Le Groupe Spinelli : une nouvelle aventure fédéraliste au sein du Parlement européen

, par Pierre-Jean Verrando

Toutes les versions de cet article : [Deutsch] [English] [français] [italiano]

Le Groupe Spinelli : une nouvelle aventure fédéraliste au sein du Parlement européen

Ce mercredi 15 septembre, le fédéralisme est à l’honneur au Parlement européen ; à l’initiative de Guy Verhofstadt, Président du groupe ALDE, Daniel Cohn-Bendit, Président du groupe Verts, Isabelle Durant, Vice-présidente du Parlement européen et Sylvie Goulard, Députée européenne, un groupe d’initiatives fédéralistes voit le jour au cœur même des institutions communautaires.

Un « manifesto » pour un fédéralisme dépoussiéré et présent dans les initiatives politiques.

Ils sont députés européens, présidents de groupe politiques, ils ont la quarantaine et souhaitent insuffler un élan fédéraliste dans chacune des décisions politiques de l’Union. A travers un « manifesto » non sans analogie avec Altiero Spinelli, ils appellent les députés et les personnalités européennes à les rejoindre. On compte parmi eux quelques personnalités chevronnées du monde européen : Joshka Fischer, Elie Barnavi ou encore Mario Monti, tous s’engagent à adopter un réflexe fédéraliste en réponse aux crises nombreuses et récurrentes de l’esprit européen.


Le groupe Spinelli rénove le fédéralisme au Parlement
envoyé par LeTaurillon. - L’info video en direct.

« L’intérêt européen doit primer ! »

Guy Verhofstadt, président du groupe ALDE, rappelle que l’initiative Spinelli doit transcender les clivages politiques et nationaux, l’intérêt européen doit primer dans les futures décisions. Il s’agit avant tout de créer un réseau fédéraliste influant au sein du Parlement

Sylvie Goulard estime que cette initiative permettra de répondre à l’égoïsme dont les capitales font montre. Ce groupe devra répondre de façon décomplexée et apaisée aux velléités des capitales européennes contre les institutions communautaires. La députée européenne rappelle qu’il ne s’agit pas de stigmatiser les Etats mais bien de dépassionner les débats.

Et les citoyens européens dans tout ça ?

Une critique récurrente faite aux champions des initiatives communautaires, le citoyen européen ne s’y retrouve plus. Le groupe Spinelli s’attachera à imprégner la société civile notamment à travers des thématiques ambitieuses et hardies comme le budget européen doté de ressources propres, une armée européenne, une politique culturelle et éducative commune… L’option – à la britannique - du « shadow council » a été retenue, le groupe sera amené à prendre position à la veille des réunions des chefs d’Etats et des gouvernements européens pour faire pression sur ceux-ci, bref plus de place pour les petites cachoteries de chancellerie.

Le groupe appelle d’ores et déjà les citoyens européens à les rejoindre à travers la constitution d’un réseau relayé sur internet. Sylvie Goulard demande à ce titre le soutien et la participation, en autre, du Mouvement Européen-France comme des Jeunes Européens-France. La réussite de ce projet passera par l’appui et le regain volontariste de la société civile.

Vos commentaires

  • Le 15 septembre 2010 à 15:24, par giraud En réponse à : Le Groupe Spinelli : une nouvelle aventure fédéraliste au sein du Parlement européen.

    La section française de l’Union des Fédéralistes Européens se réjouit de cette initiative qui vient à point nommé .

    Elle espère bénéficier de l’appui du Groupe Spinelli dans sa campagne « Pour les Etats-Unis d’Europe » lancée en juin 2010 dans l’esprit même qui anime à présent ce Groupe .

    Elle l’invite à fixer quelques grands objectifs à réaliser d’ici 2014 pour renforcer la cohésion de l’union par la méthode communautaire .

    Elle l’invite à réfléchir d’ores et déjà à la reprise du processus constituant européen à partir de 2014 .

    Jean-Guy GIRAUD / Président / UEF FRANCE

  • Le 15 septembre 2010 à 15:25, par giraud En réponse à : Le Groupe Spinelli : une nouvelle aventure fédéraliste au sein du Parlement européen.

    La section française de l’Union des Fédéralistes Européens se réjouit de cette initiative qui vient à point nommé .

    Elle espère bénéficier de l’appui du Groupe Spinelli dans sa campagne « Pour les Etats-Unis d’Europe » lancée en juin 2010 dans l’esprit même qui anime à présent ce Groupe .

    Elle l’invite à fixer quelques grands objectifs à réaliser d’ici 2014 pour renforcer la cohésion de l’union par la méthode communautaire .

    Elle l’invite à réfléchir d’ores et déjà à la reprise du processus constituant européen à partir de 2014 .

    Jean-Guy GIRAUD / Président / UEF FRANCE

  • Le 15 septembre 2010 à 16:27, par Valéry En réponse à : Le Groupe Spinelli : une nouvelle aventure fédéraliste au sein du Parlement européen.

    Où est-ce que l’on peut lire ce manifesto ?

  • Le 16 septembre 2010 à 10:50, par Pierre-Jean VERRANDO En réponse à : Le Groupe Spinelli : une nouvelle aventure fédéraliste au sein du Parlement européen.

    Le Manifesto est disponible ici :http://www.spinelligroup.eu/ (il n’était pas encore publié au moment de la rédaction de l’article).

    Je vous invite à rejoindre les signataires du manifesto sur ce même site.

    Pierre-Jean

  • Le 16 septembre 2010 à 11:45, par Valéry-Xavier Lentz En réponse à : Le Groupe Spinelli : groupe Facebook

    Pour ceux d’entre vous qui sont inscrits sur Facebook, j’ai pris l’initiative d’y créer une page pour soutenir cette initiative.

    Après avoir signé le manifeste sur le site www.spinelligroup.eu, vous devriez le rejoindre et y inviter vos amis :

    http://www.facebook.com/pages/The-Spinelli-Group/144683005573611

  • Le 16 septembre 2010 à 22:50, par pierre s En réponse à : Manifesto en VF

    @ Valéry et tous,

    Dans ses traités, l’Union européenne déclare que la diversité linguistique est une richesse culturelle à préserver et à cultiver.

    Dommage que le Manifesto ne soit disponible qu’en Globish.

    Pour la version française (VF), vous pouvez consulter mon blog : http://exigencedemocratique.blogspot.com/2010/09/trois-mousquetaires-europeens-le-groupe.html

    Bravo à nos amis démocrates et écolo européens !

    Amicalement,

    Pierre SCHWEITZER http://exigencedemocratique.blogspot.com

  • Le 17 septembre 2010 à 22:33, par Yves Clément En réponse à : Le Groupe Spinelli : une nouvelle aventure fédéraliste au sein du Parlement européen.

    C’est une initiative qui tombe à pic. J’espère que des parlementaires du PPE et du PSDE rejoindront très vite l’initiative pour qu’elle soit transpolitique. Et qu’arriveront des parlementaires de plusieurs autres pays de l’Union.

    Quel dommage que l’idée de pousser Guy Verhofstadt à se présenter à la présidence du Parlement Européen n’ait pas pu aboutir !

    Bon vent !

    Yves Clément, membre du Bureau National Mouvement Européen France

  • Le 26 septembre 2010 à 16:17, par Henri PARATON En réponse à : Le Groupe Spinelli : une nouvelle aventure fédéraliste au sein du Parlement européen.

    Tout d’abord je souhaite féliciter celles et ceux qui ont pris l’initiative de relancer le projet d’Altiero SPINELLI. J’ai toutefois un regret : cet appel à signature est fait dans une langue qui est celle d’un des pays de l’UE qui n’est pas très engagé dans l’UE, avec ses clauses de sauvegarde, mais c’est surtout la langue de nombre de pays non-européens. Pour construire une Europe fédérale avec les citoyens européens, il faut commencer par les fédérer avec une langue commune (je ne dis pas unique) et un espace public de discussion entre les instances européennes, les élus et les citoyens.

    But, Please ! not in English !

    Henri PARATON

  • Le 2 octobre 2010 à 18:44, par François Jager En réponse à : Le Groupe Spinelli : une nouvelle aventure fédéraliste au sein du Parlement européen.

    C’est la première fois qu’un « groupe de pression » authentiquement fédéraliste en tant que tel va se manifester au Parlement Européen, et c’est tant mieux. Puis-je suggérer que ses commentaires sur les faits politiques ou débats au Parlement soient donnés à l’aune de « ce que pourrait faire un Etat Fédéral en de telles circonstances » et qu’il illustre constamment dans ses commentaires les différences entre les débats d’un Parlement tel que celui actuel et ceux qui seraient menés par les mêmes députés s’ils étaient élus au Parlement d’une Europe Fédérale.? Ceci aurait sans doute un grand effet illustratif et pédagogique et justifierait à lui seul cette excellente initiative.

  • Le 6 octobre 2010 à 10:34, par Yves Lechevallier En réponse à : Groupe Spinelli : ne soyez pas timides !

    J’étais un européen convaincu et enthousiaste. De déception en déception j’ai voté contre « cette Europe » au dernier référendum qui dans « cette Europe » a compté pour du beurre, CQFD. En lisant un article d’Elie Barnavi dans Marianne, j’ai retrouvé, un peu, l’enthousiasme d’antan. Venant sur ce site, je trouve le manifeste extrêmement timide. Découvrir maintenant que le national prime de plus en plus sur l’européen c’est découvrir la lune. Cette orientation a été délibérément prise depuis un bon moment et vise à mettre les nations européennes en concurrence les unes avec les autres avec pour but presque avoué, moins depuis la crise, d’encourager la spéculation sur le marché du travail comme sur celui de l’économie en générale. Souvenez vous du plombier polonais. Ce qu’il symbolise est là plus que jamais. Nos politiques ont volontairement misés, contre l’opinion citoyenne, sur l’Europe de la division. Manifeste extrêmement timide donc car pour faire une Europe fédérale, avec des citoyens européens, il faut avant tout qu’ils soient à égalité. Egalité devant l’impôt, égalité de droit, égalité de travail. Cela n’empêcherait pas des particularismes régionaux. On vit très bien en étant Français ET Breton par exemple. J’encourage donc le groupe Spinelli à prendre plus le taureau par les cornes. Les finasseries çà va bien. Réfléchir à la dimension d’une armée européenne, sans doute, mais avant tout AVEC DES CITOYENS EUROPEENS. FAITES LES ! D’autre part un groupe de politiques et d’intellectuels est nécessaire je pense. Leur capacité à communiquer et interpeller les médias est aujourd’hui indispensable pour propager des idées, mais c’est aux citoyens de faire vivre une nouvelle Europe, aux citoyens actifs de rappeler à ce groupe les réalités de la vie au quotidien. Seules des améliorations qui uniront à la base ces citoyens sont porteuses de progrès. Seules des mesures qui se traduiront sur le terrain par une amélioration du quotidien de l’européen aux quatre coins cardinaux feront avancées cette union qui provoquera la solidarité. Un petit mieux dans ce sens est plus utile que l’énoncée d’une grande idée ! Ne l’oubliez pas.

    Yves Lechevallier. (Villiers-sous-Grez France 77)

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom