Relancer l’Europe : le (triste) plan de la Commission

Quel manque d’audace ! Que de timidités !

, par Florent Banfi

Relancer l'Europe : le (triste) plan de la Commission

La Commission a rendu public, ce mercredi 10 mai, son rapport au Conseil européen [1] pour « relancer l’Europe ».

Ce texte, annoncé par le président de la Commission Européenne Barroso depuis le mois dernier, était attendu par tous comme la dernière chance pour la Commission de montrer aux européens sa force de proposition...

Ce texte aurait donc du apporter des solutions concrètes pour sortir l’Europe de la crise « constitutionnelle » dans laquelle elle se trouve aujourd’hui. En effet, même si le processus de ratification continue, personne ne sait réellement quoi faire de cette Constitution. Et l’UE est bloquée en attendant un leader.

La Commission s’étant principalement concentrée sur son plan D (D comme démocratie, débat et dialogue...), ce texte est donc le résultat des nombreux débats organisés par la Commission durant ces derniers mois, réflexions auxquelles se sont rajoutés celles des membres de l’institution bruxelloise. Un leadership qui aurait donc pu s’exprimer dans ce texte...

Le contenu du texte : des propositions, vraiment ?

Les propositions de la Commission s’orientent suivant les axes suivants :

- Un marché commun pour apprécier les effets bénéfiques de l’UE.

La Commission Européenne concentrera son action sur la réalisation effective du marché commun et sur la poursuite de la stratégie de Lisbonne. Ceci sera réalisé par la convergence des économies européennes en renouant le partenariat entre la Commission et les Etats membres.

- Social ? Non, solidarité...

La Commission réfléchira sur ce domaine mais aussi sur la possibilité de créer une carte pour que chaque citoyen puisse prendre conscience et avoir accès à ces droits existants.

- Liberté, sécurité, justice

Un document visant à améliorer le processus de prise de décision dans les domaines de la police, la coopération judiciaire et la migration légale (sans aller au delà des présents traités bien évidemment) sera présenté. C’est la proposition la plus valide du rapport.

- Elargissement

La Commission va continuer à débattre de la valeur ajouté apportée par l’élargissement et proposera un rapport sur la stratégie de l’UE dans ce domaine.

- L’Europe et le monde

Là encore, la Commission va publier un autre texte avec des solutions concrètes pour améliorer la coordination en politique étrangère avec Etats membres.

- Fonctionnement institutionnel

La Commission envisage de transmettre toute nouvelle proposition aux parlements nationaux afin qu’ils puissent réagir et être plus impliqués dans le processus décisionnel de l’UE.

Force est donc de constater que la Commission reste frileuse dans de nombreux domaines. Cette première partie ressemble plus à un ’’carnet de route’’ pour la Commission qu’à de véritables propositions pour sortir l’Europe de l’ornière dans laquelle elle se trouve en ce moment.

Comment relancer le chantier institutionnel ?

La Commission européenne propose la chose suivante : que l’année prochaine, pour les 50 ans du traité de Rome, les chefs d’Etats et de gouvernement adoptent solennellement un texte d’orientation dans lequel soient expliquées les valeurs et les ambitions de l’UE. Cette déclaration solennelle devant alors servir de base pour le Conseil de l’Union afin de lancer un processus devant mener à un accord institutionnel.

Solution de facilité que de laisser les Etats trouver la solution... En effet, la Commission ne se mouille pas trop dans cette épreuve. Après un an de réflexion, la seule proposition que l’équipe de M.Barroso arrive à formuler est que les Chefs d’Etats doivent trouver une solution ! De plus, comme proposition démocratique, on peut mieux faire. Laisser nos chers chefs d’Etats décider tous seuls, à l’abri de tous les regards -comme à Nice- de l’avenir de 450 millions d’européens est loin d’être la solution démocratique attendue par les citoyens.

Au fait, quid du plan D ?

Et la Commission que fait-elle donc pendant ce temps là ? La Commission propose de poursuivre le dialogue avec les citoyens à travers la mise en place du plan D, déjà en application actuellement. Or, ce dernier plan a fait l’objet d’un rapport certes provisoire mais néanmoins accablant publié le 10 mai dernier.

En effert ce rapport, loin de surprendre qui que ce soit par son contenu, se contente d’expliquer les impressions de la population européenne. Loin du réel débat promis au départ, ce plan D ressemble plus à une enquête de l’Eurobaromètre sur l’état des européen plus que d’un débat visant à améliorer le fonctionnement de l’UE et à trouver des solutions. L’explication rendue dans se rapport est que les questions constitutionnelles sont trop complexes pour les citoyens...

Ce n’est donc pas avec cette méthode que la Commission trouvera une proposition valide pour faire avancer l’Europe. Si la Commission en est arrivée à concentrer son action sur un plan D ayant pour objectif de savoir ce que les citoyens pensent sur l’Europe en général, c’est qu’il y a une réelle déconnection entre la Commission et les citoyens. L’équipe de M.Barroso semble n’avoir jamais rencontré le moindre européen depuis fort longtemps.

Ce pourquoi, après l’opération de communication footbalistique menée par la Commission européenne à Vienne, ce jeudi 11 mai dernier, il serait peut être bon d’organiser un second match de foot mais avec des jeunes de banlieue, cette fois-ci...

Bref, nous passons donc d’une phase de dialogue à une nouvelle phase de ... dialogue ! Chapeau bas, messieurs de la Commission ! Bravo pour votre remarquable efficacité et merci encore pour votre ’’solution’’ « Nice II ».

- Illustration :

José Manuel Durão Barroso, Président de la Commission européenne.

Photographie des services photographiques de la Maison blanche (Sources : Gouvernement américain, Juin 2005, wikimédia).

Notes

[1Conseil des chefs d’Etats et de gouvernements, actuellement chargé de donner à l’UE les impulsions nécessaires à son développement et chargé de définir les orientations politiques générales de l’Union

Vos commentaires

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom