Défense

1992-2007 : bilan et perspectives de la PESC

La Politique Etrangère de Sécurité Commune

, par Lionel Luttenbacher

1992-2007 : bilan et perspectives de la PESC

Le président de la république Nicolas Sarkozy et le ministre de la défense Hervé Morin se sont fixés pour objectif de donner une nouvelle impulsion à « l’Europe de la défense » lors de la présidence française de l’Union Européenne du second semestre 2008. Sujet d’une grande importance, puisque après des opérations menées sous la structure intergouvernementale de la PESC et de la PESD, il convient de tirer un premier bilan de ses 15 ans d’existence et d’évaluer les perspectives à court et moyen terme.

Historique

La PESC (politique étrangère et de sécurité commune) a été créée lors du Traité de Maastricht en 1992. Elle est le second des trois piliers à coté des piliers communauté européenne et Justice et affaires intérieures (JAI).

Sa création permet de donner certains moyens à la nouvelle Union Européenne pour jouer un rôle politique sur la scène internationale après le rejet de la Communauté Européenne de Défense par le parlement Français en 1954.

La PESC a été modifié et modernisé par les traités successifs, d’Amsterdam et du Conseil européen de Nice qui a initié la politique européenne de sécurité et de défense.

La naissance de la PESC

Le Traité de Maastricht fixe différents objectifs à la PESC tout en encadrant son action dans le cadre de l’OTAN qui reste le cadre unique de défense du territoire européen face à une quelconque agression extérieur.

- Tout d’abord, sauvegarder les valeurs communes, les intérêts fondamentaux et l’indépendance de l’UE.
- Ensuite renforcer la sécurité de l’UE et de ses Etats membres sous toutes ses formes.
- Maintenir la paix et renforcer la sécurité internationale.
- Et enfin promouvoir la coopération internationale développer et renforcer la démocratie et l’État de droit ainsi que le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans le monde.

Fonctionnement et organisation de la PESC

La PESC, prolonge la coopération politique européenne (CPE) initiée en 1970.

Le traité d’Amsterdam a créé deux nouveaux organes :
- Le secrétaire général du conseil de l’Union Européenne qui est aussi le Haut Représentant pour la PESC, qui est actuellement Javier Solana jusqu’en 2009.
- L’unité de planification de la politique et d’alerte rapide (UPPAR), cette unité assiste le Haut Représentant dans la définition et la mise en œuvre de la PESC.

Le Conseil européen de Nice a mis en place trois nouvelles structures :
- Le comité politique et de sécurité (COPS)
- Le comité militaire de l’Union Européenne (CMUE)
- L’Etat-major de l’Union européenne (EMUE)

Perspectives

Un des problèmes majeurs pour tous les fédéralistes est que cette PESC reste une coopération interétatique, c’est-à-dire intergouvernementale et n’est pas une politique communautaire.

Ce sont donc toujours les gouvernements qui dictent les grandes orientations. Preuve que cela ne fonctionne pas, cette PESC a été absente de nombreuses crises européenne et internationale que ce soit le Kosovo ou l’Irak.

Et la création de la PESD (politique européenne de sécurité et de défense) à Saint Malo en 1998 ne change rien au fait qu’elle n’est pas un instrument de politique de défense commune, dans le sens d’une protection du territoire européen et des intérêts vitaux mais une politique visant à gérer les crises hors de l’Union.

Ces instruments institutionnels que sont la PESC et la PESD aux mêmes titres des diverses unités militaires (BFA, Eurocorps, Eufor) restent des éléments gérés par les Etats.

On est donc encore loin d’une véritable Europe de la défense, qui se substituerait à l’OTAN afin de défendre l’intégrité territoriale de l’Europe. Seule l’émergence d’une menace extérieur commune aux européens pourrait faire naître la nécessité d’une défense de l’Europe par les Européens.

Illustrations : photographie prise sur le site de la Commission européenne dans la partie consacrée à la PESC

A visiter :
- la PESC sur Wikipedia
- la biliothèque numérique European Navigator
- www.europedeladefense.eu
- la PESC sur Touteleurope.fr

Mots-clés

Vos commentaires

  • Le 18 novembre 2007 à 18:34, par Action fédéraliste « Socialisme & Liberté » En réponse à : Nécessité d’une relance de la PESC

    L’approche que vous proposez est sans doute la bonne : une évaluation s’impose, et à partir de celle-ci pourra-t-on vraisemblablement avancer. La difficulté réside sans doute dans les demandes et les attentes, diverses, des différents Etats et peuples européens à ce propos.

    L’inclination très française, mais aussi commune à quelques uns des grands et vieux Etats européens (Royaume-Uni, mais aussi Allemagne), pour une « Europe puissance » se donnant les moyens d’une politique étrangère comprenant et diplomatie et moyens militaires, est encore peu comprise et moins encore partagée par nos amis des autres Etats membres européens. Il y a donc, parallèlement à la nécessaire évaluation des réalisations comme des lacunes de la PESC depuis sa création, un autre travail de débat et de discussion à entreprendre au sein de l’Union européenne sur les objectifs et moyens de la PESC au regard des valeurs portées par l’UE.

    Enfin, il y a la question de l’OTAN/NATO. En France, l’idée de la PESC est largement conçue comme alternative à l’engagement au sein de NATO. Ailleurs en Europe, au Royaume-Uni notamment, elle est complémentaire de ce premier engagement. Pour d’autres enfin, alors que NATO apparaît comme un parapluie efficace et déjà existant, offrant en outre la garantie US, la PESC apparaît comme peu crédible et efficace. Là encore, nous avons - pensons-nous - à travailler et échanger.

    Bref, le chantier est vaste, et une présidence n’y suffira pas. Il n’empêche qu’à ce stade le signal que peuvent donner les Chefs d’Etat et de gouvernement pour relancer la PESC serait bienvenue. Pour notre part, nous y travaillerons !

    Action fédéraliste « Socialisme & Liberté » 20, rue des Tournelles 75004 Paris (France) actionfed chez yahoo.fr www.afsl.eu

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom