« L’Europe va jouer un rôle plus important que le nationalisme » pour le Consul d’Allemagne à Marseille

, par IUT de Journalisme de Cannes

« L'Europe va jouer un rôle plus important que le nationalisme » pour le Consul d'Allemagne à Marseille

Le Mouvement Européen - Cannes a organisé à l’occasion des 20 ans de la chute du Mur de Berlin une rencontre à laquelle été invité le Consul d’Allemagne à Marseille, Wilhelm Späth. A cette occasion, les étudiants de l’IUT de Journalisme de Cannes ont réalisé son interview.

Antonin Molino : Comment impliquer le citoyen dans la construction européenne tout en respectant les identités locales, régionales ou nationales ?

Wilhelm Späth : En Allemagne c’est très facile parce que nous avons cette tradition : un berlinois n’aime pas du tout une personne de Munich. Les deux restent ancrés dans leur région, ils sont bavarois ou berlinois. Je suis de Baden-Wurtemberg et je suis fier de ma région. En même temps je suis Allemand et en même temps je suis Européen. Il faut garder sa propre nationalité et en même temps être convaincu que l’avenir est l’Europe, qu’il faut travailler ensemble pour quelque chose. Peut être pas pour tout mais par exemple la culture. La culture Française est différente, la langue est différente de l’Allemand. Il faut garder les deux langues, il faut garder les deux littérature etc. On ne peux pas mettre tout ça ensemble pour créer quelque chose qui est européen. Il faut choisir mais pour tout ce qui est politique, économique etc, là c’est l’avenir de l’Europe qui va jouer un rôle plus important que le nationalisme.

Antonin Molino : Pourquoi les Allemands sont-ils aujourd’hui aussi pro européens ?

Wilhelm Späth : Pour les Allemands, c’est intéressant d’être au milieu de l’Europe. Même avant les guerres, les Européens de l’est sont arrivés à Berlin en direction de la France. Dans le sens nord/sud c’était la même chose, de l’Italie on a toujours eu des travailleurs qui ont immigrés vers l’Allemagne et on a eu une influence du nord, etc. Donc l’Allemagne est au milieu de l’Europe et pour ça, automatiquement on est Européen. On est obligé d’être Européen.

Antonin Molino : Quel est votre conseil pour des jeunes qui ont du mal à se sentir impliqués dans la construction européenne ?

Wilhelm Späth : Je peux uniquement les encourager à se rendre dans les pays voisins, de faire des voyages d’études, de travailler, de faire un stage dans un autre pays. Une fois que vous avez fait ça vous êtes convaincu. Tout le reste est théorie, on peux faire un étude de toute l’histoire et être un Européen convaincu mais a mon avis la relation personnelle vaut mieux que tous les livres.

Reportage des commémorations à Cannes de la chute du Mur de Berlin organisées par le Mouvement Européen - Cannes :

Présentation de l’Ecole de Journalisme de Cannes

Michèle CottaL’École de Journalisme de Cannes propose actuellement deux formations : un Diplôme Universitaire de Technologies Information-Communication, option Journalisme et une Licence Professionnelle Journalisme Audiovisuel. La vocation de ces formations est d’être professionnalisante : les cours théoriques proposés par les enseignants-chercheurs de l’Université de Nice Sophia Antipolis sont articulés à une formation pratique réalisée par des journalistes issus de différents médias : presse écrite, radio, télévision et multimédia.

Pendant leur cursus, les étudiants sont amenés à effectuer différentes réalisations en partenariat avec le Festival du livre de Mouans-Sartoux, les Rencontres de Cannes, le Festival du Film ou bien encore l’Ecole d’Application d’Artillerie de Draguignan.

On peut souligner l’ouverture de l’Ecole en direction de l’Europe et plus particulièrement du bassin Euro-méditerranéen. Les étudiants suivent un enseignement renforcé, non seulement en anglais, mais également en arabe.

Pour tous renseignements complémentaires :
- le site de l’Institut Universitaire de Technologie Nice Côte d’Azur
- le site de l’Association de l’Ecole de Journalisme de Cannes

Téléphone secrétariat : 04.97.06.61.20

Illustation : photographie de l’interview de Michèle Cotta, marraine de l’Ecole de Journalisme, lors de sa venue à Cannes le vendredi 27 novembre 2009. Crédit photographique : Matthieu Faramus

Réalisation des reportages :
- Cédric Lepoittevin : Caméraman, Rédacteur de l’article
- Antonin Molino : Journaliste, monteur
- Jacques Araszkiewiez : professeur encadrant

Le Taurillon tient à remercier tout particulièrement Lesley Joines du Mouvement Européen - Cannes pour son dynamisme et son aide dans la réalisation de cet article.

Vos commentaires

  • Le 14 décembre 2009 à 13:20, par Agnès En réponse à : « L’Europe va jouer un rôle plus important que le nationalisme » pour le Consul d’Allemagne à Marseille

    « Je peux uniquement les encourager à se rendre dans les pays voisins, de faire des voyages d’études, de travailler, de faire un stage dans un autre pays »

    Merci M. Späth pour vos bons conseils. Il manque juste un détail, mais pas le moins important : comment faire pour d’une part donner les moyens à tous les jeunes eurosceptiques ou non de faire ces fameux voyages, et pour d’autre part donner l’envie à ceux qui ne l’ont pas de voyager et rencontrer nos voisins européens ?

  • Le 14 décembre 2009 à 13:52, par Cédric En réponse à : « L’Europe va jouer un rôle plus important que le nationalisme » pour le Consul d’Allemagne à Marseille

    « Je peux uniquement les encourager à se rendre dans les pays voisins, de faire des voyages d’études, de travailler, de faire un stage dans un autre pays »

    Hormi le respect strict de la subsidiarité, l’Allemagne de Merkel n’a en effet aucun projet (ni grand, ni même petit) pour l’Europe. Sauf peut-être l’adoption d’un règlement exemptant les pauvres PME allemandes de l’obligation de fournir un rapport statistique annuel, obligation dont s’acquittent les autres PME européennes sans geindre. C’est le grand projet de Berlin, celui qui passionne les foules. Il est vrai que cette formalité est véritablement privative de liberté pour les pauvres PME d’outre-rhin.

    Lisez le Koalitionsvertrag : il ne contient aucun autre projet. Il formule surtout une série de principes visant à faire obstacle à l’UE, selon la même logique que l’arrêt de la Cour de Karlsruhe.

    En la matière, les Allemands manquent décidément de pragmatisme.

  • Le 16 décembre 2009 à 06:16, par Martina Latina En réponse à : « L’Europe va jouer un rôle plus important que le nationalisme » pour le Consul d’Allemagne à Marseille

    Merci pour cette présentation, particulièrement pour les chaleureuses prises de son et de vue qui la ponctuent chaleureusement ! Gardons en effet le cap sur la jeunesse de l’Union européenne, sur ses diverses cultures appelées autant à se développer qu’à se relier telle une vivante mosaïque, et sur des projets fédérateurs comme la construction des euro-districts, comme l’harmonisation en matière de défense ou de formation universitaire ; qu’en est-il par ailleurs de l’éventuel ministère franco-allemand des affaires européennes dont il a été récemment question ?

  • Le 16 décembre 2009 à 14:21, par Martina Latina En réponse à : « L’Europe va jouer un rôle plus important que le nationalisme » pour le Consul d’Allemagne à Marseille

    Doublement désolée par la redite qui alourdit mon commentaire de ce matin et de ne plus pouvoir l’alléger !

    J’en profite au moins pour souligner l’apport réconfortant - sinon chaleureux ! - de l’émoi qu’a récemment suscité l’erreur commise au Parlement européen lors du lever des couleurs européennes fin novembre :

    il aura au moins servi à montrer que chaque Européen est à l’image d’une des douze étoiles de notre drapeau, avec une tête, des bras et des jambes levés en quelque sorte vers la synergie que requiert, de tous et de chacun, l’Union européenne, n’est-ce pas ?

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom