Accueil > Élections européennes 2014 > Actualités des élections > L’absence de campagne fait du FN le premier parti de France.

L’absence de campagne fait du FN le premier parti de France.

, par Le Bureau national des Jeunes Européens - France

Les nouvelles étaient plutôt bonnes dans l’après midi, la légère hausse du taux de participation était plutôt de bonne augure et laissait présager une hausse de l’intérêt que portent nos concitoyens à l’Union Européenne.

En cette fin de journée, c’est cependant une douche froide qui s’abat sur la France. Si les sondages évoquaient ce résultat depuis plusieurs semaines, l’addition n’en est pas moins salée. Le Front national, avec 25 % des votes exprimés, serait devenu le premier parti de France. Ce score est l’aboutissement de plusieurs semaines de non campagne de la part des partis politiques mais aussi des médias français.

Alors que la campagne pour les municipales avait très largement occupé l’espace politico-médiatique, les européennes n’ont jamais été traitées comme ce qu’elles sont : une élection vitale pour l’avenir de notre démocratie et de notre continent.

Aujourd’hui, nous payons l’absence totale d’explication, de pédagogie. Depuis 1993, la citoyenneté européenne a été créée, sans que les enjeux de la construction européenne soient expliqués aux citoyens. Des associations comme les Jeunes Européens sillonnent le terrain pour effectuer ce travail de pédagogie. Nous devons permettre à l’ensemble des citoyens de s’approprier les enjeux pour se faire leur propre opinion.

Comment rectifier le tir ? Nous devons tous faire de la pédagogie, de manière simple et concrète à l’ensemble des citoyens : nous, associations, mais aussi partis politiques, médias. Pour que les citoyens expriment leur choix, et envoient au Parlement européen des députés qui les représentent et travaillent réellement dans cette institution.

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :

Vos commentaires

  • Le 27 mai 2014 à 07:38, par Valéry-Xavier Lentz En réponse à : L’absence de campagne fait du FN le premier parti de France.

    Merci aux Jeunes Européens pour la campagne la plus dynamique d’une association européenne à laquelle j’ai pu assister de ma carrière militante. Un formidable débordement d’énergie et d’imagination. Merci aussi pour votre direct du soir des élections. Une excellente initive. Il faut je crois renforcer le lien entre les adhérents individuels et JEF-Europe : utiliser ce type de format est un excellent moyen pour le faire.

    Je me permet deux observations sur ce texte qui concerne la forme plus que le fond. Le titre d’abord : il reprend un élément de langage du FN qui correspond à une de ces formules rapides qu’adoptent les journalistes paresseux. L’enjeu de l’élection européenne est européen. Un communiqué sur l’élection devrait d’abord titrer sur le résultat européen c’est à dire la victoire du PPE et de Juncker. Ici, le titre s’inscrit sur une question franco-française d’une part et accrédite une vision très approximative des choses d’autre part pour toute une série de raison qui ont été développées largement ailleurs.

    Enfin je crois que le mot "pédagogie" n’est pas adapté. La pédagogie a sa place dans les écoles, pour les adultes on parle d’information. Le manque d’explication est-il au coeur du problème ? Mieux connaître le détail des politiques publics européennes et le fonctionnement des institutions ne me semble pas susceptible de faire bouger les choses plus que ça. Le dernier paragraphe semble suggérer qu’il y a les citoyens d’un côté et de l’autre associations, politiques et médias. Le rôle des associations n’est elle pas plutôt de s’adresser aux politiques et aux médias pour représenter les citoyens ? Ne faut-il pas, plutôt que de se présenter comme un pédagogue ou un professeur, se présenter comme un porte-parole de ceux qui parmi nos concitoyens ont - même sans connaitre le détail du fonctionnement de l’Union - l’intuition que le projet européen a du sens, ceux qui ont une attente forte envers l’Europe mais qui ont été déçus compte tenu de l’immobilisme, du conservatisme, de l’inefficacité et de l’aspect opaque de l’Europe intergouvernementale post-démocratique qu’ont construit les gouvernements nationaux ? Je sais que de nombreux militants des associations dites « pro-européennes » (encore un mot vide de sens) en font partie. Ne serait-il pas temps d’envisager une autre approche ? Le coeur du problème ne me semble pas être "que les citoyens expriment leur choix" mais que les citoyens aient les moyens de se forger une opinion éclairée (en amont du choix) et que le choix ait un impact véritable et perceptible sur l’orientation des politiques publiques européennes (en aval du choix). Le problème n’est pas le choix.

  • Le 27 mai 2014 à 12:31, par tnemessiacne En réponse à : L’absence de campagne fait du FN le premier parti de France.

    Même si les JE ont fait preuve de dynamisme force est de constater que cette campagne est un échec, encore une fois malgré une des meilleures campagne de promotion. Et tout en sachant que ce sont des forces « exterieures » qui ont agit.

    Il faut absoulemennt changer des choses, que ce soit pour la France (les municipales et 2002 ne font que s’amplifier) ou pour l’Europe (percée populiste).

    Je pense que la chose essentielle à faire en parlant de pédagogie ou d’information c’est d’associer comme vous le dites les adhérents pour les associations ou les citoyens pour les partis politiques. Les deux fonctionnent à peu près pareil, il y a ceux d’en haut et parfois on associe les autres.

    Donc la solution pour moi c’est d’organiser des débats. Mais dans certains partis ont nous dit ou même dans certaines associations, c’est la réponse fermé coupant court à la discussion, mais tout le monde va se taper dessus.

    Organiser des débats peut être difficile mais de nombreuses techniques sont utilisées. Par exemple, soit c’est toujours les mêmes personnes qui font leur monologue et ne prennent pas en compte ce que disent les autres (les choses pertinentes) soit les autres se disent : mais j’ai rien à dire.

    Donc il faudrait un limiter la parole des monologues, par exemple pas plus de 10 minutes (!) et deux donner la parole aux autres soit en faisant des tours de tables soit en posant les bonnes questions et en donnant le temps d’y répondre. Et dans un autre système permettre le débat contradictoire mais en imposant des limites. On parle souvent de cacophonie lors de cette type d’exercices mais dans le brouhaha, les émotions se libèrent, ce qui est nécessaire puis retombent et dans ces deux types des vérités audibles pas des trucs comme il faut faire plus d’emplois etc... surgissent.

    Dernière remarque ayant loupé l’intervention de François Hollande je ne sais pas si il l’a dit mais lors de la suite en parlant d’Europe il n’a jamais dit même rapidement, j’assume ma part de responsabilité, pour faire soft, ou nous allons changer des choses, nous allons faire ci et ça en faveur de la démocratie car c’est cette dernière qui a été fort malheureusement absente et c’est pas en faisant la 6e république que ça va changer. Tout est une question de mieux organiser la parole publique, associations et politiques.

    Ceci sera surement une lettre morte mais après le choc de ces élections les initiatives individuelles pour un résultat collectif vont émerger.

    Ne parlons même pas de l’absence de campagne des partis. Comparer les campagnes municipales et européennes ou fédérales et vous verrez l’ampleur du désastre.

    Copé à démissionné je crois, il serait intéressant d’assumer et de rebondir.

    Mais une des raisons de l’absence de campagne c’est de la sournoiserie, l’Europe ne m’intéresse pas car fait naitre trop de divisions et de débats (2005) donc je préfère le statut quo et je ne fais rien.

    Bravo

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom