Élargissement

La date était attendue tant en Bulgarie qu’en Roumanie...

... ainsi que dans l’ensemble des actuels 25 États membres de l’Union européenne

, par Laurent Bonsang

La date était attendue tant en Bulgarie qu'en Roumanie...

Ainsi le 26 septembre dernier, la Commission européenne a présenté son rapport recommandant l’adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie à l’Union européenne pour le 1er janvier 2007, clôturant ainsi les adhésions des 10 nouveaux États membres effectuées le 1er mai 2004.

La division de l’Europe imposée à Yalta par les super puissances sera encore plus à mettre dans la catégorie des mauvais souvenirs pour les pays qui étaient sous la domination soviétique.

Il appartient maintenant aux institutions communautaires décisionnelles d’approuver la recommandation de la Commission Européenne. C’est donc au Conseil et au Parlement Européen de se prononcer.

N’oublions pas non plus qu’il reste encore plusieurs États membres de l’Union européenne qui n’ont pas encore ratifié les Traités d’adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie, à commencer par la France dont nous attendons la ratification par le Sénat très prochainement après la ratification unanime de l’Assemblée nationale en juin dernier.

Une Union européenne à 27 États et 500 millions d’habitants

L’Union européenne comptera désormais 27 États membres le 1er janvier prochain, soit près de 500 millions d’habitants. Elle ira de l’Atlantique à la Mer noire et comptera en son sein un nouveau pays ayant un alphabet autre que ceux des 25 membres actuels de l’Union européenne. Avec ces deux futures adhésions, il en sera aussi fini de l’isolement géographique de la Grèce par rapport aux autres États membres de l’Union européenne.

Maintenant, le souci des européens est d’avancer vers l’Europe politique et d’avoir une Constitution européenne car nous percevons de plus en plus le coût de la « non-constitution » comme le rappelait récemment le Président de la commission des affaires constitutionnelles du Parlement européen, Jo Leinen, par ailleurs Vice-président du ME-international.

Un moment historique pour notre génération

Je me félicite du moment historique que sera le 1er janvier prochain comme c’était avec une grande émotion que j’ai ressenti lors de l’adhésion des 10 nouveaux États membres qui ont rejoint l’UE le 1er mai 2004. Parler des adhésions, c’est parler des peuples, des européens, des personnes, de leur histoire, de notre histoire aussi.

Historique est le terme approprié en pensant aussi aux générations à venir, elles qui n’auront jamais connu le Mur de Berlin et le rideau de fer et qui apprendront qu’il y a eu une période, autrefois pour cette génération, où les Européens étaient séparés et où d’un côté du rideau de fer se sont passées notamment l’invasion de la Hongrie en 1956 et celle de ce qui était à l’époque la Tchécoslovaquie en 1968 sans oublier tous les crimes commis tant par les dictatures des pays qui étaient membres du Pacte de Varsovie que celles de Franco, de Salazar et des colonels grecs.

Photo : ville de Cluj en Roumanie (cc) Julie70s sur Flickr

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom