Accueil > Actualités > « Abattons les murs »

« Abattons les murs »

, par Les Jeunes Européens - France

Les Jeunes Européens - France, à l’occasion de l’anniversaire de la chute du mur de Berlin, dénoncent l’élévation de murs pour faire obstacle aux réfugiés en Europe.

Le 9 novembre 1989, le mur de Berlin tombait. Aujourd’hui, d’autres murs s’élèvent en Europe. - Raphaël Thiémard

Le 9 novembre 1989, les Berlinois portaient le coup de grâce au rideau de fer qui divisait le continent. Le mur de Berlin tombait, ouvrant de nouveaux horizons à l’Est pour la communauté européenne. Aujourd’hui, partout en Europe, des murs s’élèvent à nouveau.

Après la Hongrie de Viktor Orban, qui a fermé sa frontière avec la Serbie, la Croatie et la Roumanie, c’est désormais l’Autriche qui a annoncé la construction d’une nouvelle « clôture » à sa frontière avec la Slovénie dans le but de mieux contrôler l’arrivée des réfugiés dans son pays. Le gouvernement slovène a alors surenchéri en fermant sa frontière avec la Croatie.

Il faut mettre fin à cette vaine escalade de murs, qui ne font que repousser un peu plus loin les problématiques que pose la crise des réfugiés. Ce phénomène concerne l’ensemble du continent, l’Union européenne doit y apporter une réponse commune.

Les Jeunes Européens - France regrettent l’élévation de ces barrières et de ces murs honteux entre les Etats de la famille européenne, bafouant l’un des principes de cette Union, la liberté de circulation des personnes permise par les accords de Schengen. Les Jeunes Européens - France dénoncent également les murs que bâtissent les discours haineux et populistes de certains mouvements politiques et courants de pensée, soufflant sur les braises de la peur et des préjugés à l’égard des demandeurs d’asile. Nous rappelons que leur accueil est un devoir, tant envers la communauté internationale qu’en vertu des principes fondamentaux de l’Union.

Nous demandons la suspension immédiate de ces murs physiques, et le rétablissement de la libre-circulation des personnes. Nous demandons également que le plan d’action proposé par les institutions européennes et approuvé en partie par le Conseil européen en matière de politique migratoire commune soit étendu. Nous demandons ainsi :
- La répartition obligatoire des demandeurs d’asile entre les Etats membres de l’Union européenne selon les capacités de chacun.
- La définition de critères d’accueil communs pour les demandeurs d’asile.
- La création d’une Agence européenne de l’immigration pour soutenir et coordonner l’intégration sociale des réfugiés au sein des Etats membres.
- La mise en place d’un corps européen de garde frontière, en charge de la gestion des centres d’accueil des réfugiés, du contrôle des frontières extérieures de l’espace Schengen et du sauvetage des migrants naufragés ou en détresse, sous la responsabilité de l’Agence européenne de l’immigration.

Voir en ligne : Photo CC / Flickr

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :

Vos commentaires

  • Le 9 novembre 2015 à 23:35, par Ulrich Bohner En réponse à : « Abattons les murs »

    26 ans après la chute du Mur de Berlin, 30 ans après l’adoption des accords de Schengen, j’ai honte de voir de nouveaux murs et barbelés apparaître aux frontières de notre Europe.

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom