ONU

Lancement de la campagne pour l’UNPA

Pour une Assemblée parlementaire aux Nations Unies

, par Andreas Bummel

Lancement de la campagne pour l'UNPA

La proposition d’établir une Assemblée parlementaire des Nations unies (United Nations Parliamentary Assembly - UNPA) a acquis une importance considérable avec le lancement d’une campagne internationale en avril et mai 2007.

Les préparatifs remontent à septembre 2004. Plusieurs centaines de leaders politiques, d’acteurs de la société civile, d’universitaires et de personnalités, parmi lesquelles 400 parlementaires de 70 pays ont soutenu le document phare de la campagne, un Appel public pour l’établissement d’une UNPA. Cet appel a obtenu un large soutien politique parmi les partis et dans les différentes régions du monde. Parmi les supporters on compte plus d’une vingtaine d’actuels ou anciens ministres de gouvernements nationaux, y compris deux anciens Premiers Ministres, six anciens Ministres des Affaires étrangères, le Président du Parlement pan-africain, quatre lauréats du Prix Nobel, neuf bénéficiaires du Prix Nobel alternatif et plus de 80 professeurs (voir la liste sur le site). Le nombre de personnalités marquantes qui ont apporté leur soutien serait trop important pour pouvoir les nommer toutes. L’un des premiers défenseurs de la Campagne est l’ancien Secrétaire général des Nations unies, Boutros Boutros-Ghali qui transmit une déclaration aux participants à la Campagne (voir ci-après), insistant sur l’importance de l’UNPA pour promouvoir la démocratisation de la mondialisation.

La Campagne, dénommée UNPA 2007 dans sa phase initiale, est un engagement conjoint de parlementaires et d’organisations non gouvernementales. Son Comité de coordination est composé du Comité de coordination pour une ONU démocratique, du Secrétariat du Forum UBUNTU et de la Campagne mondiale pour une réforme en profondeur des institutions internationales, de la Société internationale des peuples menacés, du World Federalist Movement et de 2020* Vision Ltd. Durant les semaines entre le 21 avril et le 12 mai 2007, des événements concernant la Campagne ont été organisés à Berlin, Berne, Bruxelles, Buenos Aires, Dar es Salam, Londres, Madrid, Bombay, Ottawa, Rome et Vancouver avec comme intervenants plus de 30 parlementaires et différents représentants de la société civile. Divers rapports ont été publiés au cours du lancement de ces événements. Il faut noter que les journalistes bien connus, George Monbiot et Gwynne Dyer, ont couvert la Campagne à travers des articles qui furent repris dans des douzaines de journaux partout dans le monde.

L’UN Wire fit les titres d’une de ses parutions sur le lancement de la Campagne de l’UNPA en se référant à un article publié par le journal British Independent. Cependant l’intérêt des médias est généralement resté faible. Lors d’une réunion d’évaluation du lancement de la Campagne, le Comité de coordination l’a néanmoins considéré comme un plein succès.

Dans une deuxième étape, la Campagne convoquera une conférence pour transformer le réseau de la Campagne en une Coalition internationale pour une assemblée parlementaire des Nations unies. En prenant en exemple le succès issu de la Coalition pour une Cour criminelle internationale, l’objet d’une telle coalition pour l’UNPA serait de servir de plate-forme pour échanger des informations, faire progresser la recherche et coordonner les actions et les stratégies concernant l’établissement d’une UNPA. Depuis que la campagne est basée sur l’appel, ce dernier servira de guide politique commun de la Coalition pour l’UNPA.

Le but est, naturellement, de construire un soutien politique au sein de la société civile et parmi les parlementaires pour convaincre les gouvernements de mettre à l’ordre du jour international, la création d’une UNPA. Vous trouverez plus d’information sur : www.unpacampaign.org

Message du Docteur Boutros BOUTROS-GHALI

Traduit de l’anglais par Jean-Francis BILLION - Lyon

C’est avec un grand plaisir que j’adresse ces vœux pour leur action aux associations et aux personnes qui ont joint leurs forces pour la création d’une Asemblée parlementaire des Nations unies.

Les Etats et les sociétés partout dans le monde confrontent toujours plus des forces bien au-delà du contrôle de n’importe quel Etat ou même de tout groupe d’Etat. Certaines de ces forces sont irrésistibles, telles que la mondialisation de l’activité économique et des communications. Dans ce processus, des problèmes qui ne peuvent être résolus de manière effective qu’au plan mondial se multiplient et les demandes de gouvernance politique s’étendent en conséquence au-delà des frontières des Etats. Un processus de prise de décision au niveau mondial est donc inévitable. Dans ce processus, toutefois, la démocratie au sein des Etats va régresser si le processus de démocratisation ne progresse paps au niveau international.

C’est pourquoi, nous devons promouvoir la démocratisation de la mondialisation, avant que la mondialisation ne détruise les fondements de la démocratie nationale et internationale.

La création d’une Assemblée parlementaire des Nations unies (UNPA) est devenue une étape indispensable pour mettre en place le contrôle de la mondialisation. Complémentaire de la démocratie internationale entre les Etats, qui ne doit pas moins être développée, elle encouragerait la démocratie mondiale au-delà des Etats, en donnant aux citoyens une véritable voix dans les affaires du monde.

Comme l’Appel de la Campagne (pour l’UNPA) le suppose justement, une Assemblée parlementaire des Nations unies pourrait également devenir un catalyseur pour une profonde réforme du système international. En particulier, je voudrais le souligner, elle devrait devenir un levier pour promouvoir un contrôle démocratique sur la Banque mondiale, le Fonds monétaire international et l’Organisation mondiale du commerce.

Nous ne pouvons nous contenter de rêver, ou d’attendre que quelqu’un d’autre réalise notre rêve. Dans ce sens, je vous encourage fermement dans votre lute pour une Assemblée parlementaire des Nations unies. Une fois qu’elle aura été créée, ce nouveau corps constitué sera une contribtion décisive pour renforcer la démocratie à tous les niveaux.

Illustration : logo de la campagne pour la création d’une Assemblée parlementaire des Nations Unies.

Traduit de l’anglais par Jean-Luc PREVEL - Lyon

Cet article est paru dans le n° 137 de Fédéchoses.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom