Accueil > Associations > « La montée du Front National nous alarme »

« La montée du Front National nous alarme »

, par Les Jeunes Européens - France

A l’occasion des élections régionales, les Jeunes Européens – France sonnent l’alarme face aux scores importants du Front National dans de nombreuses régions, scores qui n’ont pourtant pas permis aux candidats FN d’accéder aux commandes de ces nouvelles entités. Réaction.

Le Front National ne remporte aucune région, malgré l’entrée de nombreux élus FN dans les assemblées régionales. C’est la droite qui dirigera 7 régions métropolitaines, dont l’Ile-de-France, contre 5 pour le PS et les régionalistes arrivent en tête en Corse. - Blandine Le Cain (CC/Flickr).

Les 6 et 13 décembre, les citoyens français étaient appelés aux urnes pour élire leurs conseillers régionaux à la tête de régions redéfinies. Aucune région n’est tombée hier aux mains du Front National, mais sa progression, dans les urnes comme dans les instances du pouvoir, nous alarme.

Les Jeunes Européens – France prennent compte du choix des électeurs. Nous déplorons cependant la place croissante que prennent le Front National et les partis aux thèses nationalistes dans l’espace politique. En effet, nous nous opposons nettement à ce parti, qui n’adhère pas au socle de valeurs qui fondent notre engagement, qui président à notre idéal, qui régissent nos démocraties.

Nous sommes déçus de la tournure qu’a pris la campagne précédant le scrutin. Populistes et démagogues, cherchant à capitaliser sur les peurs, ont détourné la campagne des enjeux de cette élection. Les régions, qui jouent un rôle clé dans le dynamisme économique des territoires, la mobilité intrarégionale et transfrontalière, la formation, les aides aux associations, la culture et l’éducation, sont vouées à accroître leurs compétences dans les années à venir. Elles sont également destinées à gérer de plus gros budgets, largement alimentés par les fonds européens qui aident concrètement au développement des territoires, par exemple par la construction d’infrastructures ou encore en finançant des programmes d’insertion.

Nous nous associons aux inquiétudes de nos voisins européens de voir scrutin après scrutin le Front national, et d’autres partis nationalistes analogues en Europe, monter les marches du pouvoir. Nous tenons à rappeler que ces partis n’ont aucune solution crédible à apporter aux problèmes que connaissent aujourd’hui les Européens, et parmi eux, les Français. C’est également le cas au sujet des régions, dont les compétences et les actions influencent concrètement la vie des citoyens et qui collaborent étroitement avec d’autres régions européennes. Le repli sur soi national ne résout rien et nuit profondément à cette relation bénéfique.

Nous devons travailler, à tous les niveaux, du local au mondial, en passant par le national et l’européen, avec les esprits ouverts, créatifs et innovants de la jeunesse pour inventer le monde pacifique et durable de demain. Cette force d’initiatives et de débats, cette action citoyenne, c’est un combat que les Jeunes Européens portent et continueront de porter avec d’autres représentants de la société civile pour que les citoyens trouvent leur place dans le processus de décision de nos démocraties et dans l’espace public européen.

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :

P.-S.

Retrouvez les résultats des élections régionales en ligne.

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom