Raphaël Haddad : « l’Europe politique est le meilleur garant contre l’antisémitisme »

Interview du président de l’UEJF

, par Fabien Cazenave

Raphaël Haddad : « l'Europe politique est le meilleur garant contre l'antisémitisme »

L’État d’Israël fête cette année les 60 ans de sa création. À cette occasion, le Taurillon a décidé d’interroger Raphaël Haddad, le président de l’Union des Étudiants Juifs de France (UEJF). Son association s’affirme comme résolument pro-européenne.

Le Taurillon : En tant que président de l’Union des Étudiants Juifs de France (UEJF), pourriez-vous nous dire pourquoi votre organisation est considérée comme pro-européenne ?

Raphaël Haddad : Notre triple identité - juive, étudiante et française - fait de nous des citoyens triplement engagés en faveur de la construction européenne.

La construction d’une Europe politique est le meilleur garant contre le racisme et l’antisémitisme sur son sol. Bâtie sur la Mémoire de la Shoah, l’Europe porte dans son essence même l’idée de l’égalité entre tous et le respect des minorités culturelles et religieuses. Par ailleurs, L’Europe dans laquelle nous évoluons, celle la-même qui nous permet de jouir de droits grandioses et de libertés fondamentales et qui encourage le voyage, la curiosité et la quête de savoir par le programme Erasmus, cette Europe nous plait ! Pour tout cela nous sommes des européens convaincus. Nous avons soutenu le projet de Constitution européenne en 2005. Nous avons eu l’occasion de réaffirmer ce soutien cette année à l’occasion de la ratification du traité de Lisbonne.

Le Taurillon : Avez-vous des liens avec d’autres organisations étudiantes juives en Europe ?

Raphaël Haddad : Oui. Nous sommes notamment vice-président de l’EUJS, l’European Union of Jewish Students, une association qui fédère 34 organisations nationales et représente 200 000 étudiants à travers le continent. Nous partageons avec cette organisation la même vocation : Faire entendre une voix étudiante et juive sur les questions que le monde actuel nous pose. Ainsi, nous nous préparons ensemble à la conférence mondiale contre le racisme organisée par la commission des droits de l’homme de l’ONU et qui aura lieu en 2009. Cette conférence dite « Durban 2 » nous inquiète au plus haut point. Comment peut-il en être autrement lorsque se souvient que c’est à Durban qu’en 2001 nous avons vu des panneaux déclarant « un Juif = Une balle » et lorsque l’on sait que parmi les pays chargés d’organiser cette conférence se trouvent la Lybie, Cuba et l’Iran ? La Lybie préside le comité chargé d’organiser la conférence mondiale des droits de l’homme de l’ONU ; c’est un comble non ?

Le Taurillon : En quoi l’Union européenne pourrait-elle aider à améliorer la situation dans le conflit israélo-palestinien ?

L’UE peut aider à améliorer la situation en Israël

Raphaël Haddad : L’Europe fait déjà beaucoup pour favoriser la paix au Proche-Orient. Forte de sa diversité et de son histoire extraordinaire, elle peut devenir un acteur géopolitique encore plus fort dans les prochaines années. Ainsi, en pesant de tout son poids dans l’avancée du processus de paix au Proche-Orient, en appuyant ce qui veulent la paix et en considérant comme ses ennemis ceux qui la déteste, l’UE peut aider à améliorer la situation en Israël. Mais son action ne doit pas se limiter à Israël et l’on doit considérer l’Iran comme une menace pour l’Europe. Son président réécrit notre Histoire commune (celle de la Seconde Guerre Mondiale, en niant notamment l’existence du génocide juif) et combat les valeurs démocratiques et humanistes que l’Europe défend.

Le Taurillon : Comment allez-vous fêter le soixantenaire de la naissance de l’État d’Israël ?

Raphaël Haddad : Évidemment, l’anniversaire des 60 ans de l’État d’Israël constitue un moment fort dans notre calendrier de cette année. Cet anniversaire c’est d’abord pour nous l’occasion de montrer tout ce que la France et Israël partagent. Depuis 60 ans Israël fait vivre les valeurs de démocratie, de libertés et de diversité culturelle. Ces valeurs, ce sont aussi celles de la France. Pour cette raison nous organiserons le 22 juin « 12 heures bleues ». Nous y célébrerons l’amitié et les apports mutuels entre la France et Israël autour d’un grand concert, d’ateliers sur différents thèmes et d’une série de conférences.

Illustration :
- logo de l’UEJF.
- photographie de Raphaël Haddad fournie par l’UEJF.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom