Communiqué de presse, 31 Janvier 2007

Mama Merkel garde les « Sherpas » secrets

La JEF réclame la publication de la liste des Sherpas

, par JEF Europe

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Mama Merkel garde les « Sherpas » secrets

Les citoyens européens sont sur le point d’être exclus de l’un des plus importants processus politique de l’UE. La liste des hauts fonctionnaires (“Sherpas”) qui négocieront la feuille de route pour le Traité Constitutionnel est tenue secrète par le gouvernement Allemand. La JEF-Europe (Jeunes Européens Fédéralistes) condamne serieusement la manière avec laquelle Angela Merkel organise le débat sur l’avenir de l’Europe.

“Ceci représente une menace pour le processus démocratique de l’UE. La liste doit être publiée” réclame Jan Seifert, président de la JEF Europe.

Jan Seifert explique que “le système de consultation des Sherpas est en contradiction avec le combat pour rendre l’UE plus transparente et plus démocratique. Au cours du printemps se dérouleront plusieurs négociations, elles traiteront surtout des sujets fondamentaux pour l’avenir de la Constitution. La question de savoir qui prendra part à ces négociations est tenue secrète vis-à-vis du publique européen.”

La consultation des Sherpas est probablement le processus le moins transparent possible. La confiance en le processus constitutionnel ne peut-être retrouvée que si ce dernier est totalement transparent et accessible à tous. Les parlements, aussi bien nationaux qu’européen doivent être impliqués dans ce processus. Les parlementaires, ainsi que les ONG, doivent pouvoir entrer en relation avec ces Sherpas” déclare Jan Seifert.

La JEF Europe suggère aussi que les Sherpas collaborent avec les acteurs de la société civile et les ONG, pour travailler sur les questions institutionnelles au niveau européen. Les ONG européennes tels que la JEF, l’Union des Fédéralistes Européens (UEF) et le Mouvement Européen International (EMI), ont à jouer un rôle important dans ce processus. Ces acteurs devraient être consultés au sujet de la Constitution, de la même manière que les entreprises sont impliquées lorsque l’on élabore de nouvelles politiques industrielles européennes.

Il est inacceptable que le gouvernement Allemand refuse de rendre la liste des Sherpas publique. La JEF Europe réclame donc une publication immédiate des noms” dit Jan Seifert. Cette position est aussi partagée à la Commission par la Vice-présidente Margot Wallström comme elle l’expliqua en réponse à une question de Seifert à l’occasion d’une conférence avec le Président José Manuel Barroso, ce 23 janvier.

Une liste préliminaire des noms des Sherpas connus est accessible sur le blog de Jan Seifert www.jan-seifert.eu.

Illustration : Secretive Angela, source sur Flickr

Pour info : « Sherpa » est aussi le surnom donné aux représentants personnels des chefs d’État du G7, chargés de préparer les sommets internationaux. Ce surnom a été inventé en 1979 par le magazine The Economist, en allusion aux sherpas tibétains.

Vos commentaires

  • Le 7 février 2007 à 15:18, par Sceptique En réponse à : Mama Merkel garde les « Sherpas » secrets

    Les « sherpas » dont il est question dans cet article sont-ils vraiment des négociateurs auxquels il a effectivement été confié un véritable mandat de négociation (comme l’affirme cet article) ou sont-ils juste des responsables politiques auquel il a seulement été confié une seule mission de « consultation préalable » dîte de ’’bons offices’’ (comme l’a, récemment encore, affirmé la présidence allemande) ???

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom