5e Sommet Union africaine - Union européenne : entre élan de la jeunesse et défense des migrants

, par Lucie Pagnat

5e Sommet Union africaine - Union européenne : entre élan de la jeunesse et défense des migrants
Photo de famille des leaders européens et africain au 5ème sommet Union africaine - Union européenne le 29 novembre 2017. CC - European Union

C’est à Abidjan que s’est tenu les 29 & 30 novembre dernier le cinquième sommet entre Union africaine et Union européenne (UA-UE). Dirigeants africains et européens y ont adopté une déclaration commune concernant le partenariat UE-Afrique se focalisant sur quatre domaines stratégiques : perspectives économiques pour les jeunes, paix & sécurité, mobilité & migration et coopération sur la gouvernance.

“L’Union européenne est le partenaire le plus important de l’Afrique et son voisin le plus proche, le premier investisseur au monde pour l’Afrique, son principal partenaire commercial, le premier fournisseur d’aide au développement et d’assistance humanitaire à l’Afrique ainsi que le premier contributeur à la paix et à la sécurité sur ce continent. Et ce sommet a démontré notre détermination à renforcer encore plus notre partenariat”, déclarait Donald Tusk, Président du Conseil européen. [1] Cette cinquième rencontre était fort attendue pour poser la stratégie future, succédant ainsi au plan 2014-2017 qui résultait du quatrième sommet UA-UE datant des 2 et 3 avril 2014 à Bruxelles.

“Investir dans la jeunesse pour un avenir durable”

Priorité absolue pour l’Afrique comme pour l’UE, la jeunesse était le thème central de ce sommet car il faut s’empresser de savoir répondre aux besoins de près de 60% de la population africaine qui a aujourd’hui moins de 25 ans.

Comme un prolégomène à ce sommet, les 9 et 11 octobre dernier se tenait le quatrième Sommet de la jeunesse Afrique-Europe. Réunissant 120 jeunes représentants, ce juvénile sommet a abouti sur la Déclaration d’Abidjan, [2] livret de recommandations thématiques qui fut le point de départ des propositions de l’Initiative UE-UA d’inclusion de la jeunesse. Espérant souligner le rôle vital des organisations de jeunes, la Déclaration devait capter l’attention des gouvernements et institutions pour qu’ils orientent leurs investissements au bénéfice de la jeunesse.

Donald Tusk déclarait lors de l’ouverture du sommet UA-UE : “Je tiens à saluer tout particulièrement les jeunes africains et européens qui sont présents aujourd’hui avec nous. Vous représentez un groupe qui a travaillé d’arrache-pied au cours des derniers mois. Vous attendez à juste titre que nous vous écoutions lorsque nous discutons de priorités et d’actions pour les prochaines années et que nous vous incluions dans leur mise en œuvre, parce que c’est vous qui les poursuivrez à l’avenir. Notre tâche, en tant que dirigeants, est de prendre des décisions qui offriront un avenir plus sûr et plus prospère à tous nos jeunes, tant en Afrique qu’en Europe."

Le pluriel appel du Sommet jeunesse Afrique-Europe

Parmi les recommandations des jeunes pour l’Agenda 2030 pour un développement durable, ils appellent à adopter une approche intersectorielle et participative des politiques de jeunesse, visant à opter pour une coordination, une intégration et une participation efficaces et élargies des jeunes dans les processus d’élaboration des politiques. [3]

En matière d’éducation, la Déclaration appelle à une reconnaissance mutuelle des diplômes et une autre validant les compétences, notamment informelles acquises au sein d’associations et d’organisations de jeunes. L’accent doit être mis sur la mobilité des étudiants et des jeunes professionnels.

En matière de travail et d’entreprenariat, les jeunes sollicitent les gouvernements à travailler étroitement avec les parties prenantes et acteurs économiques afin de booster l’investissement et l’interopérabilité entre les deux continents.

En matière de gouvernance et d’activisme, les jeunes appellent à soutenir financièrement des espaces d’échanges et d’apprentissage entre eux pour soutenir la participation des jeunes issus de groupes vulnérables. Ils appellent également à l’alignement de l’âge de la candidature sur l’âge électoral. La Déclaration d’Abidjan du Sommet Jeunesse invite les institutions à collaborer avec les jeunes afin de créer une Charte européenne de la Jeunesse en prenant exemple sur la Charte africaine afin de pouvoir concrétiser les partenariats jeunes entre nos deux continents.

Avec un plan d’investissement en Afrique à hauteur de 44 millions d’euros d’ici à 2020, de nouvelles possibilités d’emploi pour les jeunes de l’ensemble du continent africain devrait s’ouvrir.

Mobilité & migration : l’inquiétude sur la situation libyenne

La migration est une responsabilité conjointe. “Il est dans notre intérêt d’avoir une migration ordonnée plus contrôlée, plus humaine et plus durable”, déclarait Donald Tusk dans son discours d’ouverture. Alarmé par le documentaire choc de la chaîne américaine CNN, le gouvernement libyen d’union nationale (GNA) a décidé d’ouvrir une enquête sur des actes d’esclavage et de traitements inhumains et dégradants de migrants clandestins par des criminels en Libye. C’est dans cet horrifique contexte que les dirigeants africains et européens ont signé une déclaration commune sur la situation des migrants en Libye.

Donald Tusk a déclaré : “Les migrations ont un impact considérable sur nos deux continents. Il est donc de notre responsabilité commune de reconnaitre qu’elles représentent un élément important de nos relations et qu’elles nécessitent que nous agissions de concert. Cela vaut tout particulièrement en ce qui concerne la situation en Libye, où l’on assiste aux abus les plus cyniques à l’égard d’êtres humains. Permettez-moi de lancer une nouvelle fois un appel en vue d’imposer des sanctions des Nations unies à l’égard des passeurs et trafiquants d’êtres humains. Et permettez-moi également de dire que nous ne serons d’aucune efficacité si nous ne garantissons pas aux personnes retenues en Libye et ailleurs la possibilité de retourner chez elles en toute sécurité.”

Saluant les récents efforts du président du conseil Libyen dans la prise de mesures appropriées pour la résolution de ce trafic d’êtres humains, les dirigeants du Sommet UA-UE ont appelé à renforcer la coopération internationale, tant politique que judiciaire, pour permettre de lutter immédiatement contre les auteurs de tels crimes (y compris en gelant leurs avoirs) en vue de leur comparution en justice.

C’est face à cette crise que les dirigeants du Sommet UA-UE ont décidé de la mise en place d’un groupe de travail commun en matière de migration qui aura un triple objectif : sauver et protéger la vie de migrants et de réfugiés, notamment en Libye accélérer les retours volontaires assistés vers le pays d’origine accélérer la réinstallation des personnes ayant besoin d’une protection internationale. A ce jour, 13 000 retours volontaires assistés de migrants ont déjà été effectués par des agences des Nations-Unies. Pour protéger et pérenniser cette dynamique, l’accès aux organisations internationales et aux fonctionnaires consulaires des pays d’origine sera facilité.

Union africaine, Union européenne, Nations-Unies, le gouvernement libyen, les pays d’origine et de transit se sont ainsi engagés à prendre les moyens et actions nécessaires afin d’accélérer exponentiellement ce travail. Souhaitant une résolution durable à la crise persistant actuellement en Libye, tous ces acteurs se sont engagés à transmettre un messages commun et à coordonner leurs actions. “Ce qui se passe en Afrique compte pour l’Europe et ce qui se passe en Europe compte pour l’Afrique”, affirme Jean-Claude Juncker. Le partenariat Union africaine-Union européenne est un investissement dans notre avenir commun, qu’il faut s’activer de défendre et d’embellir.

Notes

[1Intervention du Président Donald Tusk, conférence de presse, 5e sommet UA-UE.

[2The Abidjan Declaration, 4th Africa-Europe Youth Summit, 9-11 October 2017.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom