Carton rouge à Nicolas Sarkozy

, par David Soldini

Carton rouge à Nicolas Sarkozy

La France et les Pays Bas annoncent la suspension du traité de Schengen et le rétablissement des contrôles aux frontières.

La France et la Hollande, deux pays fièrement « nonistes », ont décidé hier de suspendre le traité de Schengen. Suspendre Schengen c’est pratiquement rétablir le contrôle aux frontières. C’est la fin du plus beau symbole de la liberté de circulation en Europe. Pour ceux qui ont rêvé qu’il était possible de donner une claque à l’Europe sans provoquer de réaction nationaliste cela représente un dur revirement. Sautant sur la première occasion, les attentats londoniens, le suractif ministre de l’intérieur, après avoir critiqué, à l’instar de son adversaire politique Delanoë, le gouvernement britannique sur la base d’informations fausses et non confirmées, et provoqué la juste et légitime réaction d’indignation de ce dernier, a décidé qu’il était temps d’empêcher les Européens de circuler librement en Europe.

Le contrôle aux frontières est pourtant une mesure incapable de contrer le péril terroriste, comme le montre la longue histoire du terrorisme islamiste. Par contre, une meilleure coordination des services de police et de la magistrature en Europe peut permettre de lutter plus efficacement contre les réseaux terroristes transfrontaliers. Signe des temps, cette option, qui figure pourtant dans la Constitution européenne soumise à ratification, n’a même pas été évoqué lors de la réunion des ministres de l’intérieur et de la justice de l’Union. Le commissaire européen à la justice et aux affaires intérieures Frattini avait pourtant indiqué cette voie comme étant la seule à pouvoir contrer efficacement, à terme le péril terroriste... Certes mais pour cela il faudrait accepter l’Europe et renoncer au nationalisme triomphant : trop, beaucoup trop pour notre ministre de l’intérieur, si prompt à interpréter la volonté des Français dans un sens nationaliste à l’extrême.

Mots-clés

Vos commentaires

  • Le 11 octobre 2005 à 22:59, par ? En réponse à : Drôle de mesures de politique d’immigration

    Il semble par ailleurs inadmissible que plusieurs etats membres, dont la France, constituent le club du G5 et mutualisent leurs financements pour que les reconductions par avion des hommes et des femmes qui arrivent sur le sol d’Europe coutent moins cher . Personne ne semble s’étonner de cette mesure qui manque cruellement d’humanité. Carton rouge donc à ce type de coalition qui ne porte rien de bon et déplace le problème de l’i.ntégration et de l’immigration.

  • Le 2 août 2006 à 15:21, par Valéry-Xavier En réponse à : Drôle de mesures de politique d’immigration

    Que les expulsions puissent être politiquement contestées est une chose.

    A partir du moment ou les gouvernements élus de plusieurs pays ont décidés d’une politique identique il est en revanche plutôt de bonne gouvernance de mutualiser les moyens.

    Il ne faut pas tout mélanger.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom