Accueil > Associations > Les prises de position des Jeunes Européens-France > Cent ans de la mort de Jaurès : l’intérêt des peuples n’est pas nécessairement (...)

Cent ans de la mort de Jaurès : l’intérêt des peuples n’est pas nécessairement l’intérêt des États

, par Le Bureau national des Jeunes Européens - France

Aujourd’hui, on ne parle que de lui, Jean Jaurès, ce Grand Homme de la Nation entré au Panthéon dix ans après sa mort. Son héritage est multiple et de nombreux courant de la société s’en réclament. Pour nous, Jeunes Européens, commémorer la mort de Jaurès, c’est commémorer un refus tonitruant de la guerre.

Timbre à l'effigie de Jaurès

Au 146 rue Montmartre, à Paris, Jean Jaurès se désaltère à la Taverne du Croissant. Un tir. Il est mort. Le lendemain, la guerre éclate. Non pas une guerre classique du XIXème siècle, mais une guerre totale, un suicide de l’Europe, qui durera près de quarante ans.

Jaurès, n’a eu de cesse de refuser cette guerre. Son pacifisme vient d’une conviction humaniste : au front, les hommes du camp adversaire sont aussi des hommes. Les intérêts des ouvriers français sont les mêmes que ceux des ouvriers allemands.

C’est cette idée forte, et d’autant plus à l’apogée du siècle des nationalismes, que nous souhaitons retenir de Jaurès : au-delà des frontières des États, nous pouvons avoir des intérêts ou des convictions proches ; l’État n’est pas l’alpha et l’oméga de notre affiliation identitaire.

C’est cette idée que nous défendons en appelant de nos vœux une Europe fédérale, une Europe des citoyens.

La construction de l’Union européenne a réussi à imposer la paix, à mettre fin au suicide de notre continent, arrivera-t-elle à construire une organisation des citoyens au-delà des frontières de leurs États ?

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom