Mobilité des professionnels : des avancées concrètes au service des citoyens européens

, par Bernadette Vergnaud

Mobilité des professionnels : des avancées concrètes au service des citoyens européens
Dessin issu du service audiovisuel de la Commission européenne (P-001345/00-18)

L’Union européenne a souvent tendance à être assimilée à l’« Europe du marché », orientée essentiellement vers les besoins des entreprises en matière de liberté de circulation des marchandises, des capitaux et des personnes, ces libertés n’étant que trop rarement perçues par les citoyens comme étant une opportunité et un progrès.

Ce sentiment n’est malheureusement pas dénué de tout fondement : l’Europe s’est d’abord construite par la coopération économique, l’abolition des barrières et frontières internes et une libéralisation des économies. Mais l’aspect économique ne s’est pas accompagné de son complément indispensable : un projet de société unifiant les européens dans leur diversité et garantissant le modèle social et culturel.

Consciente de ce désamour croissant vis-à-vis du marché intérieur, la Commission européenne a proposé en 2011 un « Acte pour le marché unique » mieux orienté vers les citoyens, qu’ils soient consommateurs, patients ou professionnels, et parmi les propositions législatives prioritaires, la refonte de la directive sur la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles. Ce texte organise et régule la circulation des professionnels entre Etats de l’Union. Il est proposé au vote devant le Parlement européen lors de cette session plénière et j’en suis la rapporteure.

J’avais trois objectifs prioritaires à défendre face aux frilosités et réticences, notamment dans les Etats membres : introduire le principe de la création d’une carte professionnelle européenne ; garantir la confiance en améliorant la communication et la coopération entre les autorités nationales compétentes ; et remettre à niveau les socles communs de formation initiale, universitaire et professionnelle.

La carte professionnelle est une avancée majeure, un instrument de simplification des démarches pour les professionnels, mais aussi un gage de sécurité pour les patients et clients, avec une vérification accrue des diplômes et références obtenus dans d’autres pays européens. C’est aussi un outil de citoyenneté européenne, et qui sera mis en place avec l’aval des professions volontaires concernées.

En effet, la mobilité doit aussi profiter aux professions techniques ou artisanales, tout comme le programme d’échange universitaire Erasmus qui s’est étendu à l’apprentissage. Le nouveau dispositif de reconnaissance des stages va faciliter la découverte d’autres horizons, d’autres manières de travailler, d’autres approches techniques, et ainsi s’enrichir et enrichir les compétences en Europe. Par ailleurs, à l’heure où le chômage frappe durement et où la mobilité transfrontalière n’est malheureusement pas toujours choisie, la complexité des démarches ne doit pas venir s’ajouter à la difficulté du déracinement.

En ce sens, cette nouvelle directive apporte une valeur ajoutée européenne au service des citoyens. Elle ne doit pas non plus servir de prétexte pour occulter les problèmes sur lesquels nous devons encore nous battre : différentiels de croissance importants qui incitent à la mobilité forcée, approche non harmonisée des numerus clausus qui conduisent des Etats à sous-traiter la formation de leurs étudiants à d’autres Etats, transférabilité des retraites, régimes sociaux applicables.

Cette directive est un pas important pour que les citoyens prennent conscience que l’Union européenne n’est pas le Léviathan abstrait de « Bruxelles » qu’on leur présente trop souvent, et qu’ensemble, nous avons le pouvoir de faire de ce beau projet autre chose qu’une zone de libre-échange !

Mots-clés

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom