Pour une vraie chaîne européenne sur le modèle de France 3

, par Christelle Savall

Pour une vraie chaîne européenne sur le modèle de France 3

Le mercredi 13 mars, selon l’édition du 20h de France 2 ont eu lieu l’élection du pape François ainsi que des perturbations diverses et variées suite à la neige. On a aussi noté la signature d’un accord de compétitivité chez Renault. Pour finir en beauté, aucun autre événement d’envergure n’ayant eu lieu ce jour, nous découvrions le plus beau paquebot de France.

Aucun autre événement d’envergure ? Et pourtant, le 13 mars est entré dans l’histoire de l’Union européenne ! Pour la première fois le budget de l’UE a été refusé par une large majorité de députés européens. Si ce manque d’information sur l’U.E. est chronique à la télévision (je pense au « discours sur l’Etat de l’U.E. »), il est également présent dans les autres médias.

Les raisons de ce manque d’information sur l’U.E.

Les médias n’informent que sur les sujets qui intéressent les Français me dira-t-on, mais pourquoi ? Les médias n’ont-ils pas une forme de responsabilité envers les citoyens ? Car enfin, si l’on ne les informe pas, ils ne peuvent pas s’y intéresser et l’on rentre alors dans un cercle vicieux. Les médias sont à la fois la cause et la conséquence de la démocratie. On pointe sans cesse le manque de démocratie au niveau européen, le manque d’une scène publique européenne. Si les médias ne sont pas les principaux responsables de cette situation, ils n’y sont pas pour rien. La diffusion de nouvelles en provenance de l’Union européenne informe et crée le débat : pas seulement entre fédéralistes et eurosceptiques mais entre toutes les franges de la société.

Une réponse à ce manque : une chaîne à la fois européenne et nationale

La création d’une chaîne européenne est nécessaire pour contrer cette désaffection grandissante des citoyens envers les informations en provenance de l’UE. Cependant, une chaîne européenne risquerait d’être moins suivie que les chaînes nationales. Il faut donc trouver un compromis. Une chaîne sur le modèle d’Arte, mais élargie à l’ensemble des pays européens pourrait être une solution mais celle-ci a une réputation d’élitisme et d’inaccessibilité qui ne correspond pas du tout au but recherché.

Une chaîne à la fois européenne et nationale est donc l’idéal.

A l’instar de France 3, le journal serait divisé en deux parties : une édition européenne assortie d’une édition nationale. L’édition nationale serait dans la langue nationale tandis que l’édition fédérale serait en français, en anglais ou en allemand selon une périodicité préétablie. Les trois langues de travail se succéderaient six jours par semaine tandis que le dimanche serait réservé à une des vingt-et-une (voire plus avec les élargissements) autres langues officielles, qui se succéderaient chaque semaine. Cette édition fédérale serait bien entendu sous-titrée dans la langue nationale pour que cette chaîne soit accessible à tous. Les autres programmes diffusés seraient sous-titrés sur le modèle d’Arte.

Cette chaîne « Europe 3 », quitte à commencer avec des diffusions à certaines heures, serait ainsi la synthèse des besoins des citoyens européens en matière d’informations européennes mais aussi nationales. Informés, ils s’informeraient et nous entrerions ainsi dans un cercle vertueux, vecteur de démocratie. Elle rapprocherait les citoyens de chaque pays de l’Union et leur rappellerait leur double citoyenneté.

Remerciements à Clément Nouguier, Thomas Vermeulen et Axel Boiral pour le débat qui a initié cette réflexion

Vos commentaires

  • Le 12 avril 2013 à 18:21, par Viviane boussier En réponse à : Pour une vraie chaîne européenne sur le modèle de France 3

    Il est certain que nous manquons d’informations européennes ; si nous avions déjà su que le Parlement s’opposait à la commission, un débat aurait pu commencer , au moins susciter des questions ! je ne sais pas si la proposition d’une.. « édition fédérale serait en français, en anglais ou en allemand selon une périodicité préétablie. Les trois langues de travail se succéderaient six jours par semaine tandis que le dimanche serait réservé à une des vingt-et-une (voire plus avec les élargissements) autres langues officielles, qui se succéderaient chaque semaine. Cette édition fédérale serait bien entendu sous-titrée dans la langue nationale pour que cette chaîne soit accessible à tous. Les autres programmes diffusés seraient sous-titrés sur le modèle d’Arte ».. est une bonne chose car beaucoup de gens n’apprécient pas le sous-titrage . Déjà un journal européen serait un grand pas de la part de nos médias ! Il ne faut peut-être pas demander trop de choses à la fois !

  • Le 13 avril 2013 à 22:17, par Xavier C. En réponse à : Pour une vraie chaîne européenne sur le modèle de France 3

    Vous dites que les spectateurs ne sont pas intéressés. Alors pourquoi on les ferait payer (impôt, redevances, taxes) pour leur imposer quelque chose qui ne les intéresse pas particulièrement aujourd’hui ?

    Les TV d’État c’est d’une autre époque. Sérieusement, on n’attend pas de l’UE qu’elle se dote d’un média de masse....

    À l’heure où il faut resserrer les budgets, où la France devrait justement vendre ses chaînes publiques, on va pas en créer une à l’échelle de l’Europe !

    En plus, du fait du multilinguisme, la TV n’est absolument pas un média adapté.

  • Le 15 avril 2013 à 19:10, par Christelle Savall En réponse à : Pour une vraie chaîne européenne sur le modèle de France 3

    Bonjour,

    tout d’abord merci pour vos commentaires qui m’ont permis d’affiner mon idée.

    Viviane Boussier, je ne pense pas que ce soit trop demander d’avoir ce que je propose, car il s’agit avant tout d’informer, mais je souhaite au passage faire découvrir les langues (toutes les langues) et cultures de l’U.E. aux citoyens. Cela les rapprocherait il me semble. Quant au fait que les gens n’aiment pas les sous-titres, cela dépend des pays. En France nous avons une production cinématographique importante ce qui nous permet de regarder beaucoup de films dans notre langue, ce n’est pas le cas partout. Lorsque ce sont surtout des programmes étrangers qui sont diffusés, les citoyens ont l’habitude de lire les sous-titres. De plus, cela me semble de plus en plus répandu en France (avant peu de chaines proposaient la vost).

    Xavier C.,je n’ai pas choisi de payer pour la totalité des chaînes présentes sur la TNT. Toutes ne m’intéressent pas. Mais il ne peut y avoir de public pour une chaîne s’il n’y a pas d’offre. Pour moi la question du budget ne se pose pas puisque 1. On peut commencer par n’émettre qu’à certaines heures et 2. Le budget de l’UE finira bien pas être assez important pour se le permettre et que comme pour le Parlement Européen le coût par citoyen sera faible. Le multilinguisme rend peut-être la création de cette chaîne plus difficile mais comme c’est aussi le média le plus regardé il faut bien trouver une solution.Construire l’Europe est difficile, mais ce n’est pas une raison pour ne pas le faire ! Quant au fait que les tv d’Etat soient démodées, je suis d’accord avec le fait que cette chaîne ne doit pas être à « la solde des institutions » mais le fait que ce ne soit plus fait ne me parait pas important : les modes ça se démode mais ça se re-mode aussi !

  • Le 17 avril 2013 à 13:05, par Ronan En réponse à : Pour une vraie chaîne européenne sur le modèle de France 3

    « Le budget de l’UE finira bien pas être assez important pour se le permettre ».

    Pas sûr. LOL.

  • Le 17 avril 2013 à 13:05, par JoG En réponse à : Pour une vraie chaîne européenne sur le modèle de France 3

    C’est ça que j’aime bien sur votre site... Vous vivez dans un rêve. Vous nous parlez d’Europe, d’une grande fédération, d’une véritable citoyenneté, ect. Moi aussi j’en rêve. Malheureusement quasiment tout le monde s’en fout et ne voit l’UE que comme synonyme de crise. Quant à la Commission elle est complètement autiste, Barrosso est franchement nul, il ne fait vibrer personne, il est juste bon à faire chier son monde avec sa « compétitivité » et à lécher le c** de la Merkel sur l’austérité. A eux deux ils sont entrain de foutre en l’air tout le projet européen. Les institutions de l’UE sont incapables de comprendre l’enjeu de la communication, depuis les années 90 elles sont à côté de la plaque.

    Comme on dit toujours que c’est facile de critiquer sans rien faire, il y a deux ans j’avais pris ma plume pour expliquer de façon polie et claire que l’UE avait besoin d’une vraie politique de com. J’ai envoyé une lettre à Barosso pour l’inciter à mettre en place un journal de type « Métro », gratuit pour les lecteurs et pour l’imprimeur puisque financé par la publicité. La représentante de la commission en France m’avait répondu que Barrosso avait trouvé ma lettre merveilleuse, que c’était une riche idée mais qu’ils avaient peur qu’un tel journal possédé par la Commission soit mal perçu par l’opinion publique et qu’il préfère s’en tenir à leur site minable. Soit je peux comprendre. N’abandonnant pas facilement, j’écris une nouvelle lettre au Parlement, et cette fois-ci, le refus de leur part était un peu moins poli. Je suis tombé sur un type (leur directeur de communication je crois) qui m’a sorti qu’avant le Parlement éditait un journal à 1 million d’exemplaires payant et sur abonnement, et que comme ça n’a pas marché( QUELLE SURPRISE !) ils préfèrent ne pas tenter une expérience de ce type (il était aussi vexé que je veuille lui apprendre son métier). Ils auraient dû s’attendre à un échec depuis le début, plus personne ne veut faire d’efforts pour obtenir des informations puisque qu’à notre époque elle arrivent toutes seules : il n’y a qu’à allumer la télé ou tendre le bras à l’entrée des portiques de métro.

    Et moi aussi j’aurais du m’attendre à un échec en écrivant ces lettres, l’UE est muette et elle se bâillone toute seule. C’est une administration autiste, beaucoup trop coupée de la réalité et, pire que tout, des gens médiocres et vaniteux placés au mauvais endroits pourrissent le projet européen de l’intérieur par leur simple orgueil. Si vous voulez créer cette chaîne, ne comptez surtout pas sur leur aide : je pense que seule une initiative privée peut réussir.

  • Le 17 avril 2013 à 16:21, par Jonathan Leveugle En réponse à : Pour une vraie chaîne européenne sur le modèle de France 3

    @JoG C’est sur que si vous l’avez envoyé à « Barrosso » vous n’avez pas du avoir de réponse positive, car il s’appelle « Barroso ».

    Cette idée de chaîne européenne basée sur le modèle de France 3 est très intéressante. Elle ne doit pas forcément être le fruit des institutions européennes. Cette idée peut dans les faits inspirer Euronews.

  • Le 17 avril 2013 à 18:37, par Ronan En réponse à : Pour une vraie chaîne européenne sur le modèle de France 3

    Cela dit, dans l’avenir, il vaudrait mieux - en effet - éviter de donner la barre aux sots. (Facile)

  • Le 18 avril 2013 à 12:03, par Christelle Savall En réponse à : Pour une vraie chaîne européenne sur le modèle de France 3

    Ronan, je ne suis pas sûre que « Pas sûr. Lol » soit un argument mais soit. Il me paraît évident que le budget de l’U.E. va augmenter et à moyen-terme être assez important pour réaliser de multiples projets (ou alors vous pariez sur la chute de l’U.E. et là je ne peux rien pour vous).

    JoG, je pense que votre idée d’un journal comme « Métro » est excellente et dans l’air du temps (vous pourriez soumettre un article sur ce sujet sur ce site). je suis d’accord avec vous et Jonathan, mon idée peut se faire dans le privé ou dans le public. Cependant, je ne pense pas vivre dans un rêve, ma vision de l’U.E. est très ambitieuse, je le concède mais est-ce une raison pour ne rien faire ? Si on ne veut pas améliorer les choses parce que cela semble trop difficile, on ne fait jamais rien. Soit on critique le système et on fait tout pour le changer, soit on s’en contente et on ne fait rien. Vous avez agi c’est bien, mais vous désespérez trop vite.Battez-vous ! Vous me paraissez un peu trop pessimiste à mon goût, l’U.E. était un rêve avant sa construction. L’euro paraissait impensable également, pourtant l’U.E. et l’euro existent, avec des hauts et des bas, bien sûr.L’Europe repose sur ses institutions, imparfaites forcément mais aussi sur ses citoyens ! Il ne faut pas perdre espoir !

  • Le 18 avril 2013 à 12:16, par Jonathan Leveugle En réponse à : Pour une vraie chaîne européenne sur le modèle de France 3

    @Christelle : Tu as bien raison, être ambitieux ne signifie pas vivre dans un rêve. C’est en ayant des idées d’avenir que l’on avance. Bravo

  • Le 18 avril 2013 à 16:08, par Ronan En réponse à : Pour une vraie chaîne européenne sur le modèle de France 3

    @ Christelle

    Vous vous méprenez à propos de ce que j’ai voulu dire : à l’heure actuelle, je ne paries absolument rien du tout sur aucun cheval que ce soit.

    Je me contente juste de constater que le sursaut européen et démocratique nécessaire aux changements que vous préconisez n’existe tout simplement pas.

    Et j’en suis d’ailleurs le premier désolé et à en être navré, croyez le bien (et ce, tout particulièrement en tant qu’ancien contributeur de ce site, cela dit dit en passant...) (mais tout de même assez désenchanté, depuis lors...).

    Par dessus le marché, puissiez vous seulement avoir raison (et moi tort).

  • Le 18 avril 2013 à 17:39, par Xavier C. En réponse à : Pour une vraie chaîne européenne sur le modèle de France 3

    Tant mieux si cette future chaîne européenne ne serait pas à la solde des institutions. Enfin, dès lors qu’elle est financée par celle-ci, j’ai du mal à croire qu’elle ne les caresserait pas un moment donné dans le sens des poils. Il suffit de voir les médias en France, subventionnés, qui se gardent bien de dire tout ce qu’ils savent (ce n’est pas pour rien que de nombreux scandales proviennent de journaux francophones de Suisse et de Belgique !).

    Mais soit, admettons, ce médias, bien que financé par l’Europe, serait indépendant.

    Nous le savons tous, les courants nationalistes et anti-européens (enfin, anti-fédéralistes) ne sont pas des poids plumes et ils s’organisent entre eux à l’échelle de l’Europe. Imaginons qu’ils parviennent à influencer ce média européen indépendant.

    Ca nous fera de belles jambes d’avoir un média européen public, payé par le contribuable, pour faire l’apologie des nationalistes européens.

    Quelle solution à ce problème, sans nuire à l’indépendance de ce médias ? Je n’en vois pas.

    Je ne vois pas non plus l’intérêt pour un grand ensemble fédéral et démocratique de se payer un média qui sera toujours soupçonné de faire de la propagande et qui sera donc peu crédible.

    Quant au coût, quand bien même cela ne coûterait qu’un petzouille dans le budget de l’UE, c’est un petzouille qui serait bien plus utile dans la poche des contribuable, par exemple pour se payer l’abonnement TV de leur choix !

    Enfin la langue... Une chaîne comme cela se fera forcément au détriment des plus petites langues de l’UE au profit des plus influentes.

    Suffit de voir les sites institutionnels de l’UE qui regorgent d’informations dans leurs versions anglaises, mais qui deviennent plus légers à mesure qu’on opte pour une plus petite langue.

  • Le 21 avril 2013 à 17:17, par Christelle Savall En réponse à : Pour une vraie chaîne européenne sur le modèle de France 3

    Je ne pense pas que France 2 soit à la solde des institutions françaises ou alors pas plus que beaucoup de chaînes privées. En effet, TF1 étant privée, cette chaîne devrait donc, selon votre logique, révéler les scandales auxquels vous faites allusion pourtant ce n’est pas le cas. Quant aux causes du silence des journalistes sur ces affaires, je ne pourrais que spéculer. Mais si la BCE peut être indépendante grâce à ses statuts pourquoi cette chaîne ne le pourrait-elle pas ? Si les citoyens se méfient de l’information et usent de leur esprit critique c’est tant mieux ! Mais je ne vois pas pourquoi cela arriverait juste pour cette chaîne et pas pour les autres. Par ailleurs, un « petzouille » c’est 3€/citoyen/an, c’est le prix d’une VOD pas d’un abonnement au câble !

    Et en ce qui concerne l’influence du lobby « invincible » des eurosceptiques pourquoi envisagez-vous le pire scénario tout de suite ? Bien sûr qu’ils essayeraient mais étant donné que la chaîne serait pensée pour être indépendante des institutions de même le serait elle pour être indépendante des lobbies ! Je demande la présomption d’indépendance pour ma chaîne !

    Enfin la langue. Cette chaîne ne se fera pas au détriment des langues les moins influentes bien au contraire ! Cette chaîne permettra : 1.de les faire découvrir aux autres citoyens de l’U.E. 2. de faire découvrir les productions dans cette langue à un public plus large Et 3. les éditions seront de la même qualité dans chaque langue par souci d’équité ! Je suis tout à fait d’accord avec vous sur la nécessité de proposer un même contenu à tout les citoyens de notre Union !

  • Le 26 avril 2013 à 12:51, par Civis Europaeum sum En réponse à : Pour une vraie chaîne européenne sur le modèle de France 3

    @ Christelle

    Juste un petit mot pour vous dire que j’approuve votre idée, et que même dans l’éventualité où cette chaîne ne devait jamais avoir une part d’audience conséquente, ça resterait tout de même une bonne initiative.

    Sinon, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais pourquoi ne pas diffusé cette chaîne en espéranto et sous-titré dans les autres langues ? A part le dimanche où on la chaîne serait diffusé chaque semaine dans une langue différente de l’UE. Ainsi on aurait l’équité entres les langues de l’union sans qu’il n’y ait une quelconque hiérarchisation de ces langues.

  • Le 29 avril 2013 à 12:59, par Christelle Savall En réponse à : Pour une vraie chaîne européenne sur le modèle de France 3

    Civis Europaeum sum, merci beaucoup de votre soutien ! Je suis d’accord que la hiérarchisation des langues est un problème mais c’est aussi une réalité (de par le nombre de locuteurs). J’aime beaucoup le projet de l’Espéranto mais je doute que cette langue soit bien accueillie car c’est une langue malheureusement mort-née car parlée par peu de personnes. Pour rapprocher les citoyens, mieux vaut leur faire découvrir les autres langues officielles.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom