en prétextant qu’ils veulent un référendum (alors qu’ils veulent des votes nationaux pour empêcher toute initiative de dimension réellement européenne) est plus qu’un signal d’alarme.

Il nous faut prendre conscience qu’il y a la un vide politique et militant que nous devons remplir ! Nous ne devons pas laisser des eurosceptiques minoritaires occuper plus d’espace médiatique que nous !

L’année 2008 verra certainement un rapport d ’initiative du parlement européen sur les symboles, à nous de ne pas rater le coche cette fois-ci et d’être présents tant politiquement que physiquement !

Illustration : photographie des Eurodéputés qui ont participé à l’action pan-européenne de la JEF « I want my flag back ! ».

Vos commentaires

  • Le 18 décembre 2007 à 08:07, par Valéry-Xavier Lentz En réponse à : Tenons la place que les Eurodéputés attendent de nous !

    Au sujet des députés nationalistes qui se sont comportés comme des fachos, l’eurodéputé Alain Lipietz décrit leurs agissements sur son blog.

    Au final c’est le vice-président du Mouvement Européen France, Daniel Cohn-Bendit qui a eu le mot juste en expliquant : « Une assemblée de 750 personnes a bien droit à un quota de 50 imbéciles, qu’il nous faut supporter. »

    Bravo Dany !!!

    Bravo aux JEF-Strasbourg qui on su porter notre action "Rendez-nous notre drapeau" jusqu’au sein de notre Parlement.

    Espérons que à présent que le président de la République française fréquente une italienne il soit plus sensible aux idées pro-européennes que jusqu’à présent.

  • Le 4 juin 2008 à 22:04, par Anti-cons En réponse à : Tenons la place que les Eurodéputés attendent de nous !

    La vérité c’est que c’est vous les fachos car l’Union Européenne est une dictature supranationale anti-démocratique.

    Pas besoin d’avoir fait des hautes études pour comprendre qu’il est est beaucoup plus démocratique que chaque peuple puisse choisir de manière indépendante la politique qu’il veut mener chez lui plutot que d’imposer une politique identique à 27 pays et peuples différents.

  • Le 5 juin 2008 à 08:34, par Fabien Cazenave En réponse à : Tenons la place que les Eurodéputés attendent de nous !

    Votre commentaire peut être séparé en deux.

    Sur la deuxième partie, c’est un choix politique vous avez raison. Vous pouvez considérer que c’est à chaque peuple de se décider indépendamment. Nous, nous considérons que lorsqu’il s’agit de décisions qui concernent tout le monde, il ne faut pas qu’il y ait la « tyrannie de la minorité » : un pays n’a pas à bloquer l’ensemble des autres.

    Pour votre première partie, quand vous saurez ce qu’est réellement une dictature, vous remiserez vos insultes... Allez en Biélorussie et vous verrez la différence. Il y a beaucoup de chose à améliorer dans l’Union européenne, mais de là à dire que nous vivons dans une dictature, votre propos perd toute crédibilité.

     :-p

  • Le 5 juin 2008 à 08:59, par Valéry En réponse à : Le jeu des 7 erreurs

    « Pas besoin d’avoir fait des hautes études pour comprendre »

    ... que la terre est plate ? ça se voit bien pourtant.

    « qu’il est est beaucoup plus démocratique »

    En quoi ? Les lois européennes sont votées selon un processus démocratique.

    « que chaque peuple »

    que chaque région / chaque village... pendant qu’on y est. Pourquoi pas d’ailleurs ?

    « puisse choisir de manière indépendante la politique qu’il veut mener chez lui »

    C’est pourtant bien le cas dans la plupart des domaines.

    « plutot que d’imposer »

    Imposer, ah bon ? Nos gouvernements et nos élus au Parlements européens participent à la définition des lois européennes et ils les votent. Il n’y a rien d’imposé du tout.

    « une politique identique »

    Il existe des politiques décidées au niveau européen, d’autres au niveau national, ou régional. Il ’ny a donc pas « une » politique identique. D’ailleurs dans bon nombre de domaine on parle de politique « commune » puisque bon nombre de paramètres sont décidés à un niveau inférieur (pour le meilleur ou pour le pire).

    « à 27 pays et peuples différents. »

    Vous semblez confondre État et peuple. L’Europe compte bien plus de 27 peuples.

    Belle accumulation de clichés et d’approximation dans une seule phrase.

  • Le 5 juin 2008 à 18:35, par Ronan En réponse à : Tenons la place que les Eurodéputés attendent de nous !

    Cher ami, si vous voulez absolument quitter l’UE, personne ne vous retient.

    Pour ma part, j’attends donc que le peuple français - que vous prétendez représenter - descende en masse dans les rues pour demander tout cela. Ou qu’il vote en masse pour des partis politique défendant des thèses allant dans ce sens.

    SVP, n’oubliez surtout pas de nous rappeler quand tout ceci se produira...

  • Le 11 juin 2008 à 17:37, par Anti-cons En réponse à : Tenons la place que les Eurodéputés attendent de nous !

    Je ne prétend pas être représentatif du peuple français, au contraire je ne suis représentatif que de moi-même.

    99% des français sont favorables à l’UE et ne voudraient surtout pas en sortir, vous n’avez aucun soucis à vous faire. Je ne comprend pas pourquoi vous faites tant d’efforts pour défendre ce qui est acquis, surtout que tous les médias et tous les partis politiques sont sur la même longueur d’ondes que vous. Vous feriez mieux de garder votre temps pour faire d’autres activités, du sport par exemple.

    Je constate enfin que Fabien n’aime pas la Biélorussie : certainement parce qu’il ne supporte pas l’idée que dans ce pays, les ouvriers sont mieux payés que ses frères et soeurs de classe.

    Pour le reste, je ne m’attarde pas, il est inutile de répondre face à tant de mauvaise foi même s’il y aurait bien des choses à dire.

  • Le 11 juin 2008 à 17:47, par Fabien Cazenave En réponse à : Tenons la place que les Eurodéputés attendent de nous !

    Non, tout ne va pas bien en Europe. Nous sommes au moins d’accord là-dessus.  ;-)

    Je vous invite à lire notre blog plus souvent, vous verrez qu’on y « bouscule » nos élites politiques et qu’on ne se satisfait pas qu’on nous dise être pro-européen pour trouver qu’un propos soit bien.

    D’après les Eurobaromètres, le sentiment pro-européen n’est pas à 99% mais est majoritaire. Cela n’a pas empêché les Français de voter Non en 2005. Le manque d’envie européenne offerte par la classe politique au citoyen en est la cause. Le traité de Lisbonne intergouvernemental aussi, même si le non de 2005 y a aussi sa part.

    Enfin, ce n’est pas la Biélorussie que je n’aime pas, mais bien la dictature qui y sévit.

    Je vous invite à regarder le documentaire suivant : Reportage sur « Kalinovski Square » Alors vos références à la classe ouvrière...

Commenter cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom