Accueil > Opinions > Tous Européens ?

Tous Européens ?

, par Marylise Pomart

Le 31 janvier dernier, Europa Nova a organisé un débat à la Maison de L’Europe animé par un jury citoyen composé de Véronique Auger, rédactrice en chef sur France3 de l’émission « Avenue de l’Europe » ; Jonathan Leveugle, jeunes européens, rédacteur en chef du « Taurillon » ; Thomas Houdaille, secrétaire général d’Europa Nova.

Pascal Durand, Secrétaire national d'EELV

Auteurs

Après un rappel des engagements européens de Pascal Durand, Jonathan Leveugle propose une intervention autour de trois centres de réflexion :

  • Comment relancer la dynamique européenne au sein d’EELV ?
  • Quelles sont les réponses qu’EELV peut apporter à la crise ?
  • Comment EELV voit-elle l’avenir de l’Europe ?

L’Europe est le bon espace pour résoudre les crises

EELV porte le fédéralisme européen et fonctionne de façon transnationale, ainsi Daniel Cohn-Bendit, président du groupe vert au Parlement européen, rencontre fréquemment les Grünen. En 2009, ils sont les seuls avec le PS à mener une campagne européenne alors que ni l’Europe ni l’écologie ne sont porteuses. Pourtant, l’Europe apparaît comme le meilleur espace pour répondre aux défis du climat, de l’énergie et des transports. Cependant, EELV s’est opposée au TSCG car la réponse institutionnelle traditionnellement proposée pour résoudre les crises ne lui paraît pas satisfaisante et entraîne plutôt la désaffection des citoyens. Pour que ces derniers retrouvent confiance en l’Europe, il faut maintenant lui insuffler du contenu, du sens et redonner sa place au social.

Enfin dans la perspective des échéances électorales de 2014, le groupe vert européen organisera peut-être des primaires pour désigner des candidats écologistes transnationaux.

La crise n’est pas due à la zone euro mais aux politiques de ceux qui la composent

Aujourd’hui, l’Europe n’apporte pas de solution à la question du chômage et ne répond pas aux défis de l’éducation et face à la crise, le recours à l’austérité ne peut que la renforcer . Aussi, plutôt que de diminuer drastiquement les dépenses publiques, il vaudrait mieux taxer les flux financiers, revoir la fiscalité, définir des politiques européennes dans des secteurs créateurs d’emplois comme les transports, l’énergie… proposer des grands plans d’investissement et respecter les normes européennes de recyclage. De plus, dans l’immédiat et dans le cadre d’un budget contraint, la réforme bancaire est insuffisante et c’est une erreur d’aider les opérations spéculatives des banques.

Deux contraintes démocratiques s’imposent à l’Europe : la fiscalité et la norme

L’avenir est sans doute dans une Europe politique, fédérale, autonome des égoïsmes nationaux. Si actuellement les institutions ne sont pas capables de traiter les problèmes posés, la zone Euro devra se donner les capacités de décider au-delà du domaine institutionnel et peut-être faudra-t-il même que l’Europe réduise son champ d’action pour retrouver la vision des pères fondateurs. Il faudrait ainsi assurer la transition énergétique en mettant en place un partenariat énergétique avec l’Allemagne, déjà bien engagée dans les énergies renouvelables. Dans ce domaine et dans le cadre d’un budget contraint il semble préférable d’investir dans ces énergies plutôt que dans le gaz de schiste.

Par ailleurs, Deux contraintes démocratiques s’imposent : la fiscalité et la norme. Des priorités apparaissent aussi : harmoniser la fiscalité sans supprimer les paradis fiscaux mais en exigeant la transparence ; légiférer sur les grands domaines européens que sont l’énergie, le climat, les transports, la solidarité, la lutte contre la pauvreté , le chômage…

Actuellement, la période de pénurie que nous traversons favorise la montée des nationalismes et l’émergence de la barbarie qu’amortit la protection sociale. Sans l’Europe, nous serions sans doute dans le chaos et peut-être en guerre. C’est pourquoi l’Europe est bien l’espace que nous voulons préserver : celui de la démocratie, des droits de l’homme et de la culture.

Entre l’Europe rêvée et l’Europe réelle, il y a l’Europe possible.

Partagez cet article

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom