Euro

L’indépendance de la Banque Centrale Européenne

, par Traduit par Stephane Wakeford, Pietro De Matteis

Toutes les versions de cet article : [English] [français] [italiano]

L'indépendance de la Banque Centrale Européenne

L’une des résultats du traité de Maastricht fut la création de l’Institut Monétaire Européen (IME), présidé par Wim Duisenberg. En 1998, lorsque la troisième étape de l’Union Economique et Monétaire débuta, l’IME fut remplacé par la Banque Centrale Européenne (BCE), dont l’objectif principal est, selon les traités, de maintenir la stabilité des prix.

Pour parvenir à cet objectif, une cible d’inflation de 2% a été fixée (i.e. une inflation proche mais inférieure à 2%). Des interrogations ont vu le jour quant à la pertinence de la cible d’inflation de 2% et plus généralement quant à l’opportunité pour la BCE d’avoir pour seul objectif la stabilité des prix.

Les compétences de la BCE

La BCE a une compétence exclusive pour la politique monétaire et travaille de concert avec le Système Européen des Banques Centrales (composé des 27 Banques Centrales nationales) et avec l’Eurogroupe (composé des pays ayant adopté l’Euro) pour s’acquitter de son objectif de stabilité des prix.

Sans porter préjudice à son objectif primaire, la BCE défini une politique visant à soutenir la croissance et l’emploi. Le raisonnement est le suivant : puisque la BCE n’a pas de budget fédéral et puisque son espace économique comprend des pays étant à la fois à des stades de développement différents et ayant des cycles économiques différents, l’objectif principal pouvant être atteint est celui de la stabilité des prix. Cette stabilité étant une condition nécessaire (mais non suffisante en elle-même) tant pour l’emploi que pour la croissance, et permet aux agents économiques d’agir dans un environnement moins incertain et avec des taux d’intérêts plus faibles.

Ces temps-ci, la BCE est sous les projecteurs pour deux raisons : son rôle important dans la prévention d’une crise financière dans l’UE suite à la pénurie de liquidité dans le système bancaire, et à cause du débat sur sa place dans le traité de réforme de l’UE.

L’indépendance de la BCE remise en cause

Concernant ce dernier, la présidence portugaise de l’Union a reformulé les articles ayant traits à la BCE, dans la lignée de ce qui avait été décidé par la Conférence Intergouvernementale de 2004. La BCE est désormais énumérée avec les autres institutions de l’UE, sans place à part, et la phrase « La BCE est une institution » a été supprimée. Le président de la BCE, Jean-Claude Trichet est clairement préoccupé par ces transformations et pense que cela pourrait mener à une moindre indépendance de la BCE vis-à-vis des autres institutions de l’UE et surtout vis-à-vis des gouvernements nationaux.

Le président français Nicolas Sarkozy a déjà montré à plusieurs reprises son souhait de voir la BCE prendre d’avantage en compte la situation économique européenne lorsqu’elle fixe les objectifs de sa politique monétaire, et aimerait en particulier avoir d’avantage d’influence sur la politique de change de l’UE face au Dollar et sur la fixation des taux d’intérêts.

Conclusion

Diminuer le degré d’indépendance de la BCE est évidemment un risque majeur, puisque cela pourrait mener à une politique monétaire moins crédible. De plus, si les pressions politiques devenaient possibles, les petits pays se retrouveraient avec une politique monétaire synchronisée avec les cycles économiques des grands pays au lieu de jouir d’une politique monétaire indépendante et pro développement économique de l’espace européen dans son ensemble. Dans le pire des scénarios, la BCE pourrait même être poussée à suivre les cycles politiques et électoraux des plus grands pays.

Illustration : « € » par MaxCere, source : Flickr.

Mots-clés

Vos commentaires

  • Le 6 mars 2009 à 16:07, par crapuce En réponse à : L’indépendance de la Banque Centrale Européenne

    Je tiens à remercier l’auteur d’avoir énoncé ces différents arguments. Je doit traiter le sujet suivant « L’indépendance de la Banque centrale ». Pouvez vous m’indiquer comment le traiter au mieux ? Merci d’avance.

  • Le 24 janvier 2010 à 20:40, par sawsan En réponse à : L’indépendance de la Banque Centrale Européenne

    aussi je doit traiter le sujet sur l’indépendance des banque central : ’ autonomie de BAnk al maghrib’ Maroc, merci d’avance

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom