Les égoïsmes nationaux malmènent l’esprit des traités

, par Le Bureau national des Jeunes Européens - France

Les égoïsmes nationaux malmènent l'esprit des traités
Auteur : Todd Huffman

Réunis en Conseil européen la semaine dernière, les chefs d’État ont acté le principe selon lequel la Commission européenne sera toujours composée d’un Commissaire par État-membre : c’est pourtant contraire au Traité de Lisbonne, mis en oeuvre en 2009, qui dans sa version originelle, prévoyait de limiter le nombre de Commissaire aux 2/3 du nombre d’États-membres !

C’est l’Irlande qui avait obtenu cette promesse du reste des chefs d’État européens, après un« non » par référendum au Traité de Lisbonne en juin 2008.

Les Jeunes Européens-France déplorent lourdement cette décision du Conseil européen, sur le fond et sur la forme.

Sur le fond, bien que censés « représenter l’intérêt général européen », les Commissaires européens restent en pratique fortement influencés par leurs racines nationales, ce qui nuit donc à l’objectif affiché de cette institution. Qui plus est, les chefs d’État, dans le cadre des négociations sur le budget européen 2014-2020, ne cessent de critiquer la Commission pour sa bureaucratie, et sa lourde charge administrative...Mais en actant le principe « Un État-membre= un Commissaire », ils en renforcent dans le même temps l’opacité et la complexité. Allez comprendre le paradoxe !

Sur la forme, les Jeunes Européens-France regrettent que cette décision ait été prise en « conclave », à l’insu de tous, et qu’elle n’ait pas fait l’objet d’un débat démocratique, impliquant notamment le Parlement européen.

Deux poids, deux mesures, comme si l’un des deux co-législateurs de l’Union était plus important que l’autre...C’est inacceptable !

Le Parlement européen est la seule institution européenne issue du vote des citoyens européens. A ce titre, dès aujourd’hui et dans l’Europe fédérale que les Jeunes Européens-France appellent de leurs voeux pour demain, il a toute la légitimité pour prendre le pas sur le Conseil, et devrait avoir le dernier mot en matière législative afin de devenir le nouveau centre de gravité des institutions européennes.

Vos commentaires

  • Le 31 mai 2013 à 08:18, par KPM En réponse à : Les égoïsmes nationaux malmènent l’esprit des traités

    Si c’est contraire au traité de Lisbonne, ça ne peut pas être attaqué devant la CJCE ?

  • Le 31 mai 2013 à 18:13, par giraud jean-guy En réponse à : Les égoïsmes nationaux malmènent l’esprit des traités

    Voir les mêmes remarques sur « wwww.ue2014.blogspot.fr » . Félicitations aux JEF d’avoir souligné ce grave échec de l’UE passé inaperçu de la presse, de la plupart des associations européennes et ... du PE ! La dépendance de la Commission vis à vis du Conseil et de chacun des États membres ne peut que se renforcer après 2014. Ici aussi, seule une révision des Traités IMPOSANT la modification de la composition de la Commission - sans échappatoire possible - pourra résoudre ce problème. JGG

  • Le 1er juin 2013 à 11:21, par Alex Joubert En réponse à : Les égoïsmes nationaux malmènent l’esprit des traités

    Une décision vraiment choquante, c’est une vraie atteinte à l’esprit de Lisbonne .. Ça ne fait que renforcer le déficit démocratique d’une Europe qui sera encore jugée comme étant technocratique. Et le principe du 1 Etat = 1 Commissaire ça relève d’une logique tout sauf fédérale ! Comment Hollande et surtout Letta ont pu accepter ça ?

  • Le 5 juin 2013 à 18:22, par Interrogé En réponse à : Les égoïsmes nationaux malmènent l’esprit des traités

    La question est de savoir si les fédéralistes votent pour le chef de l’exécutif ou le parti qui va mettre en place plus de démocratie européenne. Le PS et l’UMP ont-ils des propositions concrètes dans leur programme électoral, qui marque leur idéologie ? Leurs propositions sont plus intergouvernementales que fédéralistes. Peut-être faut-il voter pour le MoDem : l’élection d’un président de l’Union Européenne, par exemple. La construction européenne s’est toujours faite à petits pas, quand cela est nécessaire. Peut-être faut-il adhérer au MoDem pour faire triompher la voix de la raison. Je demande à tous les fédéralistes d’y réfléchir ensemble. J’aimerais que les responsables des Jeunes Européens-France (JEF) me répondent : quel est le parti le plus fédéraliste, qui permettra enfin une Union européenne forte et puissante ? Qui a les meilleures propositions en ce sens ?

    Parce que j’aime le fédéralisme, voici mon problème : les fédéralistes ne sont pas une force politique. Ils doivent se rassembler et promouvoir cette idée et les personnes qui peuvent l’appliquer.

  • Le 8 juin 2013 à 11:43, par Ferghane Azihari En réponse à : Les égoïsmes nationaux malmènent l’esprit des traités

    @KPM : Le problème tient à ce que ce n’est malheureusement pas contraire aux traités puisque l’article 17 alinéa 5 du traité sur l’Union européenne dispose que :

    " À partir du 1er novembre 2014, la Commission est composée d’un nombre de membres, y compris son président et le haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, correspondant aux deux tiers du nombre d’États membres, à moins que le Conseil européen, statuant à l’unanimité, ne décide de modifier ce nombre."

    @Interrogé : Je ne pense pas que ce soit le rôle des JEF de désigner le parti le plus europhile tant que les JEF est une association non partisane. Et je ne pense pas qu’il y ait un parti plus europhile que les autres. Le problème tient à ce que ces partis sont schizophrènes. Ils se disent tous pro européens mais l’oublient quand ils sont accaparés par le jeu national. Enfin je ne pense pas qu’il soit opportun que les fédéralistes se constituent en une force politique. C’est un piège qui fera des partis eurosceptiques les premières forces d’opposition. Nous avons besoins de courants fédéralistes avec de forts clivages pour proposer aux citoyens une pluralité de visions européennes qu’il pourra choisir, conformément aux principes démocratiques élémentaires.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom