La Convention de Gênes :

Un témoignage militant européen.

, par Louise Ferry

La Convention de Gênes :

Les « Jeunes Européens France » ont activement participé à la « Convention des citoyens européens » qui a eu lieu à Gênes, ces 3 et 4 décembre 2005.

Louise Ferry, membre des JEF qui a participé à la Convention, nous livre ses impressions...

Le temps a malheureusement eu raison de certains, restés bloqués sur les autoroutes françaises... Mais résistant au froid, aux grêlons de même qu’aux flocons de neige, le gros de la troupe des « Jeunes Européens » est finalement parvenu, malgré les difficultés de toutes sortes, à atteindre le siège de la Convention, vendredi dernier, tard dans la nuit.

Imbibés de pluie, mais enfin sur les lieux et suffisamment nombreux pour représenter les « JE France » à l’auditorium du musée de la « Strada Nuova », les jeunes défenseurs de la Constitution européenne ont voulu rappeler aux Européens présents que les fédéralistes français n’entendaient pas se laisser damer le pion par les extrémistes de tous bords et les fidèles du fantomatique plan B.

Des discours donc, dont l’objectif était clair : répondre aux défis de la globalisation et vaincre -une fois pour toutes- les relents nationalistes, en avançant dans la construction d’une entité politique européenne et en relançant le processus constituant européen.

Un succès ? Certainement.

À cela près qu’il fallait, à en croire les propos de certains intervenants, ménager les sensibilités et ne pas effrayer les indécis (à vrai dire peu nombreux, dans l’auditoire...), du moins les curieux soucieux d’en apprendre un peu plus sur le fédéralisme.

Quelques propos, donc, contre la fameuse directive Bolkestein (dont les véritables enjeux ont été relativement peu explicités).

Mais aussi une tendance à réduire le monde ’’non européen’’ à la puissance hégémonique ’’étasunienne’’ : solution de facilité, s’il en est, visant à inviter les militants à se souder pour s’affirmer contre un potentiel adversaire commun (ce qui n’est jamais bon...). Egalement, une tendance à, parfois, occulter le rôle de régulateur positif que l’Union européenne pourrait avoir dans les relations internationales afin de permettre la diffusion des valeurs démocratiques dans le reste du monde, cela conduisant dès lors certains à -parfois- confondre fédéralisme et impérialisme...

Mais la « Convention européenne des citoyens » de Gênes ne se résume pas à cela :

Elle a permis de donner naissance à un « Manifeste » appelant -bien sur- à l’adoption rapide d’une Constitution pour l’Europe, c’est-à-dire appelant à la construction d’une Europe politique, construite sur le modèle fédéral, permettant ainsi de maintenir un équilibre interétatique durable et une coopération politique fondée sur des intérêts communs multiples. Et ceci, dans le but de promouvoir la paix.

L’UE pouvant (et devant) -au sein de l’Europe et ailleurs dans le monde- faire office de modèle pour toutes les régions de la planète qui cherchent à atteindre ces mêmes objectifs.

Les fédéralistes européens, ainsi que la société civile et les parlementaires présents, ont massivement soutenu ce « Manifeste », qui constitue un excellent résumé de tout ce qui a été dit, et recherché, par les différents militants présents ce week-end, à Gênes.

Un « Manifeste » qui apparaît comme l’affirmation d’idéaux fédéralistes qui, bien qu’ils peinent à être appliqués aujourd’hui, n’en sont pas moins nécessaires pour la Paix, pour la Liberté, la Démocratie véritable et la Solidarité...}

Les Européens présents ce week-end à Gênes ont ainsi voulu lancer un message clair : ils ne renonceront pas si facilement à leur projet !

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom