Pour une taxe carbone européenne

Résolution des Jeunes Européens - France adoptée lors du conseil d’administration d’avril 2010 à Paris

, par Les Jeunes Européens - France

Pour une taxe carbone européenne

Après le renoncement du gouvernement à la mise en place d’une taxe carbone nationale en France en mars 2010, les deux chefs d’Etat et de gouvernement français et italien ont, dans une lettre commune adressée à M. BARROSO le 15 avril 2010, plaidé pour l’instauration d’une taxe carbone aux frontières de l’Union européenne.

Les objectifs d’une telle disposition sont doubles : d’une part, elle permettrait de taxer les importations des pays tiers n’ayant pas de politique active de réduction des émissions de gaz à effet de serre. D’autre part, elle inciterait ces pays à adopter des politiques de réduction de leurs émissions et, par la même occasion, à garantir l’effectivité des mesures prises dans le domaine environnemental au niveau communautaire.

Les Jeunes Européens-France saluent et soutiennent l’instauration d’une taxe carbone au niveau européen. En effet, la protection de l’environnement est une compétence communautaire que l’Union européenne a exploitée de manière croissante au fil des décennies. L’article 3 alinéa 3 du Traité sur l’Union européenne dispose que « l’Union européenne oeuvre pour (...) un niveau élevé de protection et d’amélioration de la qualité de l’environnement ».

Le 12 décembre 2008, le « paquet énergie climat » proposé par la Commission européenne fut adopté par les 27 chefs d’Etat et de gouvernement, fixant des objectifs nommés les « 3 fois 20 » : améliorer l’efficacité énergétique de 20 %, porter à 20 % la part de renouvelable dans la consommation finale d’énergie et réduire de 20 % les émissions de CO2 par rapport à leur niveau de 1990.

Affecter les ressources de la taxe au budget de l’Union

Les Jeunes Européens-France sont conscients qu’en dépit de ces objectifs ambitieux, les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes, et que l’action des Etats membres de l’Union européenne s’est avérée décevante, notamment dans le cadre des négociations sur le climat lors de la Conférence des Nations unies à Copenhague en décembre 2009, les Etats membres de l’Union échouant à parler d’une seule voix. C’est pourquoi les Jeunes Européens-France considèrent que l’instauration d’une telle taxe permet de replacer à l’échelon communautaire la lutte contre le changement climatique.

Néanmoins, les Jeunes Européens-France regrettent que le projet de taxe carbone européenne actuel n’inclue pas de dispositions visant à harmoniser la fiscalité écologique des Etats membres.

Ainsi, les Jeunes Européens-France proposent :

* L’instauration d’une taxe carbone européenne aux frontières de l’Union et l’harmonisation de la fiscalité écologique au sein de l’espace communautaire ;

* L’affectation, tout ou partie, des ressources dégagées d’une telle taxe au budget de l’Union européenne.

* l’augmentation des investissements de l’Union européenne dans la lutte contre le réchauffement climatique, notamment dans des énergies et transports propres, dans l’ensemble de l’espace communautaire.

Illustration : Sources d’énergies renouvelables

Source Service audiovisuel de la Commission européenne

Vos commentaires

  • Le 7 mai 2010 à 17:59, par Cédric En réponse à : Pour une taxe carbone européenne

    Qu’en disent les JEF des pays du nord ? Sont-ils pour ou contre la taxe carbone aux frontières, qui reste, pour l’instant, un projet très franco-français malgré le soutien de Berlu ?

  • Le 10 mai 2010 à 21:28, par Christian En réponse à : Droit d’initiative citoyenne

    Si l’idée fait consensus chez les JE des autres états membres, pourquoi ne pas utiliser notre nouveau droit d’initiative citoyenne pour faire avancer cette proposition ?

    Les JE me semblerait alors être tout à fait dans leur rôle !

  • Le 11 mai 2010 à 08:56, par Laurent Nicolas En réponse à : Droit d’initiative citoyenne

    voilà une idée ! il me semble d’ailleurs que la JEF réfléchit à cette possibilité d’utiliser l’initiative citoyenne. vous, sur le Taurillon, en serez les premiers concernés !

  • Le 11 mai 2010 à 09:28, par Cédric En réponse à : Droit d’initiative citoyenne

    Oh là ! Pas de précipitation. L’initiative citoyenne n’est pas encore en vigueur, et lorsqu’elle le sera, rien ne dit qu’elle sera un outil vraiment pertinent (délais, conditions, etc.). Rendez-vous début 2011 au plus tôt !

  • Le 11 mai 2010 à 13:44, par Laurent Nicolas En réponse à : Droit d’initiative citoyenne

    en effet, la JEF est en train de sensibiliser les eurodéputés pour qu’ils donnent toute sa dimension à cette initiative citoyenne, dans la définition de ses modalités. mais déjà la réflexion est engagée sur les premiers thèmes qui devront en être la cible.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom