Politique étrangère européenne : une crise avant tout culturelle ? - commentaires Politique étrangère européenne : une crise avant tout culturelle ? 2017-09-03T12:13:58Z http://www.taurillon.org/politique-etrangere-europeenne-une-crise-avant-tout-culturelle#comment22815 2017-09-03T12:13:58Z <p>Aux clivages et concurrences que vous évoquez s'ajoutent les suivants : <br /><img src='http://www.taurillon.org/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> ceux qui regardent surtout vers le sud/l'Afrique (France, Italie, Espagne), ceux qui regardent surtout vers le nord/l'espace OSCE (Europe centrale), et ceux qui s'intéressent à tout. <br /><img src='http://www.taurillon.org/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> ceux qui ont une politique bilatérale de coopération au développement (Allemagne, Scandinaves, Angleterre) et ceux qui n'en ont pas vraiment (France, Europe du sud et de l'est).</p> <p>Il faudrait aussi évoquer la concurrence entre Européens pour rejoindre le club anglosaxon des Five Eyes, enjeu bien plus structurant que tout le reste, l'idée française d'une politique étrangère européenne indépendante ayant été abandonnée depuis bien longtemps.</p> <p>A l'inverse, la diplomatie commerciale n'est pas une spécialité de l'Europe centrale : tout le monde en fait. Quand on dit que c'est une spécialité de l'Europe centrale, on veut surtout dire que l'Europe centrale, en fait le club de Visegrad, n'a aucune spécialité car elle n'a aucune ambition ou contribution, autre qu'une confrontation stérile et néfaste avec l'Allemagne et la Russie.</p> <p>Dans ce paysage, le SEAE fait ce qu'il peut mais les États membres, tous, sont essentiellement préoccupés par leurs intérêts nationaux.</p>