Aux Erasmus Days, célébrons « l’Europe concrète » !

, par Théo Boucart

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Aux Erasmus Days, célébrons « l'Europe concrète » !
Des étudiants en Erasmus à Munich - CC Bibek Shrestha

L’Europe célèbre vendredi et samedi les premiers « Erasmus Days ». Les 575 évènements en France et dans dix autres pays européens sont autant d’occasions de découvrir le programme Erasmus qui fête ses 30 ans cette année et qui est jusqu’à présent la plus belle réussite de l’Union.

C’est lors d’une conférence de presse organisée mardi matin à la représentation permanente de la Commission Européenne en France que les « Erasmus Days » ont été présentés, en présence notamment d’Yves Bertoncini, le Président du Mouvement Européen France. Des intervenants de toute la France sont venus parler de leur projet à destination d’étudiants, de demandeurs d’emploi, de collégiens en zone d’éducation prioritaire et de personnes à mobilité réduite, montrant ainsi l’accessibilité du programme Erasmus à tous les publics, et pas seulement aux seuls étudiants à l’université. Ces évènements festifs sont ainsi le lieu de rencontres et d’échanges autour d’expositions photos, de concerts, de représentations théâtrales ainsi que de conférences et de débats.

Les Erasmus Days sont également une occasion de célébrer « l’Europe concrète », une Europe proche des citoyens et qui leur donne une extraordinaire opportunité d’enrichissement personnel et intellectuel. Le programme Erasmus est la meilleure façon d’incarner la devise de l’Union In varietate concordia, « Unis dans la diversité », tant étudier à l’étranger et rencontrer des gens provenant des quatre coins du Continent contribue à forger un sentiment européen nécessaire pour assurer la pérennité du projet de construction européenne.

Erasmus est jusqu’à maintenant la plus belle réussite de l’Union

Le programme European action scheme for the mobility of university students (abrégé en ERASMUS) fut créé en 1987 à l’initiative du Président de la Commission Européenne, Jacques Delors qui y a vu une occasion unique de développer le sentiment européen chez les jeunes étudiants. Ce sont aujourd’hui près de 3000 établissements dans 33 pays qui participent à ce programme et en 2014, la Commission Européenne a lancé Erasmus+, dont le budget a été substantiellement augmenté (il s’élève à environ 14 milliards d’euros pour la période 2014-2020, soit 2 milliards d’euros par an).

Je suis bien placé pour parler des bienfaits de ce programme d’échange car j’ai passé un an et demi à étudier, puis à travailler en Allemagne. Étudier dans une université étrangère est très intéressant car la pédagogie, les enseignements et la vie sur le campus sont différents par rapport à la France. Mais le plus important et le plus enrichissant dans cette expérience, c’est tout simplement de vivre dans un pays étranger, embrasser une nouvelle culture, maîtriser une ou plusieurs langues étrangères, rencontrer des gens avec une autre façon de penser mais qui sont comme nous conscients de la chance de vivre en Europe.

C’est pourquoi la Commission Européenne et les États membres devraient placer l’éducation et la formation tout en haut de leur liste de priorités. Des voix s’élèvent actuellement pour déplorer le peu de moyens alloués à ce programme. Thomas Piketty par exemple dénonce le fait que l’Europe dépense chaque année 2 milliards d’euros pour Erasmus et 200 milliards pour rembourser les intérêts de la dette et affirme qu’il faut inverser cette tendance. Il est vrai que le potentiel d’Erasmus mérite amplement d’être développé. Si avec 2 milliards d’euros par an nous arrivons à financer un programme transformant la vie de tant de citoyens européens, imaginez un peu ce que nous pourrions faire avec 200 milliards d’euros par an !

Les « Erasmus Days », une deuxième fête de l’Europe ?

Si la fête de l’Europe est célébrée le 9 mai, date de la déclaration Schuman de 1950, les « Erasmus Days » pourraient devenir une « deuxième fête de l’Europe », pour reprendre les mots d’Yves Bertoncini, donnant la parole à tous les citoyens ordinaires qui font l’Europe par la culture et la connaissance de l’autre et à tous ceux qui donnent pareille chance à ces citoyens. Face à l’engouement suscité par ces premiers « Erasmus Days », une deuxième édition est d’ores et déjà programmée pour les 12 et 13 octobre 2018. Tous ces évènements doivent rendre hommage au programme Erasmus car sans lui, l’Europe ne serait vraiment pas la même. Que l’Auberge Espagnole continue de prospérer !

Pour plus d’info et trouver un évènement près de chez vous : generation-erasmus.fr/erasmusdays/

Mots-clés

Commenter cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom