150 ans plus tard, faire vivre la mémoire

Article paru à l’origine dans le Taurillon en Flam’s (n°18 / Septembre - Novembre 2020)

, par Garance Berthaux

150 ans plus tard, faire vivre la mémoire
Visite au mémorial de l’Alsace-Moselle à Schirmeck, lors de la journée de lancement du projet « Lieux de mémoire ». Crédit : Monica Rangel / Les Jeunes Européens - Strasbourg

A l’occasion des 150 ans du conflit de 1870, les Jeunes Européens Strasbourg proposent à des jeunes, scolaires ou étudiants, de découvrir tout au long de l’année les lieux de mémoire dans le territoire du Grand Est des guerres qui ont divisé la France et l’Allemagne aux XIXe et XXe siècles.

Les Jeunes Européens de Strasbourg portent sur l’année 2020-2021 le projet “Lieux de mémoire”, qui invite collégiens, lycéens, étudiants et jeunes à découvrir les lieux de mémoire des guerres qui ont divisé le continent dès la fin du XIXe siècle. Ce projet s’articulera autour de visites, d’ateliers, de conférences, d’interventions pédagogiques dans les classes et de ciné-débats, et se déclinera en franco-allemand dès janvier 2021. S’il se tient dans une période sanitaire complexe, il pourra être maintenu sous format dématérialisé si nécessaire : visites virtuelles, conférences en ligne, interventions pédagogiques en numérique… “Lieux de mémoire” est soutenu financièrement par la Région Grand Est, l’Université de Strasbourg, le Crous, et la Ville de Strasbourg.

Le projet “Lieux de mémoire” se déroule à l’occasion du 150e anniversaire du conflit de 1870-1871, qui a opposé la France de Napoléon III à la Prusse de Bismarck, voyant naître l’empire allemand tout comme le ressentiment français contre son voisin d’outre-Rhin qui remporte dans cette première manche l’Alsace et la Lorraine. Ces tensions seront pour beaucoup dans l’éclatement de la Grande Guerre en 1914, et celles qui résulteront du traité de Versailles en 1918 dans celui de la Seconde Guerre mondiale. Français et Allemands se sont déchirés et retrouvés pendant ces longues décennies, en particulier sur le territoire du Grand Est, qui regroupe les anciennes régions d’Alsace, de Lorraine et de Champagne-Ardenne, autant de paysages détruits et reconstruits et de familles plongées au coeur des conflits.

Chacune de ces guerres a engendré une mémoire particulière dans les esprits et les corps et façonné tant le récit européen que les discours belliqueux, jusqu’en 1945. La naissance de la construction européenne s’inscrit dans le “plus jamais ça” et avant tout dans l’interdépendance de la France et de l’Allemagne appelée par Robert Schuman et Jean Monnet au lendemain de plus de 70 ans de conflits dévastateurs entre les deux belligérants.

A l’heure de la montée des populismes, du repli sur soi nationaliste de nombreux pays et de la multiplication de crises (politique, économique, migratoire, sanitaire…) dans l’espace européen, réaffirmer le besoin d’Europe et de solidarité en remettant ses origines profondes au coeur du débat avec les jeunes générations françaises et allemandes est une nécessité absolue aux yeux des Jeunes Européens de Strasbourg. Le dialogue et la réconciliation des peuples a toujours été au coeur des enjeux européens, à l’image du programme “Europe pour les citoyens” appelant en 2014 au devoir de mémoire. Ce rapport complexe au temps, entre mémoires d’hier à conjuguer aujourd’hui et écriture de demain, anime la construction européenne depuis sa naissance et continue à la faire vivre aujourd’hui.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom