La pensée fédéraliste et la construction européenne

Les Études du Mouvement Européen

, par Ronan Blaise

La pensée fédéraliste et la construction européenne

Ces dernières semaines le « Taurillon » a fait la promotion de ce fascicule, publié par le « Mouvement Européen » en 1998 : un document essentiel pour découvrir et connaître les bases fondamentales d’un sujet aujourd’hui controversé, parce que méconnu.

Il s’agit là d’un ouvrage collectif rassemblant les diverses contributions de nombreux auteurs issus des milieux universitaires et journalistiques.

Des auteurs qui ont pour point commun d’être tous des européens convaincus, proches ou adhérents du « Mouvement européen ».

Dans ce fascicule, vous trouverez donc une série d’articles où vous sont expliqués, sous la forme de dossiers exhaustifs et très complets, les grands principes philosophiques de bases de la pensée fédéraliste.

Et pareillement décrites : les principales grandes réalisations politiques et institutionnelles nées de l’application des grands principes de l’idée fédéraliste.

Principes et systèmes

Dans une perspective très « sciences politiques », Martine Méheut pose les principes d’une fédération en soulignant la résonance philosophique et pratique spécifiquement européenne de ce système de pensée politique.

Dans une perspective plus institutionnelle Maurice Croisat y brosse un tour d’horizon des fédérations et de la diversité des systèmes fédéraux (ou se réclamant du fédéralisme...) dans l’espace mondial actuel.

Histoire et réalisations

Dans une perspective plus historique Ivan Serge Keller remonte jusqu’aux origines de l’histoire européenne pour montrer comment et sous quelles formes la fédération s’est déjà réalisée, sous des formes diverses, chez les peuples anciens du vieux continent, puis dans la féodalité médiévale et jusque dans la Suisse moderne ou certains autres Etats d’Europe contemporaine.

Dans une perspective politique plus européenne (et historiquement plus récente...) Jean-Pierre Gouzy nous rappelle l’inspiration fédéraliste des penseurs de l’Europe contemporaine depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Discours philosophiques et finalités politiques

Afin de bien nous montrer qu’il n’y a pas nécessairement d’incompatibilités intellectuelles entre la pensée fédéraliste et les mentalités françaises, Georges Navet y souligne les deux sources majeures de la pensée fédéraliste chez Tocqueville et Proudhon, montrant clairement les fondements à la fois sociologiques et philosophiques de cette pensée.

Et, point de vue plus philosophique, Chantal Delsol y insiste sur les conditions anthropologiques de l’application d’une fédération.

Bref, voilà un document indispensable à avoir dans sa bibliothèque, ne serait-ce que pour déméler le vrai du faux sur le sujet. Et ne serait-ce que pour découvrir vraiment, sans a priori ni arrière-pensée, ce qu’est le fédéralisme.

- La pensée fédéraliste et la construction européenne :

Un numéro hors série de « La lettre des Européens » (n°8, d’octobre 1998), publication du « Mouvement Européen France » (épuisé).

- le Mouvement Européen France :

Fondé en 1948, le Mouvement Européen est une organisation à but non lucratif présente dans toute l’Europe.

Il a pour vocation de rassembler, au-delà des clivages politiques les personnes désireuses d’agir en faveur de la construction européenne.

Mouvement Européen France : 95 rue de Rennes (75 006 Paris).

Tel : 01 45 49 93 93. Fax : 01 45 49 96 61.

Mots-clés

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom