Europe United : « défendre la nécessité de réels partis pan-européens »

Interview de Mikael Latreille, président de Europe United

, par Pauline Gessant

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Europe United : « défendre la nécessité de réels partis pan-européens »

Le Taurillon donne la parole à Europe United, un parti pro-européen et pan-européen pour qu’il puisse nous donner son avis sur les prochaines élections européennes de 2009.

Le Taurillon : Vous êtes Président de "Europe United – The European Party". Pouvez-vous présenter votre parti et expliquer les raisons de sa création ?

Mikael Latreille : Europe United a été fondé en 2005 par Aki Paasovaara peu après le rejet par la France et les Pays-Bas de la Constitution européenne. Il créa « Europe United » comme un forum permettant aux pro-Européens de toute l’Europe de débattre des questions européennes et spécialement celles concernant son futur. Il voyait au-delà des politiques nationales et imaginait un parti politique pro-européen et pan-européen dont les membres s’uniraient pour atteindre un but commun. M. Paasovaara voyait dans un tel parti le moteur pour développer une Union européenne plus intégrée et démocratique.

A travers ses activités "Europe United" vise à porter le débat sur les questions européennes au cœur des politiques dans les États membres européens et à accroitre la conscience des citoyens européens sur ces questions.

En tant que parti politique pro-européen et pan-européen, Europe United cherche à influencer le processus politique européen en faisant campagne et en présentant des candidats pour les élections européennes.

Le Taurillon : Que va faire “Europe United” pour les élections européennes de 2009 ?

Mikael Latreille : Europe United va présenter des candidats dans un certain nombre d’États membres. Nous nous efforçons de mettre en pratique ce que nous défendons en présentant des candidats communs dans plusieurs États membres, faisant campagne sur une plateforme commune et des sujets d’échelle européenne. Notre but est de défendre la nécessité de réels partis pan-européens et nous cherchons à montrer que nous avons raison en pratique. Dans d’autres régions d’Europe, où le parti ne présente pas de candidat, il mettra en œuvre sa campagne européenne pour la promotion d’une prise de conscience générale sur les questions européennes, que nous appelons de manière non-officielle, la campagne « do you know Europe ».

Le Taurillon : Vous venez de lancer la campagne « 5 demandes ». Pouvez-vous la présenter en quelques mots ?

Mikael Latreille : Le but de la campagne est de montrer que les citoyens européens veulent plus d’Europe, une Europe qui est plus démocratique. Les 5 demandes expliquent ce que Europe United voudrait voir dans une Europe plus démocratique.

En plus des partis politiques nommant leur candidat pour la Présidence de la Commission, la pétition demande également que les autres membres de la Commission soient nommés par les partis politiques. Les 5 demandes incluent le fait de donner au Parlement européen un droit de regard plus important sur la Commission et le Conseil ainsi que plus de pouvoir dans l’adoption de la législation européenne et une plus grande implication de la société civile dans le processus législatif.

Europe United attribue le non irlandais au manqué de consultation des citoyens européens sur les sujets qui les touchent. Europe United est convaincu du soutien du peuple irlandais à l’Union européenne en tant que projet.

Le Taurillon : Parmi les 5 propositions, vous demandez aux partis de nommer leur candidat à la Présidence de la Commission européenne. Votre parti va se présenter aux élections, qui allez-vous nommer ? Pensez-vous que les partis traditionnels vont réussir à proposer un candidat ?

Mikael Latreille : En tant que petit parti nouveau sur la scène européenne (nous avons été créés en 2005), nous avons décidé de ne pas nommer de candidat pour la Présidence de la Commission cette fois-ci.

Nous croyons au travers de cela qu’en donnant au Parlement européen le pouvoir d’élire effectivement le Président de l’exécutif de l’UE, les élections européennes deviennent plus pertinentes. Si les citoyens européens connaissent avant les élections le candidat que chaque parti souhaite nommer à la Présidence de la Commission, ils sentiront, à défaut d’autre chose, que leur vote déterminera qui dirigera l’institution européenne qui produit 99% de la législation de l’Union européenne. Tout à coup leur vote comptera même plus. C’est exactement ce que Europe United cherche à atteindre. Nous voulons que les citoyens soient impliqués autant que possible aux décisions qui les affectent le plus.

Le Taurillon : Vous réclamez plus d’implication des citoyens dans le processus législatif. Comment cette idée pourrait être mise en œuvre ? Que proposez-vous pour atteindre cet objectif ?

Mikael Latreille : En dehors de notre proposition pour un Président de la Commission élu par le Parlement européen, nous voulons voir une extension des pouvoirs législatifs de la seule institution européenne directement élue. Le Parlement européen devrait être un co-législateur égal au Conseil dans tous les domaines de politique. Le Parlement européen devrait aussi avoir des pouvoirs accrus pour surveiller la Commission. Plus le Parlement européen aura des pouvoirs de surveillance et de codécision, plus l’Union européen sera démocratiquement responsable devant ses propres citoyens.

Le Taurillon : Pensez-vous que nous assistons à la naissance d’un espace public européen ? Si non, qu’est-ce qui pourrait aider à atteindre cet objectif nécessaire.

Mikael Latreille : Nous sommes en fait entrain de faire l’expérience de l’émergence de différents mouvements en Europe, qui recommandent une plus grande participation populaire dans le processus décisionnel à la fois au niveau européen et au niveau national

Mais les élites politiques nationales sont encore réticentes à impliquer les citoyens dans les décisions qui peuvent les affecter, si bien que le processus politique reste détaché des personnes qu’il affecte le plus. Les partis comme le notre, qui pratique en fait la démocratie participative, où toutes les décisions sont conçues par leurs membres, sont la seule alternative à la situation actuelle.

Europe United a fait des changements institutionnels la pierre angulaire de ses priorités. Nous sommes un jeune parti, composé de jeunes avec des idées progressives. Nous demandons à avoir un mot à dire sur les décisions qui dessinent notre futur. Nous voulons rassembler tous ceux qui, dans toute l’Europe, partagent notre but.

Illustration : logo de Europe United.

Mots-clés

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom