Cohn-Bendit a-t-il raison de ne pas voter le budget européen ?

, par La Rédaction du Taurillon

Cohn-Bendit a-t-il raison de ne pas voter le budget européen ?
Daniel Cohn-Bendit durant son intervention du 3 juillet 2013

Le Parlement européen a voté le budget européen après de longues négociations avec le Conseil. Daniel Cohn-Bendit a fait un discours pour dénoncer cet accord. La Rédaction du Taurillon vous propose de donner votre avis pour dire qui a raison : ceux qui ont voté le budget ou ceux qui l’ont refusé ? À vos commentaires !

« Chers Collègues,

Jamais encore je ne me suis senti aussi minoritaire avant. Je ne comprends pas cette auto-satisfaction. Je dois vivre sur une autre planète. J’entends dire "les citoyens vont nous dire merci", mais les citoyens ils ne nous comprennent plus. Ils ne comprennent pas l’Europe, ce que nous faisons. Et vous dîtes que nous avons un budget à hauteur du défi de la crise et bien non. Nous n’avons pas un budget pour le développement du sud de l’Europe. Non, non, non.

Nous avons un accord aujourd’hui qui est au rabais, même avec 9 milliards pour les jeunes. Le même jour où le président social-démocrate du Parlement européen, M. Martin Schulz, fait un accord de 9 milliards sur les jeunes, le candidat social-démocrate Steinbrück au Bundestag dit qu’il faut 20 milliards, au moins, pour arriver à lutter contre le chômage des jeunes. Je voudrais savoir si dans la mathématique européenne, 9 milliards et 20 milliards c’est le même chiffre. J’ai appris à l’école que ce n’est pas la même chose.


Daniel Cohn-Bendit sur le budget européen... par EurodeputesEE

De qui se moque-t-on ici ? Vous avez trouvé un accord et ce Parlement, nous ici, a raté un moment historique pour remettre la démocratie européenne sur les pieds. Nous ratons le moment de montrer au Conseil européen que ce n’est pas comme cela que nous allons construire l’Europe, pas avec l’égoïsme national mené par un certain M. Cameron que de plus en plus de gouvernements sont entrain de développer. En tant que Parlement européen, nous n’avons pas su résister à cet égoïsme national.

Quand nous demandons un budget européen avec des ressources propres, on nous dit "non". M. Verhofstadt nous dit "et vous allez voir ce que nous allons obtenir avec la révision, là nous aurons des ressources propres"... Nenni ! Vous n’aurez rien, rien, rien. Car les chefs de gouvernements à l’unanimité veulent le pouvoir sur l’Europe. Ils ne veulent pas le pouvoir démocratique, ils veulent le pouvoir qui est au-delà d’une certaine démocratie. C’est pour cela que vous n’aurez rien avec la révision. C’est pour cela que nous aurions du dire "non" maintenant car le seul langage que comprennent les politiques, c’est le rapport de forces, quand on sait leur dire "non". Quand M. Cameron dit qu’il va mettre son véto, tout le monde se met à genoux. Ce Parlement aurait du dire qu’il mettait son véto tant qu’il n’y avait pas de budget tourné vers l’avenir. Les fonds structurels, nous les avons toujours eus. Nous n’avons pas de plan pour soutenir le sud ou pour les jeunes.

Pour le dire franchement, j’ai le blues. Je ne vous comprends pas. M. Habermas a raison : ici c’est la technocratie froide qui a le pouvoir et pas l’émotion pour les citoyens européens en crise. Je vous remercie de m’avoir écouté gentiment. »

La Rédaction du Taurillon vous propose de donner votre avis pour dire qui a raison : ceux qui ont voté le budget ou ceux qui l’ont refusé ? A vos commentaires !

Mots-clés

Vos commentaires

  • Le 4 juillet 2013 à 07:51, par Valéry-Xavier Lentz En réponse à : Cohn-Bendit a-t-il raison de ne pas voter le budget européen ?

    Je suis absolument d’accord avec Daniel Cohn-Bendit qui encore une fois nous a proposé un discours brillant. Il est très regrettable qu’il ne souhaite pas solliciter le renouvellement de son mandat.

    Le Parlement a obtenu des concessions à la marge mais s’est finalement couché devant les gouvernements. L’Union européenne a besoin d’un budget en hausse et non pas en baisse. Cette situation est un argument de plus pour que l’Union se dote de ressource propres.

  • Le 4 juillet 2013 à 08:29, par Serge Klumper En réponse à : Cohn-Bendit a-t-il raison de ne pas voter le budget européen ?

    Ceux qui ont refusé de donner leur accord comme Cohn-Bendit ont raison.

  • Le 4 juillet 2013 à 10:23, par Fabien Cazenave En réponse à : Cohn-Bendit a-t-il raison de ne pas voter le budget européen ?

    Perso, j’ai tendance à penser la même chose que Cohn-Bendit, pour exactement les mêmes raisons. Le Parlement européen ne réalise pas sa force...

  • Le 4 juillet 2013 à 13:46, par Loïc Rossi En réponse à : Cohn-Bendit a-t-il raison de ne pas voter le budget européen ?

    Entièrement avec Daniel Cohn-Bendit et ceux qui ont refusé de voter le budget. Le Parlement avait une opportunité de dire non avec fermeté et de montrer qu’il sert à quelque chose. Là, il a plié une fois de plus et c’est le Conseil européen, qui est bien moins légitime, qui l’emporte…

  • Le 4 juillet 2013 à 14:55, par Chantal En réponse à : Cohn-Bendit a-t-il raison de ne pas voter le budget européen ?

    Serait-il possible de nous donner les noms de ceux qui ont voté contre ce budget... juste pour savoir pour qui nous ne voterons pas aux prochaines élections européennes, si nous n’avons pas perdu la mémoire entre-temps. En effet, ces pertes de mémoires profitent à ceux qui veulent le pouvoir et seulement le pouvoir, il serait grand temps qu’on y prenne garde.

  • Le 4 juillet 2013 à 14:57, par Fabien Cazenave En réponse à : Cohn-Bendit a-t-il raison de ne pas voter le budget européen ?

    @Chantal : cela devrait être prochainement disponible sur http://www.votewatch.eu/

  • Le 4 juillet 2013 à 16:11, par GUIN Jacques En réponse à : Cohn-Bendit a-t-il raison de ne pas voter le budget européen ?

    A cette occasion, celui que ma génération connût comme « Dany le Rouge » donne la preuve de sa brillante intelligence (au sens étymologique) des questions européennes. Bien sûr, il a raison, et il fallait mettre à profit ces circonstances quasi providentielles pour « faire le ménage »au sein de ces compromis sans âme qui grignotent un peu plus chaque jour l’Europe de nos cœurs. En fait, D CB peut quitter le Parlement, c’est à la Présidence qu’il faut qu’il arrive, avec ses analyses percutantes de simplicité mais de vérité, sa franchise et sa capacité d’entraînement. Mais, si là « on » arrive à le faire taire, alors on sera certains que l’atmosphère est létale.

  • Le 4 juillet 2013 à 17:27, par giraud jean-guy En réponse à : Cohn-Bendit a-t-il raison de ne pas voter le budget européen ?

    Il serait temps que les forces pro-européennes au sein du PE proposent une réforme globale des Traités sans laquelle l’« Europe politique » restera en panne et le Conseil européen conservera sa main mise sur les grands dossiers comme le CFP, les ressources propres, l’élargissement, la JAI, l’« union fiscale », les questions sociales, etc...

    Le Groupe Spinelli a encore quelques mois pour élaborer cette proposition de réforme et la défendre pendant la campagne de 2014. Andrew Duff a démontré que cet exercice est possible (cf. sa « Fundamental Law ») même si certaines positions sont critiquables, par exemple l’institutionnalisation de la zone Euro ou la création de « membres associés » de l’UE.

    À défaut d’un tel projet de réforme, le débat de 2014 portera essentiellement sur les propositions précises du RU et des PB visant à limiter les compétences de l’UE et rétablir un contrôle national sur ses pans entiers de l’action communautaire.

    Il faut comprendre que si les électeurs ont seulement le choix entre des positions euronégatives et l’abstention - à défaut de tout projet précis et de toute vision claire d’avenir de l’Union européenne - la catastrophe annoncée de 2014 se réalisera.

  • Le 4 juillet 2013 à 23:01, par Kventino En réponse à : Cohn-Bendit a-t-il raison de ne pas voter le budget européen ?

    Ça aurait pu valoir le coup de mettre une justification de vote pour par un fédéraliste, même si ça aurait surement accentué les qualités oratoires de Dany ... En effet, sur ce qu’il avance, je suis plutôt d’accord avec lui, mais rien sur les conséquences du blocage. Pour la DSF, « bloquer un accord sur le cadre financier reviendrait à enterrer l’aide aux plus démunis et l’initiative en faveur de la jeunesse » (http://www.deputes-socialistes.eu/?p=9534). On ne peut pas dire que leur communiqué déborde d’enthousiasme, mais pour avoir un débat sur le budget, il est mieux d’avoir les deux positions, sinon c’est un débat sur le discours de Cohn-Bendit et je pense que nous sommes tous d’accord pour dire qu’il est un excellent orateur et que, sur dans l’absolu, il a raison.

  • Le 5 juillet 2013 à 07:44, par ? En réponse à : Cohn-Bendit a-t-il raison de ne pas voter le budget européen ?

    En votant ce budget le parlement a baissé les bras, c’est la résignation qui s’exprime. Les parlementaires ont abandonné l’ambition de faire de l’Europe autre chose qu’une simple zone de libre-échange. Sans compter qu’en adoptant un tel budget en pleine crise, les eurodéputés renforcent la défiance déjà forte du peuple à l’égard de la construction européenne. La reconquête d’un sentiment européen sera durablement plombée par cette capitulation de la seule institution démocratique d’Europe face à l’intergouvernementalité et le véto que ce système implique. Un seul homme peut à lui seul bloquer l’avenir de l’Europe contre le peuple.

  • Le 5 juillet 2013 à 11:13, par Chloé En réponse à : Cohn-Bendit a-t-il raison de ne pas voter le budget européen ?

    Pour une présentation des dernières étapes de la négociation par Lamassoure c’est pas ici : http://www.euractiv.com/fr/priorites/alain-lamassoure-meme-la-commiss-interview-529023

    Lamassoure est d’accord avec Cohn-Bendit sur le fonds : « le résultat est-il satisfaisant pour l’Europe ? Non. Était-ce le moins mauvais possible ? Oui. Offre-t-il quand même des raisons d’espérer ? Oui »

    La différence c’est la stratégie du changement adoptée : la confrontation ou le compromis.

    La confrontation permettrait peut-être, peut-être, d’attirer plus l’attention des citoyens étant plus théâtrale. Mais les citoyens auraient pu reprocher à l’Europe d’être inefficace et incapable de se mettre d’accord si le blocage sur le budget persistait et si les politiques ne commençaient pas au 1er janvier 2014. [Puisqu’en fait, à la racine, les citoyens ont dans l’ensemble un a priori négatif sur ce que fait l’UE, tout ce qu’elle fait sera plus susceptible d’être critiqué que d’être applaudis).

    Le compromis est la stratégie de l’intégration européenne depuis le début, de l’intégration intergouvernementale et administrative ... Mais le Parlement continue à préférer un accord, même mauvais, que pas d’accord.

    Je crois que j’aurais quand même préféré un clash !

  • Le 5 juillet 2013 à 11:22, par Chloé En réponse à : Cohn-Bendit a-t-il raison de ne pas voter le budget européen ?

    Je pense surtout que Cohn-Bendit a raison d’être pessimiste sur la révision du budget en 2016.

    Je ne sais pas pourquoi tous les eurodéputés ce sont dit « oh chouette, on va pouvoir se retaper des négociation et là on y arrivera mieux ! » Il n’y a aucune raison que les négociation se passent mieux en 2016 qu’en 2013, à part que les élections nationales allemandes et britanniques seront passées. Nous n’avons aucune garantie que la crise sera moins dure et l’austérité moins sévère en 2016.

    Je trouve le Parlement européen bien optimiste de penser avec un meilleur deal en rejouant plus tard ...

  • Le 6 juillet 2013 à 10:49, par MAËSTRE En réponse à : Cohn-Bendit a-t-il raison de ne pas voter le budget européen ?

    Totalement d’accord avec Cohn-Bendit. Nous condinuons à payer le prix d’une Commission minable qui n’est qu’un secrétariat du Conseil des chefs de gouvernement ; Conseil composé d’élus n’ayant que des préoccupations individuelles dans le seul cadre national. L’Europe continuera à être faible et fragile tant que qu’elle ne sera pas reconnue comme personne morale par des citoyens se comportant plus en Européen qu’en nationaux

    Ce qui implique une Commission forte faisant exister l’Europe comme Elle le fut avec J. Delors. Une Commission continuant à seulement proposer.Une Commission efficace parcequ’éfficace n’étant pas soumise aux solutions minimales des débats nationaux.

    Il n’a jamais été aussi impératif d’avoir une vraie et intense pédagogie de l’Europe faisant découvrir aux européens qu’ils en savent sur l’Europe beaucoup plus qu’ils ne le croient. Ils s’approprieront ainsi réellement l’Europe.

    Il n’a jamais été aussi impératif de corriger ostensiblement les politiques qui se défaussent sur l’Europe en disant et répétant « l’Europe a décidé que, ... » ; voir nombre de nos dirigeants. Ce qui est totalement faux.

    Il n’a jamais été aussi impératif d’avoir des média vraiment mobilisés autour de l’Europe en en parlant de façon pédagogique, vraiment interréssante, comme il sied ’un thème vital pour tous.

    Quand entendrons nous quelques grandes voix dépassant ambitions nationales et personnelles ?Quand

  • Le 9 juillet 2013 à 16:18, par dominique thaury En réponse à : Cohn-Bendit a-t-il raison de ne pas voter le budget européen ?

    Bien sûr que Cohn Bendit a raison.

    Le Parlement actuel avait une position de force qu’il pouvait tenir sans problème jusqu’à l’installation des nouveaux élus et de la nouvelle Commission. Le chantage du genre on ne pourra plus rien faire a été plusieurs fois dénonçé, entre autres par S. Goulard, et la pratique des 1/12 est connue par tous les parlementaires.

    Le Parlement avait là une occasion extraordinaire de tenir la dragée haute au Conseil et de lui montrer que le Peuple européen qu’il représente en avait marre d’être tenu en laisse.

    De plus,à la veille des élections, ça aurait pu montrer l’importance du Parlement dans la vie de l’Europe et intéresser nos concitoyens.

    Quel dommage d’autant plus que les ressources propres ne sont pas pour 2016 étant donné que le groupe de travail sur ce sujet vient tout juste d’être mis en place.... ne pensons pas que ce groupe va travailler à la vitesse « grand V » avec la perspective des élections et d’une nouvelle Commission en 2014...

  • Le 16 juillet 2013 à 19:09, par tnemessiacne En réponse à : Cohn-Bendit a-t-il raison de ne pas voter le budget européen ?

    @MAËSTRE

    La Commission n’a pas attendu le Conseil européen inventé dans les années 70 et institutionnalisé en 2009 pour élaborer une politique européenne foisonnante. Et très social. Il suffit de s’intéresser un minimum et concrètement sur les politiques européennes pour voir que l’Union européenne a un dispositif de mesures sociales impressionnant. Même plus sociale que les États-membres et même la France. Le Conseil européen fixe peut-être le budget mais son exécution et élaboration c’est la Commission. Une politique issu de 28 États-membres européens c’est quand même fabuleux.

    Les médias ils sont cool, parfois Le Monde fait des versions avec le mot Européens multipliés plusieurs fois dans les titres du journal. Mais ce qu’il faudrait c’est un journal ou des médias totalement européen c’est à dire identique dans chaque pays. Avec Euronews on a les mêmes images mais à priori pas exactement les mêmes mots même si ils sont proches quoique quand on regarde leur site et qu’on change de langue les infos sont les mêmes.

    Mais un journal avec exactement les mêmes informations dans toutes les langues c’est très faisable, même rentable, avec les économies d’échelle, le contenu est simple il suffit de remplacer les mots des articles des États-membres par des mots liés aux idées et personnalités européennes.

    Mais sinon il y a Europarl TV c’est très bien fait et mériterait d’avoir une fréquence sur les chaines de télé vu le nombre de chaines qu’on peut avoir dans chaque pays.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom