Art & Politique, Europe et controverses...

Oeuvres d’arts polémiques sur les murs autrichiens

Carton rouge à la censure d’État !

, par Valéry-Xavier Lentz

Oeuvres d'arts polémiques sur les murs autrichiens

La présidence autrichienne du Conseil devait être marquée par l’affichage d’une série d’œuvres d’art réalisées par le collectif 25peaces. Deux d’entre elles ont particulièrement retenu l’attention et ont été censurées suite à des protestations émanant de différentes forces politiques conservatrices.

Le paradoxe amusant de ce genre de tentatives de censure est qu’elle aboutit systématiquement au résultat inverse : c’est-à-dire mettre en valeur les œuvres qu’elles tentent précisément d’interdire !

Ainsi, si ces oeuvres ont bel et bien été retirées des panneaux d’affichages de Vienne, la couverture médiatique de celles-ci a néanmoins ainsi été décuplée : donnant, pour le coup, une dimension européenne à la mini-polémique -et donnant, du même coup- une notoriété inattendue au travail des artistes.

L’affiche peut-être la plus provocatrice du lot (oeuvre de l’Espagnol Carlos Aires) représente des individus revêtus uniquement de masques aux effigies de George Bush, de l’actuel chef de l’État français et du souverain britannique.

Ceux-ci sont représentés lors d’un... accouplement dont on se doute bien qu’il est... contre-nature et, circonstance aggravante, la scène se déroule en plein air. Les sourires figés des masques donnant à l’ensemble une allure parfaitement absurde...

Si l’on peut légitimement débattre de l’opportunité d’afficher de telles oeuvres en « 4x3 » dans la rue, l’intérêt satirique de l’œuvre est néanmoins indéniable. Et l’artiste rempli là parfaitement la mission qui lui avait été confié : attirer l’attention du public sur l’événement.

La seconde affiche qui a interpellé les censeurs est beaucoup plus anodine.

Il s’agit là d’une ré-interprétation par Tanja Ostojic, artiste d’origine yougoslave résidant à Berlin, de « L’origine du monde » de Courbet (1819-1877) : une toile aujourd’hui exposée au Musée d’Orsay.

Le corps mis à nu est cependant proprement retouché et revêt une culotte aux couleurs du drapeau européen. Mais, mystérieusement, cette retouche pudique a également suscité l’indignation...

Les deux images ont depuis très largement circulées mais occultent, du même coup, bien d’autres travaux du même ordre tout autant dignes d’intérêt : une série d’oeuvres artistiques dénommée « EuroArt » que vous pouvez consulter, grâce aux liens placés ci-dessous, sur le site internet de leurs auteurs.

- Télécharger le catalogue des oeuvres (pdf - 5,7 mo)

- Le site du collectif : www.25peaces.at (en allemand)

- L’Origine du Monde sur le site www.insecula.com

Mots-clés

Commenter cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom