Nicole Fontaine : « plus que jamais besoin de solidarité pour assurer la paix »

, par Brigitte Ferrari

Nicole Fontaine : « plus que jamais besoin de solidarité pour assurer la paix »
Nicole Fontaine au Parlement européen

Interview de Nicole Fontaine, Présidente du Parlement européen (1999- 2002), Députée européenne (1984-2002), Ministre de l’Industrie (2002-2004). Membre du comité directeur du Mouvement Fédéraliste Français depuis 1990, elle intervenait sur le thème « Le Nobel de la Paix, un nouveau souffle pour l’Europe » dans le cadre d’une conférence du Mouvement Européen des Alpes-Maritimes.

Taurillon : Dans quelle mesure ce symbole du Prix Nobel de la Paix peut-il constituer un souffle nouveau pour l’ UE, dans le combat qu’elle mène depuis 60 ans, pour défendre la paix, la réconciliation, la démocratie et les droits de l’Homme en Europe et ailleurs, malgré les difficultés économiques dues à la mondialisation ?

Nicole Fontaine : L’attribution du Nobel de la Paix constitue une bouffée d’espoir, un élément positif dans un contexte difficile pour l’Europe. Mais je trouve personnellement que les réactions n’ont pas été à la hauteur de l’évènement. Les réactions ironiques n’ont pas manqué, concernant en particulier la crise économique que peinent à juguler les autorités européennes.

Et pourtant on ne peut soupçonner le comité Nobel d’être partial. La Norvège, par la voix de son premier ministre Jens Stoltenberg, a félicité l’UE pour son prix, mais a exclu une nouvelle fois une adhésion de son pays au projet européen.

C’est un constat que l’on peut aisément faire. Nous ne sommes pas entendus quand nous valorisons les acquis de la construction européenne.

Nous l’avons constaté au moment du débat sur l’adoption du traité de Maastricht, mais aussi au moment de l’intégration des anciens Etats du bloc soviétique. Les citoyens n’ont pas compris cette nécessité d’élargir l’Europe aussi rapidement. Il s’agissait de ne pas manquer cette occasion historique qui était de rassembler l’ensemble des peuples faisant partie d’une même famille, de les intégrer dans une même communauté de valeurs et de destin, de leur permettre de participer à ce grand marché européen, constitué aujourd’hui de 500 millions de personnes.

Le Nobel de la paix c’est la reconnaissance de l’acquis principal qu’a apporté l’Union européenne : le continent des guerres, précipité au fond de l’horreur par les totalitarismes du XXe siècle, s’est retrouvé dans la paix. « Une guerre entre l’Allemagne et la France est aujourd’hui impensable », dit le comité Nobel. La CEE puis l’UE ont présidé, pour les nations qui y ont souscrit, à l’un des plus longs intervalles de l’histoire sans conflit armé.

Il y a moins de vingt ans, l’éclatement meurtrier de la Yougoslavie a fait l’effet d’une piqûre de rappel sur ce qu’il en coûte de vivre sur les rancœurs du passé. Si nous n’avions pas construit l’Europe, le conflit dans les Balkans n’aurait-il pas été, une fois encore à l’origine d’une Troisième guerre mondiale ? L’Union européenne a constitué un facteur de stabilité dans ce contexte.

Taurillon : Mais est-ce que l’Union européenne joue véritablement un rôle pour la paix dans le monde ?

Nicole Fontaine : Je prendrai quelques exemples que j’ai vécus en tant que Présidente du Parlement européen :

  • Le Parlement européen a été le premier à recevoir les autorités palestiniennes et israéliennes en plénière.
  • Il a été mis fin à l’apartheid en Afrique du Sud en partie grâce aux coups de butoir du Parlement européen.
  • Au moment de la rétrocession de Hong-Kong à la Chine et alors que j’ai assisté aux cérémonies organisées par les Anglais et par les Chinois, j’ai refusé de représenter l’Union européenne à la célébration chinoise dans la mesure où le Conseil législatif de Hong-Kong n’était constitué que de représentants du pouvoir chinois. Elle peut le faire. Le Parlement européen est souvent intervenu dans certains conflits.

Taurillon : Est-ce que globalement vous trouvez ce rôle suffisant ?

Nicole Fontaine : Non pas du tout. L’Union européenne comporte de nombreuses insuffisances qui l’empêchent de jouer un véritable rôle sur la scène politique mondiale. Nous n’avons pas de véritable politique extérieure commune, ce qui empêche l’UE de jouer un véritable rôle dans le processus de paix, au Moyen Orient par exemple. Nous souffrons d’une mauvaise communication qui crée un fossé entre les citoyens et les institutions européennes.

Nous n’arrivons pas à redresser l’image d’Europe libérale. Pendant longtemps, les mots "régulation" et "réciprocité" ont été tabous au sein des instances européennes. Nous manquons de femmes et d’hommes visionnaires, comme l’ont été Robert Schuman ou Jean Monnet. Ce dernier avait déjà prévu à son époque que l’intégration européenne n’avancerait que par les crises. Il disait notamment « Les hommes n’acceptent le changement que dans la nécessité et ils ne voient la nécessité que dans la crise ». « L’Europe se fera par les crises… ».

Taurillon : Que pensez vous de l’avenir de l’Europe aujourd’hui ?

Nicole Fontaine : Aujourd’hui l’Europe se trouve à la croisée des chemins out ou elle se renforce. L’erreur a été de créer la monnaie unique sans gouvernance économique, avec des Etats dont la situation économique était très différente, et sans harmonisation sociale et fiscale. Nous n’avons pas été jusqu’au bout du chemin.

Nous assistons à une montée des populistes et un rejet de l’Europe par les citoyens. Alors que la construction européenne a été fondée sur l’axe France / Allemagne, beaucoup d’Allemands refusent aujourd’hui de payer pour les autres. La solidarité avec les pays de l’Europe du Sud est difficile à mettre en œuvre et à être acceptée.

Les mesures prises sont importantes (mécanisme de stabilité et de croissance), mais sont elles suffisantes ? L’union bancaire a pris du retard, alors que la recapitalisation des banques en difficulté est urgente (en Espagne en particulier).

Aujourd’hui l’Europe a besoin plus que jamais de solidarité pour assurer la paix et la prospérité. C’est le challenge qu’il nous revient de relever plus que jamais.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom