La Slovénie

, par Anne-Christine Desnuelle

La Slovénie

Situé entre la Croatie, l’Autriche et l’Italie, le territoire de cette république alpine, qui effleure les rives de la Méditerranée sur une mince bande côtière à Koper, s’étend sur 20 273 km².

Le pays se caractérise par une très grande biodiversité. La forêt (63,3%), qui couvre la moitié du pays, abrite un grand nombre d’espèces. Quarante-six kilomètres de côtes longent la mer Adriatique. Le plateau du karst, par ses formations calcaires érosives spectaculaires et variées, a fait la célébrité géographique de la région.

La République de Slovénie (Slovenija) est une république parlementaire. Le président de la République Danilo Turk, de centre gauche, a été élu le 11 novembre 2007, et prit officiellement ses fonctions le 23 décembre dernier. Le Premier ministre Janez Jansa est en poste depuis le 9 novembre 2004.

Ancien membre de la République socialiste fédérative de Yougoslavie, le pays a proclamé son indépendance le 25 juin 1991. Le 15 janvier 1992, l’Union européenne reconnaît son indépendance. Très volontaire, le pays réalise des efforts importants dans l’établissement d’institutions démocratiques, le respect des droits de l’homme et la mise en place d’une économie de marché. Un premier accord européen est signé le 10 juin 1996, le même jour la Slovénie dépose sa candidature à l’adhésion à l’Union européenne. C’est lors du Conseil européen de Copenhague de décembre 2002, que la Slovénie est reconnue comme remplissant les conditions suffisantes pour entrer dans l’Union. Après d’autres nombreux efforts pour réformer son système administratif et judiciaire, la Slovénie s’aligne sur les normes européennes.

Le pays entre dans l’UE le 1er mai 2004, après un référendum organisé le 23 mars 2003. Le pays adopte l’euro le 1er janvier 2007.

La Slovénie compte 7 députés au Parlement européen et représente 4 voix au Conseil de l’UE.

Histoire

VIIème siècle : une principauté slave est fondée (Carantanie).
VIIIème siècle : après s’être converti au christianisme, la principauté slave perd peu à peu son indépendance.
1278 : une grande partie du territoire slovène est absorbée par les Habsbourg et intègre la couronne autrichienne. 1809-1813 :Ljubljana est la capitale des Provinces Illyriennes.
XIXe siècle : comme dans les autres pays balkaniques, un sentiment national, porté avant tout par les élites et les intellectuels, s’éveille et plaide pour l’autonomie de la Slovénie.
1918  : signature du Traité de Versailles. Les Slovènes deviennent membres de la Yougoslavie, avec les Serbes, les Croates et les Monténégrins. Les règlements territoriaux consécutifs à la première guerre mondiale sont défavorables à la Slovénie et la population est soumise à des politiques brutales de dénationalisation et d’assimilation.
1941 : démantèlement de la Yougoslavie.
1945 : la Yougoslavie devient une république fédérale socialiste sous l’autorité de Tito. La Slovénie en devient l’une des républiques, et l’une des régions les plus riches de la fédération.
1991 : la souveraineté et l’indépendance du pays sont proclamées. C’est le premier pays à faire sécession. L’année suivante, le nouvel État est reconnu par la communauté internationale. En 1996, le pays renoue ses relations avec la Yougoslavie.
29 mars 2004 : adhésion à l’OTAN.
1er mai 2004 : adhésion à l’UE.
1er janvier 2007 : passage à l’€uro.
1er janvier 2008 : premier des anciens pays de l’Est à prendre la présidence du Conseil de l’Union européenne.

Économie

Les ressources naturelles du pays sont très variées et l’industrie diversifiée. La situation géographique du pays, propice aux échanges avec trois pays frontaliers, explique son développement précoce et sa réussite économique. En 2005, le taux de croissance du pays s’élève à 3,9%.

Après son indépendance, la Slovénie a du entreprendre des réformes, notamment pour juguler son inflation. Le processus de privatisation a démarré lentement. La séparation avec la Yougoslavie a fermé beaucoup de débouchés au pays (le marché yougoslave représentait le tiers de ses ventes et lui permettait de s’approvisionner en matières premières de manière peu coûteuse).

Aujourd’hui, 70% des échanges du pays sont réalisés avec l’UE, dont 30% avec l’Allemagne. Mais la Slovénie cherche à diversifier ses marchés en se tournant vers des pays tels qu’Israël et la Turquie.

Illustration : drapeau de la Slovénie, source : Wikipedia.

Nous remercions le Mouvement Européens - France de nous avoir autorisé à reprendre cet article paru dans sa publication « Le Courrier Européen » dans son numéro 8.

Mots-clés

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom