Accueil > Actualités > Démocratie en Ukraine : Le verdict du Conseil de l’Europe

Démocratie en Ukraine : Le verdict du Conseil de l’Europe

, par Béatrice Chahine

Les élections locales en Ukraine ont eu lieu le 25 octobre 2015. Pendant que les municipalités votaient et qu’un certain nombre de citoyens n’avaient pas accès au vote, une délégation du Conseil de l’Europe faisait partie d’une mission d’observation menée par l’OSCE pour l’élection après l’invasion russe de la Crimée et une guerre civile qui a déchiré et déchire toujours la population. Retour sur le rapport de cette mission.

C’est dans un contexte de guerre civile que les premières élections locales ukrainiennes après Maïdan ont eu lieu. - chief39 (CC/Pixabay).

Auteurs

  • Franco-américaine de New York, diplômée d’une licence d’histoire et d’un master d’études européennes et internationales.

Les élections locales en Ukraine d’octobre dernier avaient été jugées « démocratiques » par l’OSCE au lendemain du scrutin, mais en mars, à l’occasion du 30e Congrès du Conseil de l’Europe, il y avait certaines tensions entre les observateurs. Par exemple, le fait que 5 millions de citoyens n’ont pas pu prendre part au vote fait l’effet d’une bombe.

Dans l’Ukraine en crise, de nombreuses réformes étaient, et, sont encore attendues. Andrée Buchmann de la délégation française s’est dit satisfaite de voir « du professionalisme dans les bureaux de votes ». Pour un membre de la délégation géorgienne, Mindia Ugrekhelidze, « la démocratie est notre but. Nous ne devons pas arrêter à cause des événements de Bruxelles. »

La tension était discrète mais cependant forte. Les représentants russes ont déploré qu’aucun Russe n’ait fait partie de la mission en octobre. En ce qu’il en ait des problèmes découlant de ces élections locales, ils accusent le gouvernement et ont annoncé qu’ils n’allaient pas voter en session plénière sur ce rapport.

De plus, de jeunes délégués étaient déçus que le rapport ait peu parlé de la participation des jeunes ukrainiens, uniquement signalée en note de bas de page. La place des jeunes au sein d’une élection tient une place importante puisqu’ils incarnent l’avenir du pays.

La garantie de l’Etat de droit et de la démocratie est une politique importante du Conseil de l’Europe. Ce rapport ne fait aucune exception à la règle. Il offre de l’analyse sur le déroulement des élections mais aussi démontre qu’il y a encore du progrès et des réformes à faire, en proposant un certain nombre de mesures.

Plus récemment, avec la fuite des Panama Papers, le président ukrainien, Petro Porochenko, touché par ce scandale de « offshore tax evasion », a suscité une demande d’investigation de la part des membres du Parlement. Cette dernière information n’a peut-être aucun lien avec les élections d’octobre dernier, mais peut signifier qu’il est nécessaire de passer les réformes voulues par le Conseil de l’Europe, afin de renforcer durablement une démocratie ukrainienne encore fragile et balbutiante, que chaque tempête menace de faire tomber.

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom