Droits de l’homme

Prix Sakharov 2005 : trois lauréats pour le prix d’un...

Le Parlement européen honore tous les finalistes

, par Ronan Blaise

Prix Sakharov 2005 : trois lauréats pour le prix d'un...

Le choix était difficile, le choix était déchirant entre les trois finalistes retenus pour figurer -cette année- au palmarès du Prix Sakharov décerné -ce mercredi 26 octobre- par la conférence des présidents des groupes parlementaires du Parlement européen.

Du coup, à l’heure où les droits de l’homme sont -effectivement et uniformément- bel et bien menacés sur quelque continent où l’on se trouve, nos parlementaires ont donc finalement décidé... que tout le monde avait gagné !

A savoir : le mouvement cubain d’opposition « Damas de Blanco » (les « Dames en blancs »), l’avocate nigériane Hauwa Ibrahim et l’organisation internationale « Reporters sans frontières » qui seront donc, cette année, les trois lauréats du Prix Sakharov « pour la liberté de l’esprit » 2005.

Pour mémoire, rappellons que les « Dames en blanc » est un mouvement d’opposition cubain qui lutte au jour le jour pour la démocratisation de la vie politique dans l’île de Cuba et qui -dans cet objectif- organise des manifestations pacifiques tous les dimanches pour protester contre l’emprisonnement de leurs maris et fils, détenus pour raisons politiques.

Quant à Mme Hauwa Ibrahim, c’est un avocate nigérianne qui défend les femmes accusées d’adultère (et encourrant donc la peine de lapidation...), ainsi que les jeunes accusés de vol (délit puni par l’amputation, sous la loi de la Sharia qui prévaut, aujourd’hui, dans certains États fédérés du Nigeria...). De par son action, elle oeuvre ainsi concrètement à l’avancée des idées démocratiques au Nigeria (ainsi que contre toute forme de discrimination...).

De même, rappelons que l’association « Reporters sans frontières » -qui s’est récemment trouvé sur le devant de la scène du fait de sa défense des journalistes récemment détenus en otage en Iraq- défend la liberté de la presse dans le monde et soutient les journalistes contre toute forme de menaces et de persécutions (et contre la censure).

Pareillement, précisons juste que le Prix Sakharov leur sera remis sur le site du Parlement européen, pendant la session plénière de décembre prochain.

Enfin, rappelons que le Prix Sakharov 2004 « pour la liberté de l’esprit » avait été décerné à l’association bélarussienne des journalistes : une association professionnelle et non gouvernementale qui mène, aujourd’hui, un combat courageux pour faire respecter les règles de l’État de Droit ainsi que les libertés fondamentales (liberté d’expression et droit à l’information) dans la Bélarus semi-dictatoriale de l’actuel président Alexandre Loukachenko...

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom