Accueil > Culture & Histoire > Edinburgh International Festival & Fringe : les festivals du mois d’août (...)

Edinburgh International Festival & Fringe : les festivals du mois d’août à Edimbourg

, par Lucile Rossat

Le 7 août dernier, pour la première fois depuis 68 ans, le Festival International d’Edimbourg et le Festival Fringe d’Edimbourg ont lancé leurs festivités en même temps.

Le Fringe Festival, un brin déjanté, ce sont des artistes qui courent les rues et qui n’hésitent pas à prendre de la hauteur pour le plus grand palisir des spectateurs. - Daniel Verdon

Auteurs

Mots-clés

Un peu d’histoire

La naissance du Fringe en 1947 coïncide avec celle du Festival International d’Edimbourg. L’histoire de ces deux festivals commence à la fin de la Seconde Guerre mondiale, lorsque Rudolph Bing, producteur autrichien et directeur général du festival d’art lyrique de Glyndebourne en Angleterre, décide de créer un événement culturel dont les recettes permettraient de soutenir les dépenses élevées des opéras produits à Glyndebourne. Le continent européen étant en pleine période de reconstruction, il juge préférable de choisir une autre ville du Royaume-Uni.

L’idée de créer un festival à Edimbourg n’est pas le fruit du hasard puisque depuis le début du XIXe siècle, les grandes institutions publiques telles que la Royal Infirmary ou le Royal Theater ont pour habitude d’organiser de petits festivals de musiques afin d’amasser des fonds pour des œuvres caritatives.

En septembre 1946, la ville d’Edimbourg et le Arts Council apportent leur soutien financier et Rudoph Bing devient le premier directeur artistique du Festival International d’Edimbourg. Au lancement de la première édition en août 1947, huit théâtres n’ayant pas été invités à participer à ce nouvel événement décident de se regrouper pour organiser leur propre festival : le Fringe.

Le Festival International d’Edimbourg, une programmation ambitieuse

Le Festival International d’Edimbourg, qui dure trois semaines au mois d’août, reste l’événement culturel le plus important de l’année pour la capitale écossaise. Contrairement au Fringe, les artistes du « In » sont invités par le directeur artistique qui, de ce fait, élabore une programmation plus exigeante et plus prestigieuse que celle du « Off ». Les spectacles sont souvent des créations subventionnées ou des diffusions à valeur sûre. Danse, théâtre, opéra, musique… la multidisciplinarité fait la spécificité de ce festival qui a pour ambition de promouvoir les artistes écossais sur la scène internationale et de présenter à Edimbourg des œuvres de qualité provenant du monde entier.

Cette année, la programmation du Edinburgh International Festival doit faire ses preuves. Fergus Linehan, nouveau directeur artistique, a fait deux choix majeurs : faire entrer la pop au milieu des classiques en invitant Franz Ferdinand & Sparks et faire débuter le festival plus tôt en août, en même temps que le Fringe. Egalement très attendus par le public et la critique Antigone avec Juliette Binoche et les adieux de la danseuse étoile Sylvie Guillem avec son spectacle Life In Progress. On pourra aussi remarquer la présence de l’Orchestre du Festival de Budapest qui interprètera le Requiem de Mozart ou celle de l’Orchestre Philarmonique d’Oslo qui anime deux soirées au Usher Hall ce week-end.

Le Festival Fringe d’Edimbourg, un festival « Off » géant

Le Fringe – en français « la marge » - s’est développé en parallèle et autour du Edinburgh International Festival et constitue une véritable plateforme artistique et culturelle internationale. Cet événement « Off » a attiré plus de 2 millions de spectateurs en 2014 et se présente comme le plus grand festival du monde avec une multitude de scènes différentes, des artistes en tout genre, une programmation interminable de comédies, de spectacles de cirque et de danse.

Pendant un mois, le Royal Mile, l’allée centrale du centre historique d’Edimbourg, est envahie par des dizaines d’happenings et de flashmobs orchestrés par des artistes en éternelle concurrence les uns avec les autres, qui se battent pour distribuer leurs flyers et coller leurs affiches, recouvrant les moindres petites parcelles de murs ou de colonnes morris d’une multitude de couleurs et de slogans ; tout cela dans le but d’attirer le plus grand nombre de spectateurs.

Pour cette saison 2015, le programme du Fringe affiche en première page ce slogan : « the Edinburgh Festival Fringe, defying the norm since 1947 » avec ce mot d’ordre « il n’y a aucune règle, que des exceptions, et des actes exceptionnels qui défient la perception ». Depuis 2009, année synonyme de difficultés économiques pour le festival, l’équipe du Fringe joue la carte du sensationnel avec des lieux de spectacles extravagants et des artistes qui défient les lois de la gravité, qui brisent les limites du politiquement correct ou tout simplement de la création.

Avec plus de 3000 productions, il est difficile de donner les points forts de cette programmation. Pour un festivalier lambda, le but du jeu est de consulter le programme par catégorie de spectacles, choisir de manière hasardeuse ce qui pourrait être une bonne idée, faire circuler son opinion par le bouche à oreille et les réseaux sociaux, lire au fur et à mesure les critiques publiées chaque jour afin de ne pas manquer le meilleur.

Le Fringe est une vraie machine qui rassemble dans une même ville des milliers d’artistes dont l’objectif est de faire connaître leur nom et de vendre leur spectacle et des producteurs et programmateurs à la recherche des nouvelles perles artistiques, tout cela pour le plus grand plaisir des spectateurs curieux qui s’immiscent dans ce fourmillement incessant.

Voir en ligne : Photo : CC

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom