Journalisme & Histoire immédiate

Les Maîtres de l’Europe

Voyage dans les coulisses de l’UE.

, par Ronan Blaise

Les Maîtres de l'Europe

Ces dernières semaines, nous avions publié une critique de « l’Europe difficile », l’excellent ouvrage de Bino Olivi récemment re-publié aux éditions Gallimard (et disponible - en format poche - chez Folio Histoire).

Aujourd’hui, nous vous recommandons la lecture de ce nouvel ouvrage (« les Maîtres de l’Europe », voir ci-contre, à gauche...) : un excellent ouvrage complémentaire du précédant, récemment publié chez Grasset.

Ce livre est le récit journalistique, précis et détaillé de douze années de vie communautaire, de débats politiques et de ces travaux institutionnels qui nous ont conduit au récent débat constitutionnel : de l’ouverture d’un chantier institutionnel difficile, de dix ans de crises et de drames, et de son heureuse conclusion, en octobre 2004.

Le récit de dix ans d’Histoire

On y retrouvera le détail des péripéties de l’histoire récente de l’UE depuis au moins 1997 : les grands et les petits moments qui ont animé, depuis dix ans, la chronique de l’Europe en construction. Avec le Traité d’Amsterdam, la démission de la Commission Santer, les balbutiements de la Commission Prodi, la marche à l’euro, le « calamiteux » Traité de Nice (qui rend pourtant possible l’élargissement de mai 2004...), les élections européennes de juin 2004, la pénible et difficile mise en place de la Commission Barroso, l’affaire Buttiglione, le processus constituant, la récente Convention et -enfin- la signature officielle du TCE, en octobre 2004...

Tout au long de ce document, les auteurs - deux éminents journalistes spécialistes des questions européennes - nous livrent là le récit acéré, critique et sans concession aucune de l’histoire récente de l’UE : le récit enthousiaste des avancées réalisées, mais aussi un récit absolument sans complaisance des errements des uns et des autres. Le tout illustré de témoignages de première main tirés des meilleures sources, récit ponctué de portraits au vitriol dont certains ne sortent pas nécessairement grandis et où -de Jacques Santer à José Manuel Barroso en passant par Romano Prodi (et de VGE à Jacques Chirac, en passant par Lionel Jospin, Dominique de Villepin ou Hubert Védrine...), nul n’est épargné...

Le constat des auteurs est cependant à la mesure de leur adhésion sincère et militante aux idées européennes : il s’agit ici davantage de déplorer les dysfonctionnements structurels constatés que de tomber dans la critique systématique de l’Union.

Car l’UE d’aujourd’hui est à la croisée des chemins et mérite bien mieux que cela, puisque aujourd’hui elle doit enfin dire ce qu’elle veut : « devenir une puissance mondiale capable de défendre son modèle ou se contenter d’être une simple zone de libre-échange dotée de quelques règles de droit ». Or, pour l’instant, durablement paralysée par ses dysfonctionnements institutionnels et par le manque flagrant de vision de ses dirigeants, l’Union européenne est encore au milieu du gué.

Un diagnostic sans concession

Ainsi les auteurs déplorent - entre autres choses - le manque de transparence et de démocratie d’un système institutionnel où ce sont encore les États membres « qui tiennent les choses en main ». Pareillement, ils déplorent la concurrence que se livrent actuellement Commission européenne et Europarlement : une Commission au Président nommé « par défaut » dont ils dénoncent la « servilité » à l’égard du Conseil de l’Union.

Celui-ci est décrit comme « inapte à la prise de décision », « vecteur de médiocrité et de paralysie » : une structure politique où l’intérêt européen semble comme s’être évaporé... Quant aux gouvernements des Etats membres, les auteurs soulignent qu’ils avaient désormais très largement confirmé qu’ils étaient incapables d’aller plus loin dans l’intégration européenne. Et que lorsque ils se hasardaient à modifier les textes communautaires, c’était quasi systématiquement pour revenir en arrière.

Au fil de ce récit, on découvrira donc une Europe en danger du fait de la fragilité de ses propres institutions et de l’inconséquence de ses dirigeants : des présidents de Commission incompétents, un exécutif européen paralysé, un Parlement en embuscade, à l’affût du pouvoir, des Chefs d’Etat brouillons et parfaitement au diapason des seuls égoïsmes nationaux, des États qui ne pensent plus qu’à défendre leurs dernières parcelles de souveraineté et des médias qui entretiennent une atmosphère de crise permanente.

Le TCE, point d’équilibre quasi miraculeux

Ce pourquoi, les auteurs saluaient ici le projet de rédaction d’une « Constitution pour l’Europe » : un document devant ainsi apporter clarification, transparence et démocratisation à un système institutionnel inopérant et archaïque, confus et obsolète. Une Constitution européenne pour clôre vingt ans de ’’chantier permanent’’ et permettre à l’Europe de se mettre enfin en ordre de marche pour affronter les défis du XXIe siècle.

Un « Traité constitutionnel européen » à propos duquel les auteurs se prononcent très nettement en faveur de l’adoption, quels que soient effectivement les imperfections du texte actuel. Puisque « par quelque bout qu’on le prenne la Constitution européenne constitue un progrès majeur par rapport au Traité de Nice ».

Car si l’Europe a pour moteur la crise permanente (tout en ayant réussi, à chaque fois, à rebondir...), néanmoins « dix ans de crises et de drames démontrent qu’il est impossible de faire mieux que ce Traité constitutionnel ». Et car, surtout : « l’union c’est l’art du compromis, nécessaire si l’on veut vivre ensemble ». À méditer.

Découvrir ce que les télévisions ne montrent pas...

Les « Maîtres de l’Europe » : un ouvrage qu’il faut donc lire impérativement si l’on veut vraiment comprendre de l’intérieur ce qui apparaît si mystérieux et si lointain lorsqu’il n’est vu que de l’extérieur...

Car non seulement ce livre est riche en informations et en décryptages, mais aussi parce qu’il se lit comme un roman : avec ses histoires, avec ses portraits sans concession, avec ses révélations lumineuses et ses anecdotes éclairantes...

Comment fonctionne l’Union européenne au quotidien ? Qui sont les maîtres de l’Europe ? Que ce passe-t-il derrière les portes closes, à l’abri des regards indiscrets ? C’est à un voyage dans les rouages de cet espace politique en construction que cet ouvrage vous invite.


Quatrième de couverture :

« L’Europe paraît lointaine, compliquée, technocratique. Au point qu’elle fait parfois plus peur que rêver. Or l’époque où elle était synonyme de montants compensatoires monétaires, de politique agricole et de crises budgétaires est révolue.

Les débats de ces derniers mois montrent que sa vie démocratique est intense : l’Union, c’est la Constitution, l’élargissement à l’Est, l’adhésion de la Turquie, la question de la laïcité, l’affirmation tranquille d’un pouvoir dont même l’empire américain doit tenir compte, les déclarations homophobes de Rocco Buttiglione, commissaire désigné par l’Italie, la directive Bolkestein...

L’Europe est faite par des femmes et des hommes qui poursuivent des buts politiques et luttent pour le pouvoir avec les mêmes armes que leurs homologues nationaux, des grands desseins aux coups fourrés.

Dans ce récit passionnant et incroyablement documenté, Yves Clarisse et Jean Quatremer nous racontent cette vie quotidienne. Que se passe-t-il derrière les portes closes ? Qui sont ces gens qui font l’Europe jour après jour ? Quelles sont les luttes qui déchirent les institutions de l’Union ? Cette machinerie européenne est-elle aussi complexe qu’il y paraît ? Une enquête caustique sur les coulisses de l’eurocratie. »

Les maîtres de l’Europe :

Un ouvrage d’Yves Clarisse et de Jean Quatremer (425 pages), publié aux éditions Grasset, à Paris, en 2005 (20,5 euro).

Commander « Les maîtres de l’Europe » sur Amazon

Les auteurs :

Jean Quatremer est journaliste à Libération. Il suit la construction européenne depuis quinze ans. Blog : http://bruxelles.blogs.liberation.fr/

Yves Clarisse est journaliste à l’agence de presse Reuters. Il suit l’actualité communautaire depuis vingt et un ans.

Mots-clés

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom