Un fédéraliste au conseil municipal de la ville de Lyon

, par Benoît Courtin

Un fédéraliste au conseil municipal de la ville de Lyon

Romain Blachier, 33 ans, est membre du Parti Socialiste, où il exerce de nombreuses responsabilités locales. Adjoint à l’économie et au commerce de Lyon 7ème, il est également cadre dans une grande entreprise et entrepreneur indépendant. Il est par ailleurs membre du Mouvement Européen - Lyon, de l’Union Européenne des Fédéralistes - Rhône-Alpes et des Jeunes Européens - Lyon.

Le Taurillon : Romain Blachier, vous êtes adjoint au maire du 7ème arrondissement de Lyon mais vous êtes aussi un militant européen engagé. Comment vous est venue cette fibre européenne ?

Romain Blachier : On pourrait déjà commencer par se tutoyer, non ? Pour la fibre européenne je crois que ça m’est venu un jour d’été, enfant. Mes parents accueillaient de vieux amis allemands que ma mère avait rencontré dans ces chantiers de jeunesse que jeunes français et allemands faisaient pour réconcilier les deux nations. Ma grand-mère était très méfiante. Les derniers allemands qui étaient entrés dans la maison étaient les officiers nazis qui occupaient la zone et en avaient fait leur lieu de villégiature. Ils sont arrivés, il avaient les cheveux gris, souriaient, étaient très différents des soldats des livres de guerre qu’elle m’offrait, elle fervente et sincère gaulliste. Et j’ai vu le visage de ma grand-mère s’apaiser, se détendre… je crois que c’est là, ce jour-là, dans les yeux de ces deux germaniques qui étaient si francophiles, si paisibles, si européens.

Et plus tard mon premier acte politique, vers 12 ans sera d’attraper par les cheveux et de mettre la tête dans les toilettes à un type qui avait salué un correspondant allemand du collège par un Heil Hitler. Aujourd’hui, pour moi le socialisme, tel que je l’entend du moins, est une idée pleinement européenne, qui vise à la fraternité des hommes et des femmes et à porter la politique, les régulations et le destin au niveau européen. Je crois qu’un jour nous serons une nation européenne dans un état fédéral.

Le Taurillon : Que la ville de Lyon au niveau européen ? Votre arrondissement se distingue-t-il des autres arrondissements de Lyon en ce qui concerne les affaires européennes ?

Romain Blachier : Déjà on a une âme européenne. Comment cela serait-il le contraire avec le métissage qu’on a ? Notre arrondissement a voté très massivement, surtout dans les quartiers les plus populaires du nord, pour le traité constitutionnel en 2005 avec des pointes à plus de 70% pour le oui(1). Et puis la majorité actuelle de gauche organise régulièrement des conférences sur des thèmes européens en partenariat avec le Mouvement Européen et le pôle européen qui sont tous deux situés dans le quartier et que nous soutenons.

Le Taurillon : Comment voyez-vous la ville de Lyon sur le plan européen dans les prochaines années ?

Romain Blachier : Gérard Collomb , notre maire, est un fédéraliste européen de toujours. Pour lui et pour moi et l’ensemble de la majorité municipale, quelles que soient les nuances nationales, l’Europe est un projet et de plus un moyen de contourner la culture trop jacobine de notre pays. Pour taquiner un peu, je dirais d’ailleurs qu’il est vrai que les deux groupes de notre opposition sont plutôt plus jacobins que nous mais bon ;-)... je ne doute pas de leur bonne foi européenne tout de même, bien évidemment !

Pour faire de notre ville une cité européenne, nous échangeons souvent avec d’autres métropoles européennes à qui nous apportons notre savoir. C’est ainsi que Lyon a, pour la première fois de son histoire, accédé à la présidence des Eurocités, réseau européen des villes.

Le Taurillon : Vous prenez souvent position sur l’Europe sur votre blog Lyonnitudes. Si vous deviez dénoncer deux choses qui vous agacent ou vous révoltent au niveau européen, quelles seraient-elles ? Et deux choses que vous admirez sur le plan européen ?

Romain Blachier : Je ne prends pas position sur l’Europe mais pour l’Europe. Ce qui me révolte c’est que l’interétatique est encore trop important. Et puis qu’on ait si peu avancé ces dernières années, à cause d’un europessimisme, dans une certaine gauche radicale mais aussi dans les différents partis du centre et à droite, qui assimile l’Europe à la régression sociale. Il faut dire que la droite européenne, qui est majoritaire, a beaucoup fait pour ça. Le fait que d’ailleurs certains ne soient pas capables de comprendre qu’une Europe dominée par la droite fait une politique de droite et que c’est logique, m’exaspère.

Côté espoir, il y a la ratification de Lisbonne, qui ouvre peut-être une nouvelle ère. Et puis surtout, il y a, il y aura si on se retrousse les manches, un jour une Europe sociale, fédérale dans la paix et la prospérité. J’aime le fait que ce rêve réaliste soit encore là.

Le Taurillon : Pour vous, l’identité européenne existe-t-elle et si oui qu’est-ce c’est ?

Romain Blachier : Oui, elle existe. Elle est pourrie parfois par le consumérisme que les marchands du temple nous refilent pour se faire un maximum de profit, elle est rongée par le capitalisme sans scrupule mais elle est là. Derrière Nedim Gürsel en train de rêver sur une maison au-dessus du Bosphore, Kundera en contemplation derrière les volets de Prague. Elle est derrière les baisers sur la plages du continent l’été comme derrière les manifestations monstres dans toute l’Europe contre la guerre en Irak. Elle est derrière le fait que c’est aussi inimaginable de voir ce jour une guerre entre l’Allemagne et la France, entre l’Angleterre et l’Espagne que de voir un conflit armé entre l’Isère et la Creuse. Elle est derrière chacun et chacune qui se lève le matin avec la volonté de faire quelque chose pour unifier notre continent, le faire grandir et progresser.

Illustration : Portrait de Romain Blachier

Mots-clés

Vos commentaires

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom