Un soutien à José Manuel Barroso mal venu de la part du Président Sarkozy

Comuniqué de presse des Jeunes Européens - France

, par Les Jeunes Européens - France

Un soutien à José Manuel Barroso mal venu de la part du Président Sarkozy

Les Jeunes Européens - France, association transpartisane, déplorent le soutien affiché de Nicolas Sarkozy à José Manuel Barroso comme candidat à sa propre succession au poste de Président de la Commission européenne en 2009.

« A l’heure d’une présidence voulue citoyenne, la déclaration de Nicolas Sarkozy revient à confisquer aux citoyens le choix du futur président de la Commission européenne, alors même qu’il faut redonner au peuple européen le sentiment de pouvoir influer sur les politiques communautaires » insiste Nicolas Jean, Président des Jeunes Européens-France.

Ainsi, les Jeunes Européens-France estiment que seuls les résultats des élections européennes de juin 2009 doivent déterminer le choix du Président de la Commission pour la mandature 2009-2014.

Il est, de plus, tout à fait regrettable que le Chef de l’Etat maintienne une ambiguïté sur la qualité utilisée – en tant que Président de la République française ou en tant que Président du Conseil de l’Union européenne – pour exprimer une telle opinion.

Dans le dernier cas, cela impliquerait que les 26 autres chefs d’Etats et de gouvernements soutiennent également la reconduction de M. Barroso.

Aux partis politiques européens d’annoncer leur candidat !

Ce sera l’enjeu des prochaines élections européennes pour intéresser les électeurs et les amener à se prononcer pour l’Europe qu’ils souhaitent : les partis politiques européens doivent définir leur programme pour l’Europe, porter un projet ambitieux et annoncer leur candidat pour la Présidence de la Commission européenne. Leur légitimité sera d’autant plus forte que leur programme sera le même dans les 27 pays.

L’enjeu est bien de remettre le citoyen au cœur du processus européen. Les élections européennes de 2009 sont une occasion unique, et ce n’est pas aux dirigeants européens de décider dans les couloirs la nomination du Président de la Commission mais au Parlement européen de le faire sur la base du résultat des élections européennes, avec la légitimité de représenter 500 millions de citoyens.

A propos des Jeunes Européens-France

www.jeunes-europeens.org / www.taurillon.org

Créée en 1991, l’association Les Jeunes Européens-France est une association Loi 1901. Affiliée au Mouvement Européen France (3 000 membres en France) et aux Jeunes Européens Fédéralistes (25 000 adhérents dans 35 pays européens), l’association les Jeunes Européens-France est une association indépendante de tout parti politique, dont l’objet est la promotion de la construction européenne et la construction d’une union politique fédérale européenne.

Contact :
Tél. : (+33) (0)1 45 49 81 66 / Fax. : (33) 01 45 49 96 65
Email : mediateur chez jeunes-europeens.org

Illustration : photographie issue du site de Cédric Puisney.

Vos commentaires

  • Le 16 juillet 2008 à 17:50, par david En réponse à : Un soutien à José Manuel Barroso mal venu de la part du Président Sarkozy

    réaction fort à propos. bravo ! il faudrait savoir ce qu’en pense M. Lamassoure, qui est encore en charge des questions européennes à l’UMP il me semble et qui s’est exprimé plusieurs fois en faveur d’une désignation du candidat au poste de président de la commission par les partis politiques.

  • Le 16 juillet 2008 à 18:22, par Fabien Cazenave En réponse à : Un soutien à José Manuel Barroso mal venu de la part du Président Sarkozy

    Il me semble que Lamassoure est un peu en porte-à-faux de ce point de vue :

    Européennes 2009 : les JE-France saluent les initiatives des Verts et du PPE

  • Le 17 juillet 2008 à 13:17, par YVAN BACHAUD En réponse à : Un soutien à José Manuel Barroso mal venu de la part du Président Sarkozy

    Bonjour,

    Nicolas Jean, Président des Jeunes Européens-France.insiste sur le fait : "qu’il faut redonner au peuple européen le sentiment de pouvoir influer sur les politiques communautaires."

    Cela veut dire dire en Français qu’il faut leurrer les citoyens pour leur faire croire qu’ils pourront " influer" alors qu’évidemment il n’en est ’rien ! .

    Cela me semble curieux comme ambition pour un jeune président d’association à visée européenne !

    Nicolas Jean continue :

    Ce sera l’enjeu des prochaines élections européennes pour intéresser les électeurs et les amener à se prononcer pour l’Europe qu’ils souhaitent : les partis politiques européens doivent définir leur programme pour l’Europe, porter un projet ambitieux et annoncer leur candidat pour la Présidence de la Commission européenne. Leur légitimité sera d’autant plus forte que leur programme sera le même dans les 27 pays.

    Un peu de logique SVP. L’Europe que souhaitent les Français on ne leur a jamais demandé de la décrire notamment en matière de démocratie et d’institutions ni par de bonnes questions dans le baromètre et encore moins dans une assemblée constituante citoyenne consultative tirée au sort. Ils ne peuvent donc pas se prononcer sur l’Europe qu’ils souhaitent elle n’est pas proposée..!

    Comment les partis pourraient ils avoir le culot de faire des programmes pour l’Europe alors qu’ils n’ont même pas l’initiative des LOIS et que le Parlement est privé de toute compétence fiscale ! Alors que chacun sait que l’argent est le nerf de la guerre.

    Aux dernières européennes il y a eu 60% d’abstention. C’est pas mal mais j’espère que les Français feront mieux et se rapprocheront des Polonais 80% d’abstention.

    Ce serait logique puisque RIEN n’a changé depuis 2004 et que de plus N.SARKOZY a fait adopter dans le dos du peuple le TCE de VGE, alors qu’il avait promis le contraire AVANT son élection. Les vidéos sont là pour le prouver.

    3-1 ° .La Constitution européenne ne sera pas représentée http://www.ric-france.fr/videos/NS_debat_europe_1.wmv

    3.1 Confirmation ! Pas question de représenter le texte du TCE….http://www.ric-france.fr/videos/NS_debat_europe_2.wmv

    4° N. SARKOZY en 2004 aucune étapes européenne sans référendum ! http://www.ric-france.fr/videos/NS_memoire_courte.wmv

    Les Français participeront aux élections quand ils pourront INFLUER sur les politiques européennes. Pour cela ils doivent pouvoir CHOISIR leurs représentants par le vote préférentiel et les CONTRÔLER par le référendum d’initiative citoyenne européen.

    Ce ne sera pas le cas en 2009.

    Le mouvement Jeunes-européens France soutient-il un article de ce type qui mettrait véritablement les citoyens au centre de la construction européenne ?

    « De la souveraineté européenne.

    La souveraineté européenne appartient aux citoyens qui l’exercent par leurs représentants, élus selon un mode de scrutin commun , au suffrage universel direct et préférentiel et par la voie du référendum d’initiative citoyenne, en toutes matières de la compétence de l’Union. »

    Yvan Bachaud

  • Le 17 juillet 2008 à 17:45, par Fabien Cazenave En réponse à : Un soutien à José Manuel Barroso mal venu de la part du Président Sarkozy

    Vous faîtes le héraut de la démocratie mais vous crachez sur les représentants des citoyens et vous appelez à l’abstention... n’y a-t-il pas un défaut dans votre raisonnement ?

    Si l’idéal serait une constituante avec un mandat express au sujet du futur institutionnel de l’UE, vous semblez oublier le travail réaliser par la Convention dite « Giscard » qui offrait à tout le monde la possibilité de suivre les travaux... et pas que les Français.

    Comme vous refusez le jeu parlementaire, il vous est impossible d’accepter que l’enjeu des élections européennes se situe justement dans des propositions claires des partis politiques européens. De plus, si les partis proposent un candidat au poste de président de la Commission, les citoyens verront clairement comment leur vote influe...

    Votre champ lexical me semble être placé plutôt dans le bord extrémiste qui rejette la démocratie parlementaire. Ce qui est dommage pour vous car si le citoyen doit pouvoir s’exprimer par le vote ou le référendum, il n’est pas possible qu’il s’exprime sur tout, tout le temps. C’est la limite de la démocratie directe, même s’il faut permettre l’émergence de liens plus forts entre démocratie participative et démocratie représentative. D’ailleurs, la plupart des « intellectuels » que j’ai entendu sur le sujet ne rejettent pas la démocratie représentative, alors que vous oui.

    Votre expression « a fait adopter dans le dos du peuple » sent bon la démagogie : les représentants des citoyens ont toute légitimité à s’exprimer sur une ratification, c’est dans la constitution française. Le choix de Nicolas Sarkozy peut être discutable politiquement, car fallait-il réellement éviter le référendum ? Mais là, il s’agit de commentaire politique, pas d’un « viol » comme vous le laisser entendre...

    Bref, vous êtes tombé sur un site de fédéralistes : la question de mettre le citoyen au coeur du processus de décision est notre soucis majeur. C’est pourquoi nous faisons campagne pour un référendum paneuropéen et que nous soutenons les changements qui permettront de faire de l’Union européenne une organisation politique digne de ce nom.

    Alors, oui à une constituante, oui à un référendum paneuropéen... et oui à une forte participation citoyenne aux prochaines élections européennes.

  • Le 18 juillet 2008 à 14:42, par D. Mocrat En réponse à : Un soutien à José Manuel Barroso mal venu de la part du Président Sarkozy

    Une constituante oui, mais elle ne doit pas être nommée par les gouvernements nationaux. Elle doit émaner directement du peuple. Pour passer outre le blocage institutionnel matérialisé par les Nons au referenda FR NL et IE le peuple doit s’affirmer souverain. Les Européennes de 2009 pourrait en être l’occasion comme décrit sur le lien suivant :

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom