Présidentielle 2007 et Europe

Nicolas Sarkozy et le Pacte Européen : il prétend souscrire à tous les points mais reste laconique et imprécis

Il dit souscrire « pleinement aux sept points ».

Nicolas Sarkozy et le Pacte Européen : il prétend souscrire à tous les points mais reste laconique et imprécis

La réponse du candidat Sarkozy est courte et semble vouloir répondre à l’ensemble du Pacte. Cependant, des points d’ombres demeurent, notamment au sujet de l’election du Président de l’Union au suffrage universel. Sarkozy affirme souscrire à l’ensemble du pacte mais propose de reprendre la formule du Traité constitutionnel qui ne prévoit pas l’élection au suffrage universel d’un président pour l’Europe. Que faut il en penser ?

Il y a quelques semaines, Europanova avait proposé un pacte présidentiel sur l’Europe aux différents candidats. Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal ont répondu. Le Taurillon publie leurs réponses qui éclaireront votre choix pour le second tour de la campagne présidentielle.

Voici la réponse de Nicolas Sarkozy publiée sur le site d’Europanova :

Chers amis animateurs d’Europanova,

Je vous remercie de votre courrier, et je vous félicite pour votre contribution si constructive au grand débat européen à l’occasion de la campagne présidentielle.

Je souscris pleienement aux sept points que vous mettez en valeur dans votre projet de « pacte européen ».

Pour relancer l’Europe, encore faut-il savoir ce que nous voulons en faire, et ce que nous en attendons en ce débur du XXIe siècle (point 1). Je l’ai dit solennellement : si je suis élu, ma première initiative sera de prendre contact avec Angela Merkel pour présenter nos propositions d’élaboration d’un traité simplifié, reprenant notamment lélection d’un Président du Conseil européen, les pouvoirs législatifs et budgétaires du Parlement de Strasbourg, la généralisation du vote à la majorité qualifiée, ainsi que la transposition des valeurs contenues dans la Charte des droits fondamentaux (points 2,3, 4 et 7).

Dans chacun de mes discours, j’ai insisté sur la nécessité absolue de doter la zine euro d’une gouvernance monétaire, économique et sociale. En l’espèce, cela n’exige pas de modifier les traités, c’est une affaire de volonté politique (point 5).

Je souscris bien volontiers à vitre idée de « semestre européen ». C’est d’un grand intérêt, tant pour la qualité de l’enseignement que pour la diffusion de l’esprit europée, notamment si cela est couplé avec le service civique que je propose ailleurs (point 6).

Je me réjouis de voir qu’un réseau de jeunes Européens enthousiastes entend proposer et soutenir les initiatives pour bâtir la nouvelle Europe !

Croyez, chers amis, à mes sentiments cordiaux.

Nicolas Sarkozy

(Pour précision auprès de nos lecteurs, cette réponse a été envoyée le 21 avril 2007)

Pour voir la réponse de Ségolène Royal au Pacte européen : cliquez ici

Illustration : photographie de Nicolas Sarkozy au congrès de l’UMP de 2004 prise sur le site Wikicommons.

Présentation du pacte européen pour le prochain président proposé par Europanova aux candidats à l’élection présidentielle française :

A quelques semaines de l’élection présidentielle, nous interpellons les candidats à l’élection présidentielle, pour trois raisons majeures :

le/la futur(e) président(e) de la République sera membre du Conseil européen. A ce titre, il/elle pourra faire des propositions à ses homologues,

sous son impulsion, les comportements des responsables politiques français pourront évoluer vers une plus grande prise en considération des enjeux européens,

il/elle devra veiller à ce que l’action du gouvernement respecte les professions de foi pro-européennes formulées au cours de la campagne.

Dans ce cadre, il/elle s’engage à tout mettre en ouvre pour :

1. Réaffirmer les nouvelles raisons d’être de l’Union européenne pour les cinquante ans qui viennent et engager le débat avec nos partenaires européens sur les thèmes suivants :
- Quel avenir les Européens veulent-ils construire ensemble ?
- Quel modèle de développement économique, social et environnemental souhaitent-ils défendre dans la mondialisation ?
- Quel rôle pour l’Europe dans la gestion des grandes crises internationales ?

2. Donner un président à l’Union européenne, élu à terme au suffrage universel direct, pour la représenter aux yeux de ses citoyens et pour que ses valeurs soient incarnées et défendues sur la scène internationale.

3. Accorder au Parlement européen, seule institution communautaire dont les membres sont désignés au suffrage universel direct, des pouvoirs législatifs et budgétaires en tous points identiques à ceux exercés par le Conseil des ministres.

4. Supprimer le vote à l’unanimité entre Etats, c’est-à-dire généraliser le vote à la majorité qualifiée, seul système permettant à l’UE de fonctionner efficacement. Et pour les quelques domaines (fiscalité, social) dans lesquels les Etats souhaiteraient conserver leur droit de veto, engager sans délai des coopérations restreintes avec les pays volontaires.

5. Œuvrer à la mise en place d’une véritable gouvernance économique et sociale de la zone euro, impliquant la création d’un Ministre des Finances de la zone euro, interlocuteur de la Banque Centrale Européenne. Ce projet s’appuiera sur un pacte définissant des principes fiscaux visant à la convergence des principaux impôts nationaux et aura pour objectif à terme de mettre en place un impôt européen à fiscalité constante. Ce projet de gouvernance socio-économique sera soumis au suffrage des citoyens le même jour dans l’ensemble des Etats souscrivant à l’initiative.

6. Créer un « semestre européen » pour les jeunes : financé par le budget de l’Union européenne, il permettra à tous les Européens de séjourner 6 mois dans un autre pays de l’UE entre 15 et 25 ans, dans le cadre des programmes d’échanges éducatifs existants ou dans le cadre d’un nouveau « service civil européen » à vocation sociale ou humanitaire dans le but de développer une solidarité réelle avec toute l’Union.

7. Donner une valeur juridique contraignante à la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne qui définit les valeurs de l’Union et garantit les libertés essentielles de ses citoyens afin de réaffirmer la dimension humaniste de la construction européenne.

Vos commentaires

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom