Le Taurillon à Nantes pour Paroles d’Européens

Journée du samedi 11 octobre 2008

, par Marie-Pierre Vedrenne

Le Taurillon à Nantes pour Paroles d'Européens

Le Taurillon a suivi pour vous aujourd’hui Paroles d’Européens qui a lieu, après Lille le 7 mai dernier, à Marseille le 13 juin, à Nantes ce week-end. Exercice de live-blogging ce jour...

500 jeunes à Nantes, 4 thèmes débattus et 12 PROPOSITIONS pour 2020.

24 propositions ont été soumises au vote des jeunes qui ont participé à leur élaboration à l’occasion des paroles d’européens. Ce vote a débouché sur douze projets qui ont été ensuite présentés à Felipe Gonzales, Vaira Vīķe-Freiberga représentant le groupe de réflexion sur l’avenir de l’Europe ainsi qu’à Jean-Pierre Jouyet lors d’une émission retransmise sur la chaîne LCP.

1- Créer un jour de vote unique pour les élections et référendums européens.

2- Créer une matière « Europe » enseignée du primaire au lycée dans toute l’Union, et qui met l’accent sur le multilinguisme et l’échange culturel par l’étude de l’ensemble des disciplines sous un angle européen, afin de créer un sentiment d’appartenance à l’Europe.

3- Créer un service civil européen obligatoire accompli dans un pays européen autre que le sien pour tous les jeunes d’une classe d’âge, d’une durée pouvant aller de un à six mois.

4- Mettre en réseau la Recherche sur tout le territoire européen par le biais d’un organisme commun coordonnant l’ensemble des travaux et favorisant la mobilité des chercheurs.

5- Adopter des règles communes de droit du travail au niveau européen en prenant en compte les pratiques de chaque Etat membre dans ce domaine, en particulier en créant un statut de stagiaire européen.

6- Pousser au respect des engagements des Etats membres en matière d’aide aux pays en voie de développement, notamment par des recours pouvant aller jusqu’à un gel des fonds communautaires.

7- Elaborer un programme européen d’éducation au développement durable dès l’école primaire.

8- Harmoniser les politiques nationales de tri sélectif, de recyclage et de valorisation des déchets.

9- Rendre obligatoire l’affichage d’une classification mesurant l’impact environnemental de tous les produits sur l’ensemble de leur cycle de vie.

10- Créer des centres culturels européens dans le reste du monde, calqués sur les représentations de la Commission européenne, délivrant des informations et des formations administratives, culturelles et linguistiques sur les Etats membres et l’UE.

11- Créer au moins un pôle d’excellence européen qui prenne en charge l’enseignement universitaire, la formation et l’insertion professionnelle pour les ressortissants européens et les pays tiers.

12- Créer une force armée permanente européenne pour garantir une crédibilité de l’UE sur la scène internationale. Mettre en commun les matériels et les personnels en puisant dans les contingents nationaux. Déploiement décidé par le Conseil des Ministres après votre du Parlement européen.

Tous ces jeunes s’accordent sur le fait que ces deux jours ont été extrêmement riches en débat et en rencontre et que nous ne pouvons nous arrêter là !!

Illustration : logo de Paroles d’Européens.

Vos commentaires

  • Le 12 octobre 2008 à 09:33, par valery En réponse à : Le Taurillon à Nantes pour Paroles d’Européens

    Un service civil obligatoire ? Il se trouve des jeunes désireux de voir une mesure liberticite imposée ?

  • Le 12 octobre 2008 à 18:58, par Ronan Blaise En réponse à : Le Taurillon à Nantes pour Paroles d’Européens

    Sans me prononcer sur ce service civil européen, je trouve que le résultat de ces journées européennes de réflexion est tout de même assez riche.

    Ce qui est tout particulièrement rafraichissant à l’heure où certains s’interrogent doctement sur s’il vaudrait mieux que le président de la Commission européenne soit désigné un conclave de députés plutôt que par un synode de gouvernants (et avant - ou après - le scrutin ?!).

    Tout ça à l’heure de la crise économique où l’actualité dramatique de chaque jour (faite de rencontres collectives au sommet où on décide tous ensemble - sans rire - que ce sera en fait "chacun pour soi"...) montre l’innanité de l’égoïsme national (et un certain - et non moins cruel - "manque d’Europe"...).

    Et, nos Eurodéputés, si on leur "soufflait" un slogan de campagne ?! Genre « Nous avons besoin d’Europe ! » (j’ai déjà vu ça quelque part, mais je ne sais plus où...).

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom