Présidence de l’Union européenne

Ce que la société civile attend de la future Présidence française en 2008

Grande enquête d’Euractiv.fr

, par Fabien Cazenave

Ce que la société civile attend de la future Présidence française en 2008

Dans 6 mois, la France prendra la Présidence de l’Union européenne. A cette occasion, Euractiv.fr a mené une grande enquête auprès de la société civile pour savoir ses attentes quant à cet évènement. Clémentine Forissier, rédactrice en chef d’Euractiv.fr, nous présente cette initiative.

Le Taurillon : Pourriez-vous nous présenter votre programme "Attentes et propositions de la Société civile pour la Présidence française de l’UE" ?

Clémentine Forissier : L’enjeu de la Présidence française du deuxième semestre 2008 est important. En effet, une fois la réforme institutionnelle actée, il s’agira de relancer les politiques communes de l’UE.

Un grand nombre d’acteurs nationaux (entreprises, syndicats, ONG ou encore collectivités locales) se sont mobilisés en amont de cette Présidence afin de peser sur la définition de l’agenda et d’apporter leurs contributions aux travaux du gouvernement.

EurActiv.fr, en tant que média destiné principalement aux corps intermédiaires, a notamment pour vocation de susciter un débat ouvert et équilibré sur l’Europe en France et de relayer les positions des différentes parties prenantes. Nous avons donc lancé cette enquête sur les attentes des acteurs non-institutionnels à un an de la Présidence, afin de susciter une discussion ouverte autour de ce temps fort de la vie politique européenne.

Notre démarche n’a pas de vocation scientifique ni politique. Elle consiste surtout à relayer la réflexion émanant des acteurs de terrain et à confronter leurs attentes avec l’agenda de la Présidence. Les résultats de l’enquête seront présentés et débattus lors d’une conférence publique en présence de Jean-Pierre Jouyet et des représentants de la société civile, ce soir.

Le Taurillon : Quelles sont les grandes tendances que vous avez pu en tirer ?

Clémentine Forissier : L’enquête a suscité un très vif intérêt auprès des parties prenantes sollicitées, puisque nous avons reçu près de 70 contributions émanant d’une quarantaine d’organismes. Les préoccupations exprimées ne rejoignent qu’en partie les priorités énoncées par le gouvernement. La relance de la croissance et de l’emploi dans une perspective d’adaptation à la mondialisation et la constitution d’une politique énergétique commune liée à lutte contre le changement climatique arrivent de loin en tête, avec respectivement 26 et 22 contributions.

Le principal point de convergence entre les priorités affichées par le gouvernement et les attentes exprimées par la société civile se trouve sur la volonté de mettre les questions de lutte contre les émissions de CO2 en haut de l’agenda des priorités.

A l’inverse, l’écart le plus notable concerne le volet économique et social. Si les objectifs de Lisbonne sont toujours d’actualité pour les acteurs de terrain, cette thématique ne figure pas parmi les priorités de la Présidence.

Sur le concept d’Europe protection, fil rouge de la Présidence française, les points de convergence entre gouvernement et société civile sont très relatifs. Ce concept est en effet pris par les répondants à l’enquête sous l’angle économique uniquement.

Enfin, l’immigration et la politique européenne de défense n’ont suscité que très peu de contributions des parties prenantes, alors qu’il s’agit d’une des quatre grandes priorités annoncées par le gouvernement français pour la présidence.

Le Taurillon : Quels vont être les grands projets qui seront menés lors de la Présidence française ?

Clémentine Forissier : Le gouvernement a annoncé toute une série de priorités pour la Présidence française de l’UE. Mais il est tout de même possible d’identifier quatre thèmes principaux : la constitution d’une politique commune de l’énergie et de lutte contre le changement climatique ; la coordination des politiques européennes de l’immigration ; le renforcement de la politique de la défense et la révision des perspectives financières, notamment du budget de la PAC.

De plus, le gouvernement a annoncé son intention de placer sa Présidence sous le signe de l’Europe protection et d’en faire une présidence « citoyenne ».

Parmi les autres sujets qui seront discutés durant la présidence figurent la politique des déchets, la directive sur l’acquis consommateur ou les services publics.

Le Taurillon : Euractiv.fr existe depuis presque 7 mois et est une réussite. Quels sont vos prochains projets ?

Clémentine Forissier : Aujourd’hui (4 décembre), EurActiv France organise une grande conférence en vue de présenter les résultats de son enquête, de les analyser et d’en débattre en présence du secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, M. Jean-Pierre Jouyet, et des représentants des acteurs sollicités.

Notre projet « Présidence française de l’UE » se poursuivra par ailleurs en 2008, avec la publication d’un ouvrage consacré à la Présidence française de l’Union européenne. Ce dernier compilera l’ensemble des contributions reçues dans le cadre de l’enquête, la synthèse des résultats et le compte-rendu de la conférence.

EurActiv France compte également organiser un événement de clôture de la Présidence en décembre 2008, afin de tirer un premier bilan de l’action menée et de faire le lien avec les présidences suivantes (tchèque et suédoise).

Enfin, tout au long de l’année 2008, EurActiv.fr proposera une couverture éditoriale approfondie des priorités de la Présidence au travers de ses différentes rubriques (Energie et changement climatique, Environnement, Europe sociale, Euro / Finance…).

Illustration : logo d’Euractiv.fr.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom