Cafebabel lance une nouvelle version de son site

, par Fabien Cazenave

Cafebabel lance une nouvelle version de son site

Cafebabel est un des sites de référence sur l’actualité européenne. Monté par une bande d’ « Erasmus », ce site connaît aujourd’hui un grand succès. A l’occasion de la nouvelle version de leur site, lancée le 9 mai, le Taurillon ouvre ses colonnes à Monika Oelz, chargée des relations publiques pour la version française du site.

Le Taurillon : Cafebabel.com sort une nouvelle version de son site, pourriez-vous nous dire quelles sont les grandes innovations ?

Monika Oelz : Le site devient plus ergonomique avec l’intégration des contenus participatifs et professionnels depuis la home page, "page thème" regroupant les contenus sur un même sujet.

Plus participatif - profils des auteurs et traducteurs consultables, système de blogs et forums multilingues, commentaires des articles

Plus multilingue - grâce à notre fonctionnalité "babelmix" permettant de lire les articles cafebabel.com en version originale, après avoir configuré ses préférences de lectures. C’est une innovation informatique qui permet à tous les utilisateurs inscrits gratuitement sur le site de composer eux-mêmes leur cocktail linguistique pour lire cafebabel.com dans les langues qu’ils parlent.

Le « babelmix », c’est la porte d’entrée à tout l’univers web 2.0 de cafebabel.com. Une fois inscrit à la communauté, l’utilisateur rejoint les 4 000 profils déjà enregistrés et devient un véritable « babélien ». Grâce à un site bénéficiant des derniers outils web 2.0, il peut personnaliser la lecture de son magazine, mettre à jour son profil, commenter tous les articles et blogs du site, dialoguer sur les « babel forums » avec d’autres Européens, et ouvrir un « babel blog » pour donner libre cours à son expression. De simple lecteur, il n’y a qu’un pas à franchir pour devenir traducteur, et, pourquoi pas, auteur.

Le Taurillon : Pourriez-vous rappeler à nos lecteurs depuis quand existe Cafebabel ?

Monika Oelz : Cafebabel.com a été fondé en 2001 par des étudiants Erasmus à Strasbourg et existe depuis 7 ans. Véritable innovation dans le domaine du journalisme participatif, cafebabel.com repose aujourd’hui sur un réseau de 1000 collaborateurs bénévoles.

Le Taurillon : Comment se passent les rapports entre les rédactions des différentes versions linguistiques ?

Monika Oelz : Cafebabel.com, c’est un réseau unique de plus de 350 journalistes citoyens et 700 traducteurs répartis dans 25 rédactions locales à travers l’Europe. De Bruxelles à Vilnius, en passant par Séville ou Berlin, ces journalistes racontent la politique, la culture et la société européenne telle qu’ils la voient.

Pour que journalisme participatif rime avec qualité, tous les articles de Cafebabel.com sont édités et vérifiés avant leur publication en 6 langues par une équipe de journalistes professionnels. Installée à Paris et à Varsovie, l’équipe de cafebabel.com compte quatorze personnes à plein temps et sept nationalités pour une moyenne d’âge de 26 ans. Chacun des éditeurs gère son réseau des auteurs et traducteurs.

Le résultat ? Un produit éditorial unique mêlant analyses, commentaires et reportages des quatre coins du continent européen pour une information européenne jeune et décalée.

Le Taurillon : Que cela soit Cafebabel.com ou le Taurillon, les jeunes prennent la parole sur l’Europe et occupent une place importante sur internet. Pensez-vous qu’il y a une "Eurogénération" ou une "Génération Euro" ?

Monika Oelz : Oui, le nouveau site de cafebabel.com cible ce qu’on appelle « l’eurogénération », la génération des 20/35 la première génération née des programmes Erasmus qui vit l’Europe au quotidien. Mais ce n’est pas une génération "Euro" car cette génération se trouve aussi dans les pays "non-euro". D’ailleurs on va publier un dossier spécial pour le lancement du nouveau site le 9 mai sur l’eurogénération !

Illustration :

- logo de Cafebabel.com
- photographie de Monika Oelz, chargée des relations publiques au sein de l’équipe française de Cafebabel.
- screenshot du nouveau site fourni par Cafebabel.

Vos commentaires

  • Le 13 mai 2008 à 00:59, par lucrecius En réponse à : Cafebabel lance une nouvelle version de son site

    Toujours plaisant de déguster les récoltes Cazenaviennes ! Même si je n’ai pas encore eu le temps de lire le contenu... présentation agréable et esthétique exemplaire.

    Mais, au fait, quel est le modèle économique de CaféBabel ? Parce qu’un site comme ça, ne fonctionne pas qu’au bénévolat, même multi-lingue, multi-national, multi-....

    Lucrecius.

    - - - - - - ...et votre serviteur, toujours sensible aux coquilles (euro-coquilles ?) : « D’ailleurs on va publié un dossier spécial pour le lancement du nouveau site le 9 mai sur l’eurogénération ! »

    .....bon, ceci-dit, Fabien, c’est pour que tu fasses la correction... tu peux publier la premère partie, évidemment/

  • Le 13 mai 2008 à 09:56, par Fabien Cazenave En réponse à : Cafebabel lance une nouvelle version de son site

    Merci pour la correction... on a beau relire, il y a toujours quelque chose qui passe au travers.

    Pour Cafebabel : c’est à la base une bande de potes qui aujourd’hui obtient des financements sur des programmes européens il me semble. Je ne sais pas comment ils gèrent la publicité.

    En revanche, ils ont des permanents et pas mal de stagiaires.

  • Le 17 février 2009 à 06:41, par Marie En réponse à : Cafebabel lance une nouvelle version de son site

    Sympa le site ! merci pour la découverte ! :)

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom