Lancement d’une consultation sur la stratégie de l’Union européenne pour la jeunesse

, par Adeline Afonso

Lancement d'une consultation sur la stratégie de l'Union européenne pour la jeunesse
Les représentants des organisations de jeunesse à l’issue d la journée de lancement de la campagne « Jeunesse, Europe et Educ’ Pop » le 30 septembre à Paris Crédit Stefan Constantinescu

Samedi 30 septembre, Provox, plateforme française du dialogue structurée lançait sa nouvelle campagne « Jeunesse, Europe et Educ’ Pop » en présence de 160 représentants d’organisations de jeunesse et d’éducation populaire. Le Taurillon y était et revient sur cette journée, première étape d’une consultation paneuropéenne qui servira de base pour la future stratégie de l’Union pour la jeunesse.

Ce samedi 30 septembre 2017 Provox, plateforme française du dialogue structuré dans le cadre de la stratégie de l’UE pour la jeunesse, a lancé une nouvelle campagne de 18 mois. Celle-ci regroupe des milliers de jeunes, des élus et des organisations de jeunesse dont le but est de s’interroger sur le futur de la jeunesse européenne tout en facilitant le dialogue entre celle-ci et les décideurs politiques.

Le dialogue structuré : une des bases de la stratégie de l’UE pour la jeunesse

Dans le cadre de l’élaboration de sa stratégie pour la jeunesse, la Commission européenne s’appuie sur la coopération entre les Etats membres et sur le dialogue structuré. Cette pratique, organisée en cycles de 18 mois, repose sur la discussion et la consultation régulière des jeunes et des organisations de jeunesse dans les 28 Etats membres de l’UE.

Le dialogue structuré se fonde à chaque fois sur une priorité thématique actuelle au niveau national et de l’UE. Le processus se déroule en parallèle dans tous les Etats membres. Il est organisé et garanti dans chaque Etat par des groupes de travail nationaux composés par diverses entités en lien avec la jeunesse (représentants des ministères de la jeunesse, chercheurs, organisations de jeunesse, entre autres).

En France, le CNAJEP (Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire) a été choisi comme coordinateur national du dialogue structuré. En 2015, le CNAJEP a donc lancé la plateforme Provox afin de rendre plus accessible et compréhensible ce processus pour les jeunes et les décideurs publics.

Lancement de la campagne « Jeunesse, Europe et Educ’ Pop »

Parmi ses activités, Provox organise des évènements pour permettre aux différents acteurs de se connaître durant la campagne d’un an et demi. Samedi dernier, une nouvelle campagne a été lancée. L’évènement a compté la participation de 200 jeunes venues de différentes régions de France. Le point commun entre les différents participants était l ‘investissement autour des questions sur la jeunesse, l’éducation populaire et les politiques européennes.

Parmi les invités, les représentants de programmes tels qu’Erasmus et l’OFAJ et des organisations de jeunesse parmi lesquels différents mouvements scouts et les Jeunes Européens France. Des personnalités politiques ont également été conviées à intervenir et dialoguer avec les participants. Le Commissaire européen français en charge du portefeuille des affaires économiques et financière, Pierre Moscovici, a présenté les réflexions de la Commission sur le futur de l’Europe pour la jeunesse. Les députés européens Pascal Durand (Verts – Alliance Libre Européenne), Younous Omarjee (Gauche Unitaire Européenne), Virginie Rozière (Socialiste et Démocrate) mais aussi Fabienne Metayer, chargée de la stratégie de la jeunesse de l’UE à la Commission ont pu échanger directement avec les participants lors d’ateliers en petits groupes. D’autres intervenants issus d’organisations de jeunesse européenne ont pris part aux échanges, notamment Valentin Dupouey-Sterdyniak, délégué général des Jeunes Européens Fédéralistes.

La journée s’est articulée autour de trois axes : provoquer le débat sur le futur de l’UE, lancer la nouvelle campagne Provox et préparer la grande consultation sur les attentes de la jeunesse pour l’Union européenne. Les participants ont pu questionner les intervenants mais ces derniers aussi. Lors de la grande plénière, ce sont les intervenants qui ont posé les questions à la salle : « Qu’est-ce qui vous énerve le plus avec l’UE actuellement ? Si vous pouviez changer quelque chose maintenant, ça serait quoi ? Quelle priorité pour la stratégie européenne pour le jeunesse ? ». L’éducation, l’apprentissage des langues, la mobilité pour tous, la reconnaissance des diplômes… Les réponses du public furent nombreuses et diverses.

En fin de journée, six grands thèmes prioritaires ont été sélectionnés parmi les conclusions des débats : l’éducation et les langues, la place des jeunes dans la société, la mobilité, la citoyenneté et l’engagement, l’accessibilité et les droits sociaux, la cohérence entre les discours et la concrétisation des actions. Ce sont ces thèmes qui seront défendus en priorité lors des mises en commun avec les autres Etats-membres pendant les conférences européennes de la jeunesse, et qui seront également la base des consultations.

Vers l’adoption d’une nouvelle stratégie européenne pour la jeunesse

La suite de la campagne prendra la forme d’une consultation en ligne à travers toute l’Europe du 15 novembre 2017 au 2 février 2018. C’est à la fin de cette consultation qu’aura lieu le Festival Provox pour l’élaboration des propositions qui seront débattues en mai 2018 au Conseil des Ministres de l’UE. La Commission émettra ensuite une proposition législative sur la nouvelle stratégie européenne pour la jeunesse. Celle-ci sera en principe adoptée en novembre 2018 et déterminera les politiques européennes de jeunesse mises en œuvre à partir de 2019.

Si on s’appuie sur les résultats de cette journée de lancement, l’éducation et l’apprentissage des langues sont les questions qui ont le plus suscité le débat et l’envie de changement. Ce sont des enjeux de taille pour la jeunesse d’aujourd’hui et de demain. Cette journée a suscité l’espoir que les aspirations des jeunes pour le futur de l’Union européenne soient réellement prises en compte. Reste maintenant à voir si cela se traduira en politiques concrètes.

Pour en savoir plus : www.provox-jeunesse.fr et www.cnajep.asso.fr

Mots-clés

Commenter cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom